livre 1974
EDITEUR : RIVAGES
DATE DE PARUTION : 04/01/02
LES NOTES :

à partir de
21,50 €

SYNOPSIS :

Jeanette Garland : disparue à Castleford en juillet 1969. Susan Ridyard disparue à Rochdale en mars 1972. Clare Kemplay vient de disparaître à Morley. Elle revenait de l'école, elle n'est jamais rentrée chez elle. Son cadavre sera bientôt retrouvé dans une tranchée sur un chantier de construction. Nous sommes en 1974, dans la région de Leeds. Noël approche. Edward Dunford reporter criminel à l'Evening Post est encore un néophyte qui fait ses premières armes dans l'ombre du journaliste vedette de la rédaction, Jack Whitehead. Au volant de la vieille Viva de son père, qui vient de mourir, Edward Dunford sillonne les routes de l'ouest du Yorkshire à la recherche d'indices susceptibles d'éclairer ces trois disparitions d'enfants. Sont-elles liées ? Eddie en est persuadé. Au départ, il croit seulement chasser le scoop qui lui permettra de coiffer au poteau Jack Whitehead
; mais plus il enquête, plus il découvre que les ramifications de l'affaire sont multiples. Bien des choses sont pourries au royaume du Yorkshire : policiers corrompus, entrepreneurs véreux, élus complices... Partout, les hommes de pouvoir protégent leurs turpitudes et ce, à n'importe quel prix. Y compris celui de la vie humaine. Ce premier roman a fait grand bruit en Angleterre lors de sa parution en 1999. La presse, britannique et américaine, a salué un romancier et un écrivain d'exception, s'inscrivant dans la tradition de Robin Cook, mais aussi de James Ellroy. L'auteur, qui est lui-même originaire du nord de l'Angleterre et vit aujourd'hui au Japon a l'ambition d'être le chroniqueur du Yorkshire des années 70-80, comme James Ellroy a été celui du Los Angeles des années 50. Ce roman est le premier du " Red Riding Quartet ". Il sera suivi de 1977, 1980 et 1983.
2 personnes en parlent

Nous sommes en 1974, dans la région de Leeds. Noël approche. Après Jeanette Garland et Susan Ridyard, la jeune Clare Kemplay vient de disparaître sur le chemin de l'école. Son cadavre sera bientôt retrouvé dans une tranchée, sur un chantier. Edward Dunford, reporter à l'Evening Post, est encore un néophyte qui fait ses premières armes dans l'ombre du journaliste vedette de la rédaction, Jack Whitehead. Mais ni le choc lié à la mort de son père, ni les coups bas de ce sale con de Jack Whitehead ne mettront à mal sa détermination : écrire enfin un article-scoop, un de ceux qui le propulseront à la une du journal, un de ceux qui lanceront sa carrière! Alors, au volant de la vieille voiture de son père, il sillonne les routes de l'Ouest du Yorkshire à la recherche d'indices susceptibles d'éclairer les meurtres de ces trois fillettes. Au début, il croit seulement chasser le scoop, mais plus il enquête, plus il découvre que bien des choses sont pourries au royaume d'Angleterre : crimes sordides, policiers corrompus, entrepreneurs véreux, élus complices... L'enquête d'Eddie va le conduire à une véritable descente aux enfers.1974 est le premier volet d'une tétralogie, le Quatuor du Yorkshire (1974, 1977, 1980 et 1983), que David Peace a consacré au crime et au Yorkshire et qui met en fiction des faits divers réels tout en brossant le portrait de l'Angleterre de 1974 à 1983. Une Angleterre lessivée par la crise économique, dans des années de régression sociale et culturelle, les années de la révolution conservatrice thatchérienne.Véritable portrait social d'une Angleterre en pleine décadence, 1974 est un roman d'une extrême noirceur, qui nous emmène dans les bas-fonds de l'humanité, avec un réalisme cru et désespéré. Le style d'écriture, très particulier, incisif, nerveux, fait de phrases syncopées, ajouté à la brutalité des mots et des propos, s'il illustre bien les névroses du héros et la désespérance ambiante, peut aussi parfois dérouter le lecteur, de même que certaines scènes particulièrement violentes peuvent susciter la répulsion, voire le dégoût. Toutefois, c'est le chaos que Peace veut montrer, par ce récit hallucinatoire d'une descente aux enfers qui se terminera tragiquement, et il y réussit à la perfection, laissant son lecteur "sonné" par ce texte (un peu trop) noir et violent.

Kara
19/05/10
 

Le 13 décembre 1974 dans la région de Leeds, la petite Clare Kempley, disparaît sur le chemin du retour après l'école. La police retrouvera son cadavre mutilé dans une tranchée d'un chantier de construction. En 1969 et 1972, Jeanette Garland et Susan Ridyard disparurent aussi, mais les corps ne furent jamais retrouvés.Pour Edward Dunford, jeune reporter criminel au Evening Post en quête de reconnaissance et de scoop, les 3 affaires sont liées. Tout est lié. Dans l'ombre du reporter favori de la rédaction et du public, Jack Whitehead, Eddie mène l'enquête afin de faire ressortir la vérité que le public mérite de savoir.L'ambiance générale autour des fêtes de fin d'année n'est pas tellement à la fête. Le père d'Eddie vient de mourir et le conflit irlandais bat son plein avec les bombes de l'IRA explosant dans les différents pubs.Au départ, il ne s'agit que d'un scoop de plus à chasser, mais l'affaire prend une tournure beaucoup plus complexe. Menaces de morts, flics et politiciens corrompus, meurtre et même racisme haineux, Edward a sauté les pieds joints dans une histoire pourrie dont il ne comprend pas les enjeux.Cadence brute de l'écriture, personnage principal auquel on n'arrive pas à s'attacher mais que l'on apprécie tout de même, absence de bon sentiments et d'happy-end, ce premier roman de David Peace, paru en 1999, est assurément un très bon roman noir.

BambiSlaughter
11/04/10
 

Format

  • Hauteur : 22.40 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.45 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : DANIEL LEMOINE