A decouvert

COBEN, HARLAN

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 05/09/13
LES NOTES :

à partir de
7,40 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Depuis la mort de son père, le jeune Mickey Bolitar habite chez son oncle, Myron. Une cohabitation d'autant plus délicate que Mickey a de qui tenir : forte tête, impulsif, obstiné, aucun doute,
il appartient bien au clan. Alors quand l'adolescent voit disparaître, du jour au lendemain, sa nouvelle petite amie, il se lance tête baissée en territoire inconnu, à découvert...
13 personnes en parlent

Mickey Bolitar est un adolescent qui a eu une enfance un peu spéciale. Fils de parents qui se sont dédiés à l'humanitaire, il a passé toute sa vie à suivre les suivre autour du monde. Après la mort de son père dans un accident de voiture, sa mère tombe dans la drogue, et il part vivre chez son oncle pendant sa cure de désintoxication. Il rentre pour la 1ère fois à l'école, en seconde, et va se faire comme amis les parias du lycée : la grosse gothique et le fils du concierge un peu barré et fan d'informatique. Quand sa petite amie de fraîche date disparaît, et que la folle du quartier lui balance que son père n'est pas mort, Mickey se lance dans une enquête glauque, risquée et compliquée.Quand j'ai reçu ce livre, je me suis dit : tiens ! Harlan Coben se lance maintenant dans la littérature jeunesse ! Lui qui sort au moins un livre par an, penche-t-il maintenant du côté obscur ? (Avec J.K. Rowling qui sort un roman pour adultes, tout le monde s'en retrouve retourné !) Et bien non. Parce que si le héros est un jeune garçon fringant, musclé, et très intelligent de 15 ans, l'histoire, elle, vous donnerait plutôt des frissons dans le dos : d'une simple petite affaire de disparition, on s'attaque à la traite des blanches, à l'holocauste, le black-out dans lequel ce qui reste de sa famille est plongé...Et franchement, la sauce a bien mieux pris cette fois-ci qu'avec ses romans précédents. Parce que les rebondissements ne se voient pas à toutes les pages, et que lorsque le hasard fait bien les choses pour un enfant, on est soulagé. En revanche, pour un adulte, on se sent vite dans un état proche de l'écoeurement. Là, même si l'on apprend, au début, que Mickey a étudié les arts-martiaux dans les contrées qu'il a visitées avec ses parents, il se fait latter la tronche par des adultes balèzes et sans scrupules. Alors, pour une fois, j'y ai cru. Après une dizaine de Harlan Coben, j'ai enfin trouvé celui qui m'enthousiasmait vraiment. J'ai adoré.

Emmab666
30/01/16
 

Decouvrant tout nouvellement cet auteur hé oui il faut bien commencer et surtout réparer ses lacunes !!! Je vous avouerais avoir découvert Mr coben dans une fiction télévisée à son nom et je me suis dit Wahoo j'ai loupé Un truc !!! Donc le voilà plongé à tout hasard dans "à découvert " sans avoir lu aucune critique. Histoire à vous couper le souffle cet auteur à vraiment le sens du suspense après trois pages ont doit absolument finir et comprendre l'intrigue. Notre cher mickey et ses amis nous embarquent dans une folle enquête dans laquel il assure de comprendre la mort de son Pere et la disparition de son amie . Allez une seule envie courir acheter le deuxième tome !!! marine lectrice passionnée et surtout complètement accro!!

marinedlb
06/11/15
 

Nous retrouvons Mickey Bolitar, le neveu de Myron qui va mener son enquête sur la disparition de sa petite amie Ashley avec deux nouveaux amis Ema et Spoon, les 2 loosers de son lycée. Ce livre appel une suite qui devrait arriver au mois de septembre 2013...lecture à suivre donc.

bbpoussy
10/07/13
 

Mickey Bolitar fait sa rentrée. Son oncle Myron l'a récupéré chez lui le temps que Ketty sa mère finisse sa cure de désintox. (Beaucoup d'éléments se trouvent dans les 10 tomes consacrés à Myron mais s'il faut n'en lire qu'un, "Haute tension" vous posera au moins les bases, à savoir : qui sont Mickey, Myron, Ketty, ce qui est arrivé à Brad, le père de Mickey. "A découvert" est truffé de références mais comme elles sont bien rappelées, les néo-Bolitar ne devraient pas être perdus).Mickey avait sympathisé avec la jolie Ashley pendant la semaine d'intégration mais peu après la rentrée, celle-ci disparaît mystérieusement. Tout comme son oncle, Mickey est curieux : il va donc partir à la recherche de sa copine. Parallèlement, une femme mystérieuse lui rapporte que son père ne serai pas mort... Aidé de Emma, Spoon et Rachel, ils vont mener de front ces 2 enquêtes.J'ai trouvé Mickey dé-ce-vant, en fait, il ne me plait pas, du tout du tout. Il ne me plaisait déjà pas dans "Haute tension" et de le découvrir davantage dans sa série ne m'a malheureusement pas fait changer d'avis. Peut-être parce que je suis trop attachée à Myron! J'ai trouvé l'intrigue molle, Emma et Soon, bien que sympathique ne sont pas Esperanza et Win. Cependant le fil rouge sur Brad a attisé ma curiosité mais n'y a-t-il pas un léger soucis avec la dernière révélation qui clôt le roman? un problème d'âge et de chronologie? Enfin bref, je crois que je m'arrêterais là pour les aventures du jeune Bolitar. Ramenez-moi Myron pitié!! (Avril 2013)

petitepelerine
21/05/13
 

Harlan Coben nous entraine à toute vitesse dans une aventure noire et en même temps pleine d'espoir.On y découvre un nouveau personnage qui devrait devenir récurent, Mickey (neveu de Myron Bolivar, autre personnage récurrent de H. Coben), un jeune étudiant sportif accompagné par deux acolytes pétillants et déjantés... Un roman qui se lit d'une traite!A quand la suite????

phileas21
26/03/13
 

Quel bonheur pour moi de retrouver Harlan Coben, je ne vous l'ai pas dit mais c'est grâce à lui que j'ai pris goût à la lecture.D'habitude cet auteur est plus axé sur les thrillers et les polars et là, je vous avoue qu'au début j'ai eu très peur qu'il écrive un polar jeunesse et au final ce fût une magnifique surprise.J'ai toujours aimé l'écriture de Harlan Coben, une simplicité à lire et une fois que l'on commence un de ses livres on a qu'une seule envie, c'est de le terminer.Pour ce livre, Mickey est un super personnage il n'en fait qu'à sa tête, un peu comme tout les adolescents. J'aime beaucoup Mickey car il se moque des On dit!Quand on rejete quelqu'un parce qu'il n'est pas comme tout les autres, lui, il va justement vers elle.Il a le même caractère que son oncle (voir les autres livres de la série Myron Bolitar) et il est aussi têtu et intrépide.J'aime beaucoup ce livre parce que c'est un peu fantastique il y a beaucoup d'intrigues, un peu d'actions et les personnages sont super.Il y a un lieu en particulier que j'ai trouvé très bien décrit c'est la maison de Madame Chauve-souris. J'avais l'impression de voir le moindre grain de poussière, la moindre toile d'araignée, les vieux tableaux et les vieilles photos, j'étais tellement dedans que je pouvais presque sentir l'odeur des vieilles maisons non-habitées depuis de longues années. Rien que pour cette description exceptionnelle, j'ai aimé ce livre.La fin est très bien faite, comme d'habitude, ( alors que je me creuse toujours le cerveau à essayer de trouver la fin des livres de cet auteur) je me suis encore faite avoir.J'espère vraiment qu'une suite est programmée car même dans la jeunesse Harlan Coben m'étonneras toujours.Est ce que j'ai aimé?De belles intrigues, des détails étonnants et des personnages amusants. Un super livre que je recommande à vous tous.Une note?Jamais Harlan Coben ne m'a déçue.5/5 méli

lesangdeslivres
09/02/13
 

Je dois dire que j'ai plus été charmé par le personnage de Mickey que par ses aventures, même si celles-ci sont également intéressante. Mais bon, du coup, j'ai vraiment envie de découvrir la suite dès qu'elle sera sortie : j'ai vraiment hâte de voir comment il va évoluer avec les déclarations qui lui sont faites en fin de livre.J'ai également beaucoup apprécié ses amis : Ema, la "grosse" au fort caractère toujours partante pour de nouvelles aventures et Spoon, l'intello toujours un peu à côté de la plaque. Ils sont loin d'être des amis conventionnels quand on sait que Mickey à vraiment tout pour devenir la star du lycée. J'ai été étonnée de la façon dont les ressenti du jeune garçon ont pu déteindre sur moi : lors de ma lecture de Sous haute tension, j'avais particulièrement aimé le personnage de Myron. Mais là, je dois dire que je l'ai vu comme un vieil enquiquineur ! Ah, le fossé des générations...Cependant, il va sans dire que les deux hommes ont beaucoup en commun, à commencer par leur amour inconditionnel pour les membres de la famille du chef de la police de la ville ;) Par contre, je dois dire que j'ai trouvé l'histoire un peu conventionnelle et sans réelle surprise. Je mentirais si je disais que j'ai tout vu venir, mais on devine assez facilement les événements qui vont survenir...Cela ne l'empêche cependant pas du tout d'être une lecture très agréable et amusante ! Mais je pense que cette histoire plaira davantage aux personnes qui ont à peu près mon âge : on se retrouve vraiment dans une ambiance de "lycée", du coup, je pense que l'on l'apprécie davantage quand nos années-lycée ne sont pas trop loin. J'imagine que certaines "gamineries" peuvent lasser le lecteur. En tout cas, Harlan Coben à une écriture très agréable : A découvert se lit facilement, sans prise de tête. D'autant plus que certaines répliques et situations m'ont beaucoup fait rire !A découvert est un chouette thriller.

MademoiselleLuna
22/11/12
 

Une lecture qui démarre sur les chapeaux de roues ! Un thriller dont on dévore les pages. rebondissements, expectatives de la part du lecteur quant à la fin, puis rebondissements ; on ne s'ennuie pas. J'attends le tome 2 !

Gwenaelle37
08/11/12
 

Le père de Mickey est mort. Depuis, il vit avec son oncle, Myron Bolitar, car sa mère, en cure de désintoxication, ne peut pas s’occuper de lui. Une nouvelle vie faite de nouvelles expériences : un nouveau lycée, de nouveaux amis, et une nouvelle petite amie, Ashley. Mais voilà, Ashley disparaît ! En tentant de comprendre ce qui a pu lui arriver, ce sont ses propres secrets familiaux qu’il s’apprête à découvrir. Malgré lui, Mickey plonge au cœur d’une aventure sur le point de bouleverser sa vie… Ce roman est sorti en France sous 2 éditions, l'une pour adultes et l'autre pour ados.Que les amoureux de Coben ne s'y trompent pas, c'est un polar pour ados car il est plus "léger" que d'habitude. Les amateurs de gros polars ne s'y retrouveront peut-être pas. Par contre, les ados, oui !J'ai bien aimé suivre Mickey dans ses recherches et découvrir avec lui un secret de famille dont tout reste à dévoiler.Une suite ? Je n'en doute pas !! Madelyne de Seclin

Ce roman, destiné aussi bien aux adultes qu’aux adolescents (Young adults) a été édité en même temps chez Pocket et le Fleuve Noir, avec deux couvertures différentes. Faisant suite à « Sous haute tension », il remet en scène Myron Bolitar, ex-basketteur, mais, cette fois-ci, le personnage reste plutôt discret se contentant d'accueillir chez lui son neveu Mickey. Même si leur relation est un peu tendue (Mickey a déménagé après la mort accidentelle de son père et l'hospitalisation forcée de sa mère toxicomane, après avoir refusé que Myron soit son tuteur légal), ils ont beaucoup de points communs : tous les deux sont fascinés par le basket, grands, attirants et surtout, assez têtus...Le roman se focalise sur Mickey qui arrive dans une nouvelle ville, un nouveau lycée. Il tombe amoureux d'Ashley qui disparaît soudainement sans laisser de traces... En plus, une femme « chauve-souris » (une vieille femme vivant en retrait dans une mystérieuse maison) lui annonce que son père n'est pas mort... Voici des pistes autour desquelles la trame va se construire : Mickey devra l'adapter au nouvel environnement en se trouvant des amis fiables, élucider le mystère de la femme « chauve-souris » ainsi que celui de la mort de son père et retrouver Ashley. Ces thèmes s'entrelacent à la vitesse folle, on touche même à l'Holocauste... Malgré l'effet « too much », j'ai bien aimé ce livre, les personnages sont intéressants, munis d'une maturité hors du commun (ils sont tous comme ça aux USA ?). Se lit d'une traite. Bogusia (Médiathèque de Meudon)

Bogusia
20/10/12
 

Lorsque Harlan Coben se lance dans la littérature pour jeune lecteur : ça décoiffe. Aucun temps mort dans ce récit à l'écriture sans fioriture et où l'action est omniprésente. On retrouve ici la griffe Harlan Coben, des héros attachants - bien que parfois quelque peu stéréotypés - et une ambiance survoltée. Pour être honnête, lorsque j'ai appris que Coben se lançait dans la littérature pour jeunes lecteurs, j'ai un peu tiqué, comment allait-il s'en sortir ? Car, même si ses livres dédiés au public adulte ne débordent pas d'hémoglobine, la violence y est toutefois bien présente, notamment lorsque l'acolyte de Myron, "Win" joue avec ses proies, comme un chat avec une souris qu'il vient d'attraper. Force est de constater que le maître du suspens s'en sort bien. L'action est là, sans aucune goutte de sang (enfin quelques toutes petites gouttes). Le tour de force de Coben est d'avoir réussi à se couler dans la peau d'ados. Certes, les personnages peuvent paraître quelque peu caricaturaux à un lectorat adulte, mais Coben a su capter le langage, et les modes de communication (internet, les SMS, réseaux sociaux sont omniprésents) des jeunes d'aujourd'hui avec un naturel déconcertant. En outre, même s'il s'adresse à un public plus jeune que précédemment, Harlan Coben ne verse pas dans l'angélisme, et dépeint les maux de notre société et les sujets qui préoccupent les ados avec réalisme, sans filtre édulcorant. Ces jeunes héros sont très attachants et plairont sûrement à un jeune public avide d'aventures modernes et bien de leur temps. Si Myron Bolitar le héros récurrent des précédents romans de Coben est bien présent, il n'est qu'un personnage secondaire qui intervient très peu dans l'intrigue. Les lecteurs chevronnés de Coben apprécieront sûrement de découvrir des facettes de sa personnalité qui n'avaient été que très peu développées dans les précédents opus. La fin du roman étant ouverte, il y a fort à parier que nous retrouverons sûrement très prochainement le jeune Mickey dans de nouvelles aventures. Un livre distrayant, sans prise de tête, qui - qui sait ?- pourra peut-être réconcilier certains ados réfractaires avec la lecture. Meelly lit...

Meellylit
28/09/12
 

J'ai commencé à aimer les thrillers grâce à Harlan Coben. Ne le dis à personne m'avait plu et j'avais d'ailleurs lu la plupart de ses œuvres par la suite. Certains ont été des coups de cœur mais à force je me suis un peu lassée et je trouvais certaines intrigues trop répétitives et trop similaires à d'autres œuvres de l'auteur. Concernant la série Myron Bolitar, j'ai lu le premier que j'avais apprécié mais sans plus. Cependant, le résumé et la couverture d'A découvert m'attiraient. Malgré mon appréhension j'étais très curieuse de l'ouvrir.A découvert est le premier tome d'une nouvelle série mettant en scène Mickey Bolitar, le neveu de Myron. Mickey est un jeune lycéen dont la petite amie vient de disparaître mystérieusement. La vie de Mickey n'est que peu réjouissante, son père est décédé et sa mère est un cure de désintoxication. C'est pour cela qu'il a déménagé dans l'ancienne maison de ses grands-parents, où son père et Myron ont grandi. C'est d'ailleurs le célèbre détective qui s'occupera de lui pendant ce temps.L'action ne tarde pas à arriver. Dès le début, on est pris dans l'histoire. Mickey nous résumé son arrivée dans son nouveau lycée jusqu'à la disparition d'Ashley, sa petite amie. Il va rencontrer deux personnages atypiques : Ema, une gothique détestée car les autres élèves la trouvent grosse et Spoon (« Cuillère » en français), un garçon à la fois candide mais qui fait avancer les choses. Leur rencontre est plutôt comique et cela change des personnages « clichés » et banals. Mickey se retrouve rapidement mêlé à des histoires étranges qui sont bien sûr liées entre elles.Pour un premier tome, Harlan Coben a fait fort. Son intrigue est bien ficelée, ses personnages sont très bons et le dénouement nous apporte des surprises mais aussi beaucoup de questions. L'attente va être longue d'ici septembre 2013 où le tome 2 paraîtra. Harlan Coben a plus d'un tour dans son sac et a réussi à me surprendre avec brio !

Tchoups
31/08/12
 

Alors, comme à son habitude, Harlan Coben fait démarrer son roman sur les chapeaux de roue, plongeant immédiatement le lecteur dans l'ambiance et une fois passée la page 64, le lecteur est harponné et ne peut plus lâcher ce petit roman.L'écriture est simple, sans fioritures, il n'y a pas de longues descriptions mais c'est un style ultra dynamique qui colle bien au roman et très plaisant à lire.Malgré le manque évident de crédibilité du personnage principal - quel adolescent pourrait se battre comme Jackie Chan et risquer autant sa vie - ce roman se dévore d'un bout à l'autre. On n'y trouve aucun temps mort mais, bien au contraire, un ryhtme effréné, des rebondissements incessants, bref tous les ingrédients d'un roman haletant.Il y est également question de tolérance et d'amitié, des notions importantes à rappeler aux jeunes lecteurs - le public visé par ce roman.Avec mes yeux d'adulte, j'ai trouvé les personnages assez caricaturaux : Rachel, la bombe du lycée après qui tous les garçons courent, Ema, la gothique au physique pas très avantageux, Cuillère, le looser, fana d'informatique, à l'humour débordant, Mickey, le héro, jeune adolescent nouveau dans son lycée qui devient ami avec Ema et Cuillère, qui se voit courtisé par Rachel et qui, du coup, s'attire les foudres de Troy Taylor le capitaine de l'équipe de basket...le schéma classique de toute bonne histoire américaine.Mais ces personnages n'en restent pas moins attachants et sauront s'attirer la sympathie des jeunes lecteurs qui se retrouveront certainement dans l'un d'entre eux. De plus c'est avec plaisir que l'on suit leurs aventures car tous participent à l'histoire et leur manque de réalisme est sans incidence sur l'intrigue qui se tient.L'auteur termine son roman sur une fin ouverte qui nous laisse penser que l'on ne restera pas longtemps sans nouvelles du neveu de Myron Molitar. D'ailleurs à cet égard, ce que j'ai beaucoup aimé dans ce roman c'est qu'il permet aussi de découvrir un autre aspect de Myron, que l'on connaît d'habitude comme le personnage principal mais qui là est bien resté en retrait, c'est -à-dire son coté humain, sa sensibilité. Bref, c'est un très bon roman qui se lit très vite et qui procure un très bon moment de lecture. Tigrou4145

Tigrou4145
25/08/12
 

Format

  • Hauteur : 17.70 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.16 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : CECILE ARNAUD

Dans la même catégorie