A la croisee des mondes t.1 ; les royaumes du nord

PULLMAN, PHILIP

EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 15/11/07
LES NOTES :

à partir de
8,49 €
nos libraires ont adoré a la croisee des mondes t.1 ; les royaumes du nord
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Pourquoi la jeune Lyra, élevée dans l'atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, est-elle l'objet de tant d'attentions ? Lorsque son meilleur ami disparaît,
elle se lance sur ces traces. Un perilleux voyage vers le Grand Nord, qui lui révèlera ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d'un autre monde.
Casse-cou, téméraire et sauvageonne, l’orpheline Lyra vit depuis toujours dans une université anglaise, élevée par les professeurs, choyée par les domestiques. Lorsque son meilleur ami, Paul, est enlevé par les Enfourneurs, Lyra et son daoemon Pantalaimon partent immédiatement à sa recherche. Commence alors un voyage périlleux et mortellement dangereux qui la mènera au bout du monde, sur le territoire des sorcières et des Ours guerriers, et sur les traces de ses origines. Tout simplement merveilleux ! A partir de 11-12 ans
Sarah ,
Librairie
(Arras)
19 personnes en parlent

J’ai décidé de lire cette trilogie que je ne connaissais que de nom après avoir bavé devant la bande annonce du film. J’ai eu l’impression qu’il y avait là de quoi me jeter sur le livre AVANT de voir le film. Je ne me suis pas trompée ! L’univers imaginé par Pullman laisse présager bien des découvertes. Dans ce premier volume il nous présente Lyra, fillette téméraire et casse-cou, au caractère bien déterminé. On la suit tout au long d’une quête dont l’auteur nous distille parcimonieusement les éléments. De grands thèmes sont abordés, le joug de la religion, les croyances et les superstitions, le courage, l’innocence, la passage de l’enfance à l’âge adulte etc. Le propos est riche et complexe, l’histoire dense. L’action est soutenue et les événements s’enchaînent à un rythme échevelé. L’air de rien l’auteur nous amène dans un univers de plus en plus sombre au fur et à mesure de la quête de Lyra. Tandis que l’héroïne gagne en sagesse et en perspicacité, l’histoire prend une tournure plus dramatique. Les personnages sont tous intéressants, on a hâte de connaître la suite des événements, Pullman est un conteur hors pair qui sait tenir son lecteur en haleine. Je vais donc enchaîner avec la suite sans tarder ! “- And how do yo know where these meanings are ?” “- I kind of see ‘em. Or feel ‘em rather, like climbing down a ladder a night, you put your foot down and there’s another rung. Well, I put my mind down and there’s another meaning, and I kind of sense what it is. Then I put ‘em altogether. There’s a trick in it like focusing your eyes.”

un flyer
14/02/09

Non, non et non ! Ce livre qui est un incontournable pour beaucoup, n'a pas su me séduire. L'héroïne est une tête à claques à laquelle je n'ai réussit un seul instant à m'intéresser. Quelques éléments sont à retenir comme certaines peuples (les gitans, les ours, etc), mais il a été vraiment difficile de progresser dans ce récit quand on ne ressent rien pour l'élément principal de l'histoire ! Lanylabooks - chaîne Booktube Française

Lanylabooks
28/12/15
 

De même que Harry Potter, la trilogie de « A la croisée des mondes » m’avait complètement happée à la lecture au cours de mes années de collège. J’ai adoré son univers, ses personnages si attachants et surtout, il m'a ouvert vers une autre littérature : plus exigeante et pourtant tout aussi jouissive à la lecture ! Et puis, je dois l'avouer, à la fin du tome 3... j’ai beaucoup pleuré ! ;)

Wonka
12/06/15
 

En bref, un premier tome très intéressant car P. Pullman arrive à poser les bases de son univers tout en développant une intrigue complexe et une enquête parallèle prenante. J'ai trouvé que ce livre jeunesse avait tout les codes d'un roman fantastique adulte et je pense que c'est un bon compromis pour les lecteurs novices ou en tout cas pour ceux qui veulent découvrir le genre littéraire en douceur (comme moi!).

RizDeuxZzZ
09/03/15
 

J'ai trouvé ce roman long, je me suis ennuyée, peut être parce que je m'attendais à plus d'aventure et de magie. Ce qui est arrivé vers la pages 300/350.Le début pour ma part était "brut", on est plongé dans une histoire avec peu d’explications, par exemple on parle de daemons, mais j'aurai voulu que l'auteur m'explique ce que sais, à quoi sa sers..J'ai passé une partie de ma lecture à essayer de comprendre de quoi on parler car je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, j'ai vraiment survolé ce livre ( mais j'ai lu toute les pages ;))Pourtant j'ai quand même apprécié certains passages : du moment où elle quitte Oxford jusqu’à la découverte de ses liens familiaux par exemple. Mais à partit du moment ou elle commence son départ pour le grand nord la j'ai décroché, trop de détails insignifiants alors que certains méritai d'être détaillé et ne l'ont pas était. blogueuse et booktubeuse passionnée :)

lalectricedyslexique
16/01/15
 

J'avais adoré cette trilogie! Pullman a réussi à m'emmener dans son magnifique univers imaginaire. J'ai aimé l'idée que chacun ait un daemon et j'ai suivi avec grand intérêt les aventures de Lyra. Le décor est somptueux. berthe

afbf
29/10/14
 

Univers inventif, personnages très attachants et écriture captivante : on ne regrette pas sa lecture !Lyra est une petite curieuse qui ne manque pas de courage. Dès le premier chapitre, elle découvre un curieux objet, entend une discussion mystérieuse, sauve son oncle d'une mort certaine. Son animal de compagnie, qui est à la fois une représentation concrète de son caractère, l'aide dans les aventures qui s'offrent à elle. C'est une excellente entrée pour la trilogie qui a manqué son adaptation au cinéma. Je souhaite que les gens qui avaient aimé le film se penchent sur la suite (d'ailleurs le film n'a même pas présenté la fin du premier tome, préférant un happy-end grotesque). Pullman a sans doute signé un futur classique de la littérature jeunesse...

NickCarraway
24/10/14
 

Je trouve qu'on glisse de monde en monde très facilement, mieux, que la magie déferle sur le lecteur comme la fameuse poussière sur les personnages. Je dirais même qu'il y a du merveilleux dans les quelques accents steampunk (boussole, zeppelin, montgolfière ... ) et dans la relation intense entre les enfants et leur deamon.Ensorcelant !

Dans le monde de Lyra, cLes royaumes duNordhaque personne est accompagnée de son daemon, un morceau de personnalité, de conscience séparée du corps et incarnée par un animal. Celui-ci peut changer de taille jusqu’à l’âge adulte, après quoi il se stabilise sous une unique forme. A Oxford, Lyra, et Pan son daemon, vivent au Jordan College parmi les Erudits. Mais aux leçons et aux sermons des Erudits, elle préfère les bagarres et les jeux avec Roger, son meilleur ami, et les enfants des gitans. Leur insouciance est cependant de courte durée. Une menace rôde : on les appelle les Enfourneurs et ils kidnappent les enfants. Lorsque Roger est à son tour enlevé, Lyra part à sa rescousse. Elle découvre alors l’existence de la Poussière, des micro-particules particulièrement présentes autour des enfants. D’après le Magisterium, église radicale mais très influente, la Poussière est mauvaise, dangereuse, et il faut l’éradiquer par tous les moyens. C’est là la mission de Mme Coulter, qui recueillera Lyra avant de révéler sa nature malfaisante. Ce sont ensuite les gitans qui aideront Lyra et qui la mèneront dans le Grand Nord. C’est de là qu’à priori provient la Poussière et c’est là qu’elle fera la rencontre de Lee Scoresby, un aéronaute qui voyage en montgolfière et de Iorek Byrnison, un ours en armure ou Panserbjorn, qui veut lui récupérer son trône.Difficile de résumer ce livre sans trop découvrir l’histoire pour ne pas vous gâcher la lecture et le plaisir de la découverte. Car c’est de découverte en découverte, de surprise en surprise et de mystère en mystère que vous irez en vous lançant dans cette épopée. Difficile aussi de le classer tant il mélange les genres : aventure, fantastique en passant par la science-fiction et le steampunk. Sans s’éparpiller pour autant, Philipp Pullman, déjà auteur de la série Sally Lockhart, réaliser un véritable chef d’oeuvre que je lis et relis avec chaque fois autant de joie. Il n’y a d’ailleurs pas d’âge pour lire cette trilogie. Les plus jeunes aimeront l’aventure et l’action ainsi que le côté farouche et rebelle de Lyra. Les plus grands seront eux conquis par les créatures fantastiques, les objets mystérieux et le suspens. Tandis que les adultes apprécieront les énigmes scientifiques, le mélange des univers et les thèmes abordés (rite de passage, le Bien et le Mal …).A dévorer donc ! Et de préférence avant le film, qui manque de magie et m’a personnellement un peu déçue. Et si l’épaisseur du livre vous inquiète, sachez qu’une adaptation en BD a vu le jour en septembre. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous le dire afin que nous la commandions.

Naurile
08/10/14
 

Dans un monde autre que le nôtre, les humains sont dotés de daemons (prononcez démon). Le démon est une sorte d’ange gardien qui prend l’apparence d’un animal. Durant l’enfance, le daemon peut se transformer en l’animal qu’il souhaite et changer de forme tant qu’il veut mais à l’âge adulte, le daemon adopte une forme fixe. A aucun moment le daemon ne peut se séparer de son humain. Lorsque l’un souffre, l’autre aussi; lorsque l’un meurt, l’autre aussi."Les Royaumes du Nord" mettent en scène Lyra, une jeune fille intrépide et insolente, flanquée de son fidèle daemon Pantalaimon qui adore se transformer en hermine et se glisser dans le cou de la jeune fille. Lyra ne va pas à l’école comme tous les autres enfants. Ses parents, de grands scientifiques, sont morts dans un accident il y longtemps. Elle a donc été recueillie par les Erudits du Jordan College à Oxford. Là, de temps à autre, un des Erudits lui dispense une heure de cours. Mais la plupart du temps, Lyra préfère rejoindre Roger, le fils du cuisinier, ainsi qur les gitans afin de jouer et faire des bêtises.Un jour, Lyra se glisse dans la pièce interdite et assiste à une réunion secrète et importante. Son oncle, Lord Asriel, revient du Nord où il a fait de grandes découvertes. Il a réussi à photographier de la Poussière, une étrange matière, et à observer un étrange phénomène. Cette poussière ne se fixe que sur les adultes. Il sollicite des fonds pour repartir en expédition. Lyra veut l’accompagner mais le refus de son oncle est catégorique. Elle reste donc à Oxford.Peu de temps après, d’étranges disparitions se produisent. Des enfants sont enlevés par les Enfourneurs. Qui sont donc ces gens? Lyra enquête jusqu’au jour où Roger est, lui aussi, enlevé. Lyra convainct les gitans de partir à la recherche des enfants disparus. Avant de partir, le maître du collège confie à Lyra qu’elle court un grave danger et lui remet un étrange objet dont elle devra apprendre à se servir: l’aléthiomètre.Mon avisJ’ai eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout de ce premier tome. L’idée des daemons est très intéressante mais pas assez poussée. Je me suis ennuyée. J’ai trouvé que les événements s’enchaînaient trop rapidement. Il suffit que Lyra demande quelque chose pour qu’elle l’obtienne! La psychologie des personnages adultes est trop simplifiée. Un peu d’argumentation mal ficelée suffit à les convaincre. Ainsi Lyra propose aux gitans de les accompagner dans cette aventure dangereuse sous prétexte qu’ils auraient peut-être besoin d’elle plus tard: quel argument de choc! Les gitans acceptent sans discuter: à croire qu’ils sont idiots et qu’ils oublient de réfléchir. Ce n’est pas assez travaillé à mon goût.Pourtant l’auteur a beaucoup d’imagination et tente de créer un monde imaginaire plausible. Mais désolé! Avec moi ça ne prend pas.Je ne lirai donc pas les deux autres tomes, sinon sous la torture!!J’attends votre avis. Qu’en avez-vous pensé? Qui a aimé ce livre et pourquoi? Carolivre

un flyer
22/09/13

L'amie qui m'a prêté la trilogie de A la croisée des mondes m'avait prévenue : le premier tome n'est pas le meilleur, mais la suite rattrape le tout. Heureusement qu'elle m'a prévenue, sinon j'aurais arrêter ma lecture dès les 4 premiers chapitres, et je lui aurait rendu ses livres.L'histoire commence sur Lyra, une jeune fille qui à la faculté de bien mentir, et, comme à son habitude, désobéis à ses tuteurs et va dans des endroits où elle n'a pas le droit d'aller. Ses tuteurs sont des érudits et le maître du très célèbre Jordan Collège, à Oxford. Ils font tout pour l'aider à grandir, surtout intellectuellement mais mademoiselle Lyra n'en à que faire et préfère jouer à lancer de la boue sur les enfants Gitan de passage en ville... Donc, comme à son habitude, elle désobéit à ses tuteurs et se cache dans une salle interdite où va se dérouler une réunion de la plus grande importance, sur une particule extraordinaire et un monde caché qui n'est pas facile à voir. Elle sera mêlé à tout cela, car tel et son destin... Mais si elle est au courant de son destin, alors tout le monde mourra...Je pense que vous avez pu sentir que je n'apprécie pas tellement Lyra. J'ai eu envie à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche de la remettre à sa place pendant les ¾ de l'histoire. Avec ses airs supérieurs parce que son oncle est Lord, ou parcequ'elle vit à Jordan Collège, je me demande comment elle réussit à se faire des amis... Elle se déplace toujours avec son daemon, Pantalaimon, qui serait à priori un équivalent de son âme. Et dans le monde où elle vit, tout les humains ont un daemon bien à eu. Un daemon, qu'est ce que c'est? Il prend la forme d'un animal, et peux changer son apparence tant que son maître n'a pas atteint la puberté. Une fois atteinte, le daemon prend une forme définitive qui ressemble au caractère de son maître.J'ai eu beaucoup de mal à saisir le style de Philip Pullman. Jusqu'au 100 dernières pages, l'auteur se met à nous blinder des paragraphes énormes de détails insignifiants sur des choses totalement inutiles dont on se passerais bien. Et au contraire, les moments qui mériteraient qu'on s'attarde dessus sont passés à la trappe. Si bien que par moment, une action majeure pour l'histoire se produit, et on à pas plus d'explications. Elle s'est produite, et c'est tout. L'auteur prend des raccourcis énorme sur ces moment là, ce qui rend la lecture limite dérangeante. Mais pendant les 100 dernières pages, il se rattrape et se concentre sur l'action (et encore, dans les dernières pages il reprend cette habitude), et non la couleur et la taille d'un bâtiment pendant 20 lignes, bâtiment qu'on ne reverra pas de l'histoire...Je me suis aussi ennuyée jusqu'au départ de Lyra de Jordan Collège. Il ne se passe rien avant, on revient tout le temps sur Lyra-et-ses-bêtises, Lyra-et-ses-mensonges, Lyra-et-sa-gueguerre-contre-les-enfants-gitans, Lyra-et-son-oncle-pas-du-tout-proche-d'elle... Et enfin quand elle part, enfin on s'intéresse, au présent, enfin on s'intéresse à l'histoire.La fin du premier tome est simple, mais efficace. Pourtant, on à l'impression que l'histoire s'arrête là et qu'il n'y à pas de suite. En tout cas, tant qu'on est pas prévenu de la ''qualité'' du premier tome, on ne peux imaginer qu'une suite à vu le jour. Je lirais la suite, en espérant que ce soit bien meilleur que cette lecture...

bountyfrei
16/07/13
 

Dans un univers différent du nôtre sur de nombreux points et pourtant possédant de multiples points communs, Lyra Belacqua découvre par mégarde la Poussière, une étrange particule élémentaire. Des savants, avec l'autorisation de l'Eglise, mènent des recherches sur cette poussière en utilisant des enfants. Lyra va se lancer à la recherche des kidnappeurs qui ont enlevé son meilleur ami. Elle va se retrouve confronter à Mrs Coulter, une femme intelligente mais aussi méchamment calculatrice. Sa quête va la mener jusque dans le Nord où elle rencontrera des ours qui parlent et des sorcières.     Pour moi Les Royaumes du nord est un grand roman d'aventures et une grande réussite.   Pullman invente une mythologie propre et il croise tous les éléments : fantasy, science-fiction, steampunk. Ce qui donne une grande richesse au récit. Les personnages que Lyra rencontre sont nombreux et ont tous une personnalité assez fouillée.   Comme un gamin je me suis laissé prendre à l'histoire, jusqu'à la fin j'ai été scotché. Sauf que la fin n'en est pas une, c'est juste une ouverture vers le roman suivant.   C'est un roman qui attendu une bonne dizaine de mois dans une étagère avant d'être lu, si j'avais su je l'aurais lu plus vite.

Chiwi
31/12/12
 

Un magnifique livre avec beaucoup de suspens et d'aventure;on retrouve bien l'histoire de la jeune Lyra qui part sauver son ami Roger.Je recommande à ceux qui aiment le fantastique.

alaskanmalamute12
16/11/11
 

La première fois que je l'ai lu, j'ai été totalement enchantée. Il me semble que j'étais en 6e et que c'était la prof' de français qui nous l'avait recommandé. J'avais même créé des sims avec les personnages du film : c'est pour dire à quel point ça m'avait marqué ! L'histoire est dans un contexte étrange, dans une époque qu'on ne saurait situer précisément. Tout simplement parce qu'on n'est pas dans "notre monde", mais dans un monde parallèle qui ressemble étrangement au notre. Du coup, certains sont perturbés, d'autres non. Honnêtement, moi, ça ne me perturbe que depuis que j'ai vieilli, au fil des relectures, on remarque pas mal de petits détails qui nous choquent de plus en plus avec le temps... mais bon, c'est comme ça avec tous les livres ! Les personnages sont très attachants : ils sont plus que crédibles, vrais, francs, à l'écoute des autres. Bien sûr, on trouve tous les caractères et certains des personnages sont quelque peu idéalisés, mais bon rien d'étonnant : c'est un livre qui s'adresse également très bien aux enfants. Certains personnages, qui relèvent du fantastique, sont fascinants, très humains malgré leur apparence physique. Ce livre est comme un voyage : quand on le referme, on a l'impression d'être parti dans le nord avec Lyra et ses amis. On vit parfaitement l'aventure, on la découvre en même temps que ses personnages et rien ne nous laisse deviner ce qui va arriver par la suite.Il serait réellement impensable de ne pas lire ce premier tome !

MademoiselleLuna
26/10/11
 

Je suis enchantée de ma lecture. Deux fils rouges se dessinent : la recherche des Enfourneurs pour sauver Roger et le passé de Lyra ; deux fils rouges qui nous conduisent aux fins fonds des Royaumes du Nord, réalité parallèle à la nôtre apparemment, emprunts d'un certain nombre de noms reconnaissables mais avec des organisations, des peuples et des coutumes différentes. L'univers créé par Pullman est onirique, magique et envoûtant. J'ai hâte de voir où va m'emmener le tome 2 que je rajoute immédiatement dans ma PAL.

bouma
01/07/11
 

J’avais dévoré ce premier tome, il y a déjà pas mal de temps (j’étais encore au collège !), mais j’avais abandonné le tome deux en cours de route, totalement déçue par le tour que prenait l’intrigue. Et puis, tout un tas de circonstances m’ont poussée à reprendre cette trilogie, dernièrement cette LC proposée sur Livraddict. Et quelque soit le tour que prendra ma lecture au fil des tomes suivants, je compte bien aller jusqu’au bout cette fois-ci.Il ne me restait qu’un vague souvenir de ma précédente lecture, juste le sentiment d’avoir été émerveillée, captivée, happée par une histoire incroyable, se déroulant dans un univers merveilleux. Et bien, j’ai retrouvé ce sentiment, lors de cette relecture. Autant, il y a quelques jours, je critiquais l’aspect peu crédible et peu travaillé de Percy Jackson ; autant on a affaire là à un univers de Fantasy riche et parfaitement maitrisé par l’auteur. Les descriptions sont suffisamment nombreuses et bien menées pour que je sois totalement propulsée dans cet univers. Lieux, personnages, odeurs, tout est là pour nous permettre de plonger dans l’histoire. D'un autre côté, et fort heureusement, les scènes d'actions sont elles-aussi développées, même si l'on reste dans quelque chose de très soft. En fait la violence se situe d'avantage sur le plan "psychologique" : dans les raisons et les conséquences de ces actes.Le début est assez complexe, introduisant plein de termes et de notions auxquelles one ne comprend pas grand-chose ; et je me suis sentie un peu perdue, tout comme la jeune Lyra. D’ailleurs s’il elle m’a tout d’abord agacée, tellement elle est effrontée, je me suis finalement beaucoup attachée à elle. Elle est futée, courageuse et loyale, tout en restant très crédible en tant que petite fille. Son comportement colle bien à celui d’une fillette de son âge, je trouve et cela assure une bonne cohérence au récit.Les autres personnages sont également très intéressants et leur diversité contribue à nous entrainer dans ce tourbillon magique. Humains et créatures fantastiques se côtoient le plus naturellement du monde et ça passe vraiment bien. Par exemple, on ne doute pas un seul instant de l’existence des panserbjørn (ours en armures et dotés de la parole) qui resteront, je pense, mes personnages préférés, Iorek Byrnison en tête, bien sûr.Bon Pan’ est trop choupinet aussi, et j’ai hâte de découvrir quelle sera sa forme définitive, mais les daemon ont quelque chose d’un peu dérangeant aussi : on est bien loin du simple animal de compagnie et l’auteur réussit très bien à rendre cette différence et le lien particulier qui les relit aux humains, leur importance vitale. Et c’est très fort de rendre cela si réel; tout comme les personnages, je ressentais une certaines gêne face aux daemons des autres, n'imaginant pas un seul instant les toucher par exemple.Mais surtout, pour une fois, on a affaire à de vrais méchants ! Mrs Coulter a réellement quelque chose de terrifiant ; c’est vraiment rare qu’un méchant me fasse réellement peur, mais là, j’ai tremblé avec les personnages. Mrs Coulter et son daemon m’ont réellement mise male à l’aise, je me sentais oppressée en leur présence, craignant de les voir surgir à chaque page. Je ne saurais pas dire à quoi cela tient précisément, mais je les sentais sans cesse planer sur le roman, et tout comme Lyra, j’étais limite d’avantage inquiète de leur absence que de leur présence.Quant à Lord Asriel, il m’inspire plus du dégoût qu’autre chose pour l’instant, mais on sait encore relativement peu de choses sur lui, et j’espère vivement en apprendre d’avantage par la suite.Pour en finir avec les personnages, parlons de l’Eglise. Ce qui à vrai dire est assez complexe, tant la situation est peu claire pour l’instant. On entrevoit une lutte des pouvoirs mêlée à des relents d’obscurantisme et d’Inquisition, sans pour autant réellement percevoir de sentiment religieux chez les personnages. On ne sait finalement pas bien le rôle qu’Elle joue ; qui domine réellement l’autre ? C’est complexe et intéressant, mais aussi dérangeant, parce que rien n’est tranché. J’aime beaucoup quand la religion entre en compte dans les œuvres de fiction, et là encore j’espère que ce sujet va être développé dans les tomes suivants.Une lecture très riche donc et très intéressante à découvrir d’un point de vue adulte. Certes il s’agit d’une trilogie « jeunesse », mais il y a tant de choses à y découvrir, tant de niveaux de lecture, que chacun peut y trouver son bonheur;Bref un tome qui introduit un univers passionnant et une quête palpitante, dont on ne sait pas bien jusqu’où elle va nous mener. Beaucoup de questions restent en suspens à la fin de ce tome, et j’ai hâte d’en apprendre d’avantage.

un flyer
13/05/11

J’avais vaguement entendu parler de cette trilogie, lors de la sortie du film, mais ne m’y étais jamais vraiment intéressée. Je me disais que la découverte d’A la croisée des mondes attendrait le bon vouloir du hasard qui me mettrait le premier (voir les trois) tomes sous le nez, lors de mes visites dans les librairies d’occasion. Et bien, c’est à Lolo que je dois l’acquisition du premier tome lors du deuxième Swap organisé par Livraddict, sur le thème des adaptations au cinéma. Et bien, figurez-vous qu’en plus, avant-hier, j’ai pu visionner la dite adaptation ; voilà le contrat rempli !Pour en revenir à ce premier tome, j’avoue avoir été transportée ! Et j’hésite même à aller jusqu’au coup de cœur ! Moi qui renâclais à la lecture des Chroniques de Narnia, je me disais qu’une énième trilogie fantastique pour la jeunesse serait une épreuve… et bien en fait, non ! C’est bien meilleur que Narnia (du moins les trois premiers tomes que j’ai lus jusque là) et je me demande vraiment si cette histoire est conseillée aux plus jeunes ; c’est très sombre, non ?

DameMeli
14/10/10
 

Une très bonne trilogie que je recommande. On parcourt différents mondes avec pour guides Lyra et Will, deux jeunes adolescents que le destin amène à se rencontrer. Entre le monde de Lyra peuplé d’Ours en armure ou de Sorcières et celui du Will qui ressemble au notre, on apprend ce qu’est un daemon et ce qu’il représente. Lyra et Will se retrouvent malgré eux au milieu du guerre et apprenent à se soutenir pour atteindre leur but. On s’attache facilement aux personnages principaux ainsi qu’à leurs amis qui les aident.Cependant, après 3 tomes et plusieurs centaines de pages je m’attendais quand même à une autre fin, je suis un peu déçue.

Slay
01/07/10
 

Lyra vit dans un monde où tous les humains sont accompagnés de leur « daemon », un animal qui représente leur âme. Elle est orpheline et élevée dans une prestigieuse université anglaise, et sa curiosité va lui faire découvrir et déjouer un complot contre son oncle. Mais elle ignore que ces secrets cachent des questions bien plus importantes sur la Poussière ; et quand son ami Roger disparait, enlevé par les Enfourneurs, elle n'hésite pas et se lance à sa recherche...Un premier tome alléchant, une bonne intrigue, bien construite, avec des personnages vivants, on se pose plein de questions sur le destin de Lyra, l'origine de la Poussière, et la fin qui s'ouvre sur des mondes parallèles laisse présager de nombreuses aventures. Pour les bons lecteurs.

Radicale
22/10/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.31 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : JEAN ESCH

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie