A handful of dust

WAUGH, EVELYN

livre a handful of dust
EDITEUR : PENGUIN BOOKS UK
DATE DE PARUTION : 03/09/03
LES NOTES :

Livre en VO
à partir de
14,10 €

SYNOPSIS :

After seven years of marriage, the Lady Brenda Last is bored with country life at Hetton Abbey. She drifts into an affair with shallow
young socialite, John Beaver, and forsakes her unsuspecting husband as she becomes involved with the glamorous Belgravia set.
1 personne en parle

Evelyn Waugh traîne une réputation d'auteur drôle, à l'humour grinçant. J'ai donc été fort déçue de découvrir que non seulement ses tentatives d'humour tombaient à plat, mais qu'en prime l'histoire était d'un ennui abyssal. Autre point : Waugh ne s'intéresse qu'aux comportements, pas à la psychologie des personnages. De fait, l'histoire n'est qu'une suite de scènes sans profondeur, voire même maladroites dans le sens où Waugh s'est vraisemblablement trop inspiré de sa vie pour créer une fiction. En effet, ce roman a été écrit après que l'auteur ait divorcé de sa femme qui le trompait avec un certain John. Or l'épouse du "héros" trompe ce dernier avec un certain John. En outre, Tony (le fameux "héros") est un personnage transparent que Waugh essaie d'élever au rang de martyr, sa femme l'ayant trompé. On ne peut s'empêcher de penser que l'auteur tombe dans le piège de l'auto-apitoiement et Tony apparaît comme un homme ennuyeux au possible.Ajoutons que suite à son divorce, Waugh se convertit au christianisme et affirma que cette religion représentait la civilisation. Il renia notamment un de ses précédents écrits à travers un autre livre dénonçant la décadence de la jeunesse. Dans 'A Handful of Dust', c'est la décadence de toute une époque qui est pointée du doigt. Ce ne serait pas un problème en soi si Waugh le faisait avec brio. Or les situations sont banales ; les personnages caricaturaux. On a le sentiment de lire un livre sans âme.Enfin, la fin manque complètement de naturel car Waugh a voulu "caser" une nouvelle qu'il avait écrite suite à un séjour au Brésil. Il se débrouille donc pour que Tony échoue dans ce genre de contrée, sauf que cela, encore une fois, est très mal amené.Une fin alternative lui avait été demandée lors de la parution de ce livre en feuilleton. Sans être révolutionnaire, elle est bien plus crédible que l'originale et même légèrement cynique, bref elle correspond à ce que j'attendais de Waugh.Un livre à oublier.

mycupoftea
26/12/12
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition