A l'estomac

PALAHNIUK, CHUCK

livre a l'estomac
EDITEUR : DENOEL
DATE DE PARUTION : 07/09/06
LES NOTES :

à partir de
25,35 €

SYNOPSIS :

En répondant à cette mystérieuse annonce, les vingt-trois protagonistes d'A l'estomac s'imaginaient couler des jours tranquilles dans un endroit de rêve. Oui, mais voilà, l'endroit en question, un théâtre délabré est... terrifiant. Isolés du monde, maltraités, privés petit à petit de toute ressource - chauffage, lumière et surtout nourriture -, nos écrivaillions s'affolent. Convaincus
qu'ils sont l'objet d'une mise en scène propre à nourrir le best-seller de l'année ou le scénario d'un reality-show a succès, tous se lancent dans une compétition acharnée pour survivre. A mesure que se dégradent les conditions de vie, leurs manigances pour sortir indemnes de ce lieu infernal se font plus cruelles, et leurs écrits, qui composent le livre, plus déviants.
1 personne en parle

A l'estomac 23 personnes, animées par des rêves d’écriture, répondent à une annonce proposant une retraite d’écrivains. Coupés du monde, libérés de leurs entraves, les apprentis vont cependant vite déchanter. Les voilà tous enfermés dans un vieux théâtre délabré dont toutes les issues ont été closes. Peu à peu, ils se retrouvent privés de chauffage, de lumière et surtout de nourriture. Et loin de trouver – faute de chercher – l’inspiration artistique qui les a pourtant tous menés dans ce lieu lugubre, ils se lancent dans une lutte sans merci pour leur propre survie, persuadés d’être les objets d’une mise en scène visant à mettre en place le scénario du siècle ou – plus modeste – un reality-show qui leur ouvrira les portes du succès. La construction est méthodique, à tour de rôle chacun des protagonistes expose son histoire, précédée d’un poème « à la Palahniuk », mode scalpel. Ce livre est certainement le plus trash de Palahniuk, déjà maître du genre avec Choke ou Berceuse. On retrouve les thèmes récurrents du bonhomme : le processus de création, le masochisme, le rapport au corps. Mais avec une écriture encore plus clinique, physiologique, anatomique que Journal intime. Une perle noire, rugueuse, couverte d’aspérités sans fond. Un récit monstrueux, noir comme les tréfonds de l’âme de ses protagonistes, cruel comme seule l’espèce humaine peut l’être, avec subtilité, obstination et jubilation.

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.56 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : BERNARD BLANC

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition