A visage couvert

JAMES, PHYLLIS DOROTHY

EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 11/10/89
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Martingale, la belle propriété des Maxie dans la campagne anglaise, est une bien grande maison et, avec un ari paralysé sur les bras, Mrs. Maxie est soulagée lorsque son amie, la directrice du Refuge St. Mary, lui propose une de ses pensionnaires, Sally Jupp, pour servir à table. Certes, la jeune femme est ce qu'il convient d'appeler une mère célibataire et elle a insisté pour ne pas être séparée de son enfant, mais par ailleurs, elle est si jolie, si reconnaissante, si docile... Jusqu'au jour de la kermesse paroissiale de St. Cedd, qui se déroule à Martingale, et au cours de laquelle Sally, non contente de porter la même robe que Deborah, la fille de la maison, annonce brusquement ses fiançailles avec le " jeune maître ", Stephen Maxie. Le soir même, un meurtre est commis et Adam Dalgliesh, mandé de Scotland Yard car les Maxie sont des gens en vue, va
mener à Martingale une des enquêtes les plus troublantes de sa carrière, véritable huis-clos dont lui-même ne sortira _ sentimentalement _ pas tout à fait indemne. " Tout est ici révélateur, fascinant jusqu'au vertige. Celui que procure la rencontre avec un formidable écrivain. " (Françoise Ducout, Elle) " Attention, chef-d'oeuvre! " (Françoise Xénakis, L'Express) " ... une vision réjouissamment pessimiste du monde... " (Pierre Démeron, Marie-Claire) Née en 1920, Phyllis Dorothy James a exercé des fonctions à la section criminelle du Home Office avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Mélange d'understatement britannique et de sadisme, d'analyse sociale et d'humour, ses romans lui ont valu d'être sacrée " nouvelle reine du crime ". Un certain goût pour la mort (Mazarine, 1987) a obtenu le Grand Prix de littérature policière 1988.
2 personnes en parlent

Ceci est mon premier essai avec cet auteur, sachant que j’ai quasiment tous les tomes à la suite. Et c’est un peu une déception pour plusieurs raisons.L’histoire en somme est intéressante, cette torture qui existe entre les personnages, leurs conflits, leurs relations, leur avis vis-à-vis de la morte tout ça, c’est une super bonne idée, c’est bien mené et parfaitement réussi, y a de la profondeur, y a de quoi réfléchir, c’est mystérieux tout ça….. Sauf que moi je n’ai pas accroché, parce que j’ai confondu les personnages, parce que je trouvais qu’il y avait des moments beaucoup trop longuets, parce que c’était lourd à lire. Les personnages en somme étaient tous intéressants parce qu’ils y en a que j’ai réussi à déceler parmi les autres, mais sinon je les ai confondus.Et surtout, ce qui m’a rendu assez triste, c’est que l’enquêteur n’a rien de particulier, il m’a paru fade, juste très malin, voilà. On voit plus la famille que l’enquêteur, et bien que cela pourrait avoir un côté intéressant, ça n’a pas marché avec moi surtout lorsque l'on sait qu’il va mène d’autres enquêtes par la suite. J’aime quand l’enquêteur a quelque chose de particulier, et là ce n’est strictement pas le cas.Alors j’ai apprécié le dénouement surprenant, j’ai apprécié l’intrigue tout ça, le meurtre difficile à résoudre, mais j’ai eut vraiment du mal quand même.Ce qui ne m’empêchera pas de réessayer.

yuukichanbaka
16/04/14
 

Chez les Maxie, aristocrates anglais désargentés, l'arrivée d'une nouvelle domestique ne laisse personne indifférent. En effet, Sally Jupp, jeune mère célibataire obéissante et effacée en apparence, semble avoir le don d'exacerber les sentiments de ceux qui la côtoient.Mrs Maxie l'a surtout engagée pour alléger sa tâche auprès de son mari paralysé depuis des années. Mais Martha la gouvernante veille jalousement sur son maître et se montre hostile envers cette jeune femme qu'elle juge effrontée et qui envahit sa cuisine avec son bébé.Déborah, la fille de la maison, la déteste d'emblée et voit d'un très mauvais oeil le penchant de son frère pour la nouvelle arrivée. Le jeune homme, médecin à Londres, est touché par le courage de Sally et quand, sur un coup de tête, il la demande en mariage, toute la famille est consternée.Le lendemain de cette annonce, la jeune femme est retrouvée morte dans sa chambre et les suspects sont nombreux.Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu un roman de **** JAMES; d'ailleurs le livre dormait dans ma PAL depuis... 1992!! Je gardais de bon souvenirs de ses intrigues et de l'inspecteur Dalgliesh mais j'ai été déçue cette fois-ci. Un whodunit banal, une liste de suspects à rallonge et un inspecteur sans charisme qui résoud l'enquête grâce à ses seuls interrogatoires. Bref, du classique sans originalité que j'ai lu avec ennui.

un flyer
20/03/12

Format

  • Poids : 0.20 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition