14-18 memoires partagees

VERIN/RICHARD

livre 14-18 memoires partagees
EDITEUR : RENAISSANCE DU LIVRE
DATE DE PARUTION : 16/10/08
LES NOTES :

à partir de
35,50 €

SYNOPSIS :

Amateur ou passionné de la Grande Guerre, ce livre est pour vous ! Laissez-vous conter les histoires inédites et extraordinaires de tous ces hommes venus des quatre coins du monde pour monter au front. Nouvelle-Zélande, Chine, Sénégal, Australie, Danemark : chaque pays a été touché au plus profond de sa chair. Jaune, blanche, noire, pas question de couleur de peau mais d'un ensemble d'êtres humains qui partagent aujourd'hui la mémoire encore vive d'un bouleversement mondial. Pas d'analyse historique rébarbative ni de souffrance exacerbée par ailleurs, mais une approche extrêmement vivante
des aspects " humains " de la guerre, d'hier et d'aujourd'hui. Des anecdotes nombreuses et diverses, souvent méconnues et parfois étonnantes, vous plongeront directement au coeur de cette époque. Redécouvrez enfin votre patrimoine à travers les magnifiques photographies inédites, qui rendent vie aux monuments commémoratifs et révèlent tout leur esthétisme grâce à des angles de vue originaux. Guide pertinent, ce livre vous emmène du Nord de la France à la Belgique, en passant par la Picardie et l'Alsace-Lorraine : c'est une véritable incitation au voyage hors des sentiers battus.
1 personne en parle

Ouvrage déniché par hasard, au fil de mes errances au rayon histoire de la médiathèque ; rayon qui lui n’a rien d’un hasard !!!Une superbe photographie en couverture montrant des croix sobrement alignées sur une plaine enneigée. L’un des innombrables lieux de mémoire de la Grande guerre. La France et la Belgique (ce livre est édité en Belgique) ont payé un lourd tribu (humain et matériel), et doivent leur salut à celles et ceux qui des confins de la planète sont venus, qui pour combattre, qui pour soigner, qui pour assurer l’intendance, défendre ces terres qui aujourd’hui encore portent les stigmates des combats d’hier.J’habite une région qui fut en première ligne ; une région, qui à cette époque était amputée d’une partie de son territoire par l’ennemi, autrefois appelé « les pointus » ; un ennemi devenu un partenaire, et un ami indispensables. Il reste dans les mémoires lorraines une image forte : celle de Kohl et Mitterrand unis à Verdun.J’attends les beaux jours pour me rendre à l’Ossuaire de Douaumont. Cela dit, je me souviens d’avoir été extrêmement impressionnée par l’immensité du cimetière américain de Thiaucourt, non loin de chez moi.Ce beau livre ne relate pas pour la énième fois cet infâme conflit, mais place son propos sur la mémoire, et les visages inattendus de la guerre.La mémoire, ce sont les champs de bataille, les communautés de soldats qui furent affectés à des endroits particuliers, ou à des tâches particulières. Chacun, et chacune ont porté leur croix. Des croix que l’on retrouve sur les nombreuses nécropoles et cimetières ( et pas que des croix d’ailleurs) impeccablement entretenus, et appartenant le plus souvent au pays concerné.Les visages inattendus de la guerre, sont les inévitables évolutions qu’entrainent les conflits armés. Parmi ces dernières, le rôle des femmes qui prennent le chemin des usines, reprennent en main les commerces laissés par leurs maris partis se battre, soignent les blessés…. « L’émancipation de la femme est en marche. La guerre est finalement en train d’entrainer une révolution : la naissance de la femme moderne. »Comme pour tout beau livre, ce n’est pas le texte qui prévaut, mais la qualité des photographies. http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
10/04/14
 

Format

  • Hauteur : 29.90 cm
  • Largeur : 25.40 cm
  • Poids : 1.32 kg