A perte de vue

EYRE WARD, AMANDA

livre a perte de vue
EDITEUR : BUCHET CHASTEL
DATE DE PARUTION : 13/05/06
LES NOTES :

à partir de
19,25 €

SYNOPSIS :

Une jeune femme part à la recherche de sa soeur disparue. Entre road-movie littéraire à suspense et roman psychologique teinté d'humour
noir, A Perte de Vue étudie les conséquences dévastatrices d'une disparition d'enfant sur une famille de la middle class américaine.
4 personnes en parlent

Caroline, Madeline et Ellie n’ont pas des parents parfaits. Loin de là. Leur père est alcoolique et leur mère Isabelle ne dit rien. Caroline et Madeline les deux adolescentes mettent sur pied une fugue. Selon leur plan, elles doivent récupérer Ellie à la sortie des cours. Mais elle introuvable. Seize ans plus tard, Isabelle est certaine d’avoir reconnu le visage de sa fille Ellie sur une photo prise dans le Montana et publiée dans un magazine. Ni Caroline, ni Madeline, ni Isabelle n’ont pu oublier Ellie. Chacune se sent coupable de sa disparition. Ce poids les empêche de vivre pleinement même si elles n’en parlent plus comme si le sujet était tabou. Le père des filles est décédé et Isabelle a refait sa vie. Madeline s’est mariée tandis que Caroline est serveuse dans un bar de la Nouvelle-Orléans comme il en existe un peu partout. Trois femmes qui ignorent ce qu’il est arrivé à Ellie. Lors du repas de Noël où Caroline se rend à contrecœur, sa mère lui demande de partir à la recherche d’Ellie dans le Montana. Faut-il espérer ou tourner définitivement la page ? Amanda Eyre Ward excelle à nous décrire la psychologie de ses personnages ! Chacune des trois femmes réagit différemment et on ne peut être que touché. Caroline veut croire tout comme sa mère qu'Ellie est vivante alors que Madeline enceinte se concentre désormais sur l’avenir. Des personnages attachants, meurtris et l'auteure nous donne petit à petit les pièces du puzzle en laissant planer un léger suspense.J’avais vraiment été conquise par Ferme les yeux et j’ai trouvé que les trames sont finalement assez similaires (d'où le manque de points d'exclamation dans mon billet ). Mais j'ai pris plaisir à lire cet agréable roman ! Un bémol pour la fin qui m’a déçue ... http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
30/08/12
 

Cette fois-ci, l'intrigue tourne autour d'une absence, celle d'Ellie, disparue 16 ans auparavant, et de sa possible réapparition. Tout le monde se sent coupable de cette disparition dans cette famille aisée : la mère, alcoolique mondaine que le mari, à présent décédé, battait, Caroline, la fille aînée qui tentait par tous les moyens de protéger ses soeurs, et Madeline, la fille cadette, qui se reproche de ne pas avoir su décoder un cauchemar que faisait la petite. Cette absence est paradoxalement envahissante et elle empêche ces trois femmes de vivre, empoisonnant leurs vies et les relations qu'elles entretiennent. C'est un roman très émouvant sur l'incapacité de faire son deuil tant que la mort n'est pas avérée, sur l'espoir maternel qui se révèle infaillible et sur les relations mère-fille et soeur-soeur. J'ai beaucoup aimé la construction du roman, qui alterne des chapitres consacrés à Caroline adulte, à sa vie, puis à ses recherches, avec des chapitres qui mettent en scène le passé de cette famille aux apparences trompeuses et des lettres d'une jeune femme, Agnes Fowler, dont on finit par comprendre de qui il s'agit au terme d'une lecture envoûtante, pleine de chausse-trappes et de révélations.

fashiongeronimo
12/08/12
 

Les histoires de sœurs, moi qui n'en ait pas, forcément j'adore .Quand en plus il s 'y greffe une histoire de disparition qui va plomber le quotidien d'une famille déjà perturbée par la faiblesse de la mère et l’alcoolisme du père ,je crains le pire...Mais j'ai été captivée par cette histoire qui aurait pu sombrer dans le mélo le plus larmoyant mais qui ô miracle a un ton JUSTE, sans pathos mais avec des pointes d'humour, qui s'arrête là juste où il faut qui nous donne le loisir de reconstituer l'histoire sans nous prendre par la main comme si nous étions des demeurés.L'héroïne qui part à la recherche de sa sœur disparue est particulièrement attachante: "Je me suis rendue compte que moi, Caroline Winters, serveuse de bar sans travail, sans parents, avec une sœur assassinée et de la cellulite, je partais pour le Montana à la recherche de ma nouvelle histoire." Le Montana, terre d'écrivains (Harrison and Co), Amanda Eyre Ward ne nous en donne pas une vision idyllique, c'est le moins qu'on puisse dire , mais pas grave on enfile une parka et on file acheter ce livre ! cathulu

cathulu
21/07/12
 

C'est le second roman écrit par Amanda Eyre Ward, mais le premier que j'ai lu. L'histoire de Caroline, serveuse à la Nouvelle-Orléans, pochtronne qui en réalité ne sait plus du tout où elle en est. Elle est l'aînée, et s'est toujours sentie investie de la mission de protéger ses deux petites soeurs, Madeline, et Ellie, la cadette. Elles décident un jour de fuguer, lasses de l'alcoolisme de leur père et de la faiblesse de leur mère. Tout est préparé, planifié, organisé. Sauf qu'elle attendent en vain Ellie dans la voiture : celle-ci a disparu. Difficile de se construire une vie d'adulte sur ces bases. La vie passe à la recherche perpétuelle d'Ellie, que Caroline et sa mère refusent de croire morte. Mais justement, à perpétuellement courir après l'absence, on en oublie de considérer les présents. Alors...Je défie quiconque de rester les yeux secs à l'épilogue, j'en ai la gorge serrée rien que d'y repenser. La plume de l'auteure fait merveille dans ce genre de sujet hyper délicat à traiter, légère, passant d'une époque à une autre, brouillant les pistes mais nous ramenant toujours au noeud du problème : les relations entre les gens. Captivant et bien remuant. Sylvie Sagnes

SagnesSy
04/07/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition