A moi pour toujours

KASISCHKE, LAURA

livre a moi pour toujours
EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 12/04/07
LES NOTES :

à partir de
25,35 €

SYNOPSIS :

Sherry Seymour, jeune quadragénaire qui enseigne dans un petit collège universitaire du Middle West, reçoit, le jour de la Saint-Valentin, un billet anonyme dans sa boîte aux lettres à
l'université, un billet sur lequel est écrit : Sois à moi. Sur le coup flattée, Sherry est de plus en plus perturbée à mesure que les mystérieux billets continuent de lui parvenir.
15 personnes en parlent

Une histoire parssemée de rebondissements Laura Kasischke prend un malin plaisir à perdre le lecteur en nous racontant l'histoire de la vie, en apparence lisse et parfaite, de Sherry Seymour une femme d'âge mûre de la middle class américaine.Une fin improbable.

beraud@archimed.fr
03/11/15
 

Sherry Seymour est professeure à l'université, mariée et mère d'un garçon qui a bien grandi et qui a quitté la maison pour aller faire ses études ailleurs. Le jour de la Saint-Valentin, elle trouve dans son casier, un message anonyme : Sois à moi pour toujours. Flattée, elle est très intriguée par l'identité de son admirateur secret qui continue à lui écrire. Quant à son mari, il est à la fois jaloux, excité et semble même pousser sa femme à le tromper ! Un jeu dangereux qui pourrait se terminer très mal...Quand je ne sais plus trop quoi lire, un petit tour en librairie suffit pour que je reparte avec un roman ou deux de la romancière américaine Laura Kasischke. Sur ce coup-ci, je n'ai pas été déçue, mais pas non plus été complètement emballée par À moi pour toujours. On a affaire ici à un bon roman à l'intrigue efficace, mais un peu attendue.Ce que j'aime chez Laura Kasischke, ce sont ses portraits de femmes très réalistes. Sherry Seymour, c'est un peu l'archétype de la femme mature américaine, qui a l'air heureuse, dans sa vie bourgeoise, bien propre et bien ordonnée mais qui s'ennuie, se sent vieille et inutile depuis que son fils est parti. Bref, la crise de la quarantaine. Elle a besoin de se sentir vivante, désirée et l'arrivée d'un admirateur, potentiel amant, lui en apporte l'occasion. Elle se laisse donc aller à avoir une aventure et, pour la première fois de sa vie, s'écarte de sa vie bien ordonnée. Avec, semble-t-il, la bénédiction de son mari qui s'imagine ainsi rendre leur couple plus fort, pimenter leur vie sexuelle, sans se douter des conséquences tragiques qui vont en découler.Il y a quand même toujours quelque chose de troublant, voire de malsain dans les romans de Laura Kasischke. Ici, on a des scènes sexuelles très crues, voire glauques, et on ne peut être que perturbée par le comportement de son mari, prenant du plaisir à imaginer sa femme avec un autre homme. Même sa relation avec son fils est parfois un peu limite. Reste heureusement l'écriture de Laura Kasischke qui me plaît beaucoup et participe énormément à mon plaisir de lecture ! À moi pour toujours est un bon roman, pas le meilleur Laura Kasischke, mais assez plaisant. http://leschroniquesassidues.blogspot.com/

chroniquesassidues
08/03/15
 

Une histoire parssemée de rebondissements Laura Kasischke prend un malin plaisir à perdre le lecteur en nous racontant l'histoire de la vie, en apparence lisse et parfaite, de Sherry Seymour une femme d'âge mûre de la middle class américaine.Une fin improbable.

90008346
19/09/14
 

A moi pour toujours Une femme, la quarantaine, empêtrée dans sa vie.Un suspens et une angoisse qui montent doucement mais sûrement...

90010532
19/09/14
 

Un livre à tiroirs, un livre riche, un livre oppressant… qu’on ne peut pas lâcher ! Une belle radiographie intime d’une vie de femme.Une analyse excellente sur un couple ensemble depuis vingt ans, les fantasmes peuvent-ils sauver de la monotonie et comment jouer le « bon jeu » ? Un fils qui quitte le nid familial avec de très beaux souvenirs sur l’enfance, sur le temps consacré à « élever », des questionnements sur le paraître, sur le corps, sur le vieillissement, sur l’amitié aussi !L’auteur montre combien tout est fragile, combien chaque construction n’est solide que jusqu’à ce que…Un roman haletant, plein de violence, de sexualité, de sensualité, de doutes et de suspense, même si les quiproquos semés par l’auteur n’empêchent nullement le lecteur de connaître quelques réponses avant de les lire Cocotcha

cocotcha
26/07/14
 

Laura Kasischke dissèque là encore ce monde de perfection qu’est la Middle Class américaine, en construisant son scénario presque anodin en thriller psychologique. J’ai lu A moi pour toujours d’une traite, attendant impatiemment ce petit grain de sable qui ferait basculer tout l’histoire (c’est que je commence à la connaitre !). L’adultère, pièce centrale du démantèlement de l’édifice, révèle finalement des mensonges et des faux-semblants plus profonds. Dans un contexte terriblement sensuel (assez chaud quand même !), l’auteure tisse sa trame jusqu’au drame (que l’on pourrait presque deviner en rassemblant tous les symboles qu’elle sème tout du long)..................... Stéphanie Plaisir de Lire

" A moi pour toujours " : tel est le billet que trouve Sherry Seymour dans son casier de professeur à l'université le jour de la Saint-Valentin. D'abord surprise, puis flattée, ce message va prendre une part grandissante dans son existence jusqu'à l'obsession. Qui est cet admirateur secret? Sherry perd peu a peu le contrôle de sa vie bien rangée et elle commence a déraper. Mais jusqu'à où?J'aimerai dire que l'auteur secoue les clichés de la société américaine, qu'elle raconte le désir féminin , qu'elle est la romancière de l'intime, que c'est un livre où se côtoie la poésie et l'atrocité. J'aurai voulu dire beaucoup de bien de ce livre mais cela n'est pas possible car il m' a ennuyé (surtout le premier tiers du livre) et je ne suis pas arrivé a rentrer complètement dans l'histoire.Il est superbement écrit mais c'est très lent au départ et l'histoire n'est pas franchement inédite.Un plaisir de lecture limité, une histoire qui ne m'a pas accrochée. Résultat une note de 3/10 http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
01/12/13
 

Une "desperate housewife" avant l'heureDe la série américaine "Desperate housewife" il y a :-Sherry la quadragénaire bien dans ses baskets en apparence à qui il arrive plein de péripéties-la famille modèle, vivant dans une banlieue chic genre "Wisteria Lane"-Jon et Sherry sont mariés depuis vingt-cinq ans mais elle prend un amant de quinze ans son cadet-l'amie de toujours qui partage tout-un grand fils qui part à l'université, un père qui est hospitalisé...Ce sont toujours des scénario possibles.Mais autant la série nous fait rire des travers grossis de ses quadra devenues légendaires, autant le premier tiers de ce roman est lent, l'intrigue est longue à se mettre en place et manque d'humour et de dérision sur "l'american way of life".La description de la vie de Sherry est longue et permet de bien se mettre dans la peau du personnage. Exemple :"Jon a presque fini de prendre sa douche. Je l'entends qui rince le savon sur son dos. C'est un bruit qu'on n'imaginerait pas être très différent de celui que fait un homme qui se lave les aisselles, mais après vingt-cinq ans d'attention, on perçoit bien la différence. J'entends aussi la pluie qui, dehors, se fait plus dure. L'infime différence dans le passage de l'eau à la glace sur les vitres change complètement la musique produite, si on écoute attentivement."Sherry qui est prof à l'université reçoit le jour de la Saint Valentin un billet doux anonyme qui la trouble. Elle en recevra d'autres, cherchera quel en est l'auteur, et lorsqu'elle en parlera à son mari, il changera du tout au tout vis à vis d'elle, mais pas dans le sens courant de la jalousie.S'en suit une description presque lassante car trop abondante à mon goût de la renaissance sexuelle de Sherry et de son couple et une intrigue alambiquée.Les pistes sont nombreuses, abandonnées au fur et à mesure, mais le dernier rebondissement est prévisible, j'ai donc été déçue. De plus, Laura Kasischke n'est pas connue pour faire dans la dentelle, mais l'intrigue n'est pas assez sanglante, ses pistes éventuelles sont plus alléchantes.Je conseille quand même de le lire, peut-être plus pour l'auteure que pour le livre. Et vais poursuivre ma découverte de ses autres livres très vite. Sophie

lamamandelena
22/08/13
 

Sherry Seymour, professeur dans une petite université américaine, trouve dans son casier, le jour de la Saint Valentin un billet portant «  A moi pour toujours ». Elle se sent flattée d’une telle attention mais l’identité de l’auteur du billet va vite l’obséder.   Le roman est un jeu de faux semblants : l’attitude de son mari qui l’encourage dans l’adultère et tombe des nues quand il se rend compte que l’amant est   véritable. Tout doucement la tension monte parmi les gens entourant Sherry. L’apparition du billet met en marche un engrange qui va permettre aux personnes entourant Sherry de se dévoiler ou de commettre l’irréparable. La façon dont tout s’enchaîne en est presque machiavélique.

Chiwi
26/12/12
 

Laura Kasischke a toujours le chic pour nous conter la vie quotidienne d’américains moyens, basculant tout à coup dans l’étrangeté, la violence ou encore la haine. Cette histoire conjugale passionnée va petit à petit virer au cauchemar : en effet, comme dans toutes les œuvres de Kasischke, la tension monte crescendo jusqu'à atteindre irréversiblement une acmé pleine de révélations sordides. Avec une écriture terriblement cinématographique, l’auteure montante de la littérature contemporaine américaine nous régale d’histoires de vie banales, ordinaires mais qui cachent une noirceur incommensurable.

SophieC
06/07/11
 

Un roman introspectif prenant, dans lequel on regrette la place omniprésente du sexe, assez malsaine, mais en même temps cœur du roman et des interrogations de Sherry. Et un suspense haletant jusqu'aux derniers paragraphes !

Praline
29/04/11
 

« A moi pour toujours » tel est le billet anonyme que trouve Sherry Seymour dans son casier de professeur à l'université un jour de Saint-Valentin.Il est dur de rentrer dans ce roman, un début sans grand intérêt, les états d'âme d'une quadragénaire, son fils parti pour faire ses études, une amie de 20 ans dont elle n'est plus si proche, un mariage de 20 ans qui semble devenu routinier et une libido en dent de scie.Mais Sherry va devenir obsédée par le billet trouvé dans son casier, d'autres billets arrivent et l'obsession est grandissante. Elle en parle à son mari et, de ce supposé « admirateur secret », va naître un jeu érotique pervers entre eux. Où s'arrête le fantasme, quelle est la limite entre fantasme, désir et réalité.Sherry et son mari vont aller trop loin, beaucoup trop loin dans ce trio, la femme, son mari et son amant. Le jeu devient dangereux, nous sommes engluées dans cet imbroglio et le drame qui se dessine à l'horizon. C'est un roman noir, comment la vie de famille harmonieuse, le rêve américain devient un cauchemar sous prétexte d'aller au bout de ses fantasmes et désirs. Une heure de lecture est le souverain remède contre les dégoûts de la vie. Montesquieuhttp://mespetitesidees.mabulle.com

Delph83
15/06/10
 

J'ai beaucoup aimé le début et le style d'écriture et ensuite j'ai trouvé que ça devenait super malsain, malsain au niveau de la femme et de sa vie de couple, malsain au niveau de l'attitude de son mari, malsain à tous les niveaux en fin de compte. Par contre je me répète mais l'écriture est agréable, j'aime le style de l'auteur, mais je crois que c'est l'histoire en elle-même qui m'a un peu gênée, pourtant je ne suis pas du genre à être choquée facilement, enfin là je n'ai pas été choquée mais quelque chose dans l'histoire m'a dérangée... Je ne peux pas dire non plus que je n'ai pas aimé mais disons que voilà je n'ai pas été transcendée !!! Isa

Isalaura
16/03/10
 

Haletant Traité à la manière d’un thriller psychologique, ce roman de Laura Kasischke est un intéressant portrait de femme. Elle n’oublie pas, comme dans la plupart de ses romans, d’égratigner la classe moyenne américaine et ses stéréotypes. Son ton juste et sa finesse d’écriture aboutissent à un roman haletant et déstabilisant.

Coup de coeur Sherry Seymour professeur d’université trouve dans son casier le jour de la Saint Valentin un billet anonyme où il y est écrit « A moi pour toujours ». D’abord flattée et intriguée par un message qui met du sel dans sa vie routinière et lisse, elle est vite obsédée par cet admirateur secret qui continue à lui écrire des billets doux. Une situation d'autant plus troublante qu'elle est alimentée par le double jeu de son mari. Sherry perd vite le contrôle de sa vie faussement équilibrée. La tension monte jusqu'à l'irréparable.

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.33 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition