L'evidence photographique ; la conception positiviste de la photographie en question

MOLDERING, HERBERT ; WEDEKIND, GREGOR

livre l'evidence photographique ; la conception positiviste de la photographie en question
EDITEUR : MAISON DES SCIENCES DE L'HOMME
DATE DE PARUTION : 02/10/09
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
48,00 €

SYNOPSIS :

Depuis ses débuts, la photographie a été l'objet d deux discours rivaux. D'un côté, il y avait une conception positiviste de la photographie qui s'est élaborée dans le contexte du triomphe de la science dans la seconde moitié du XIXe siècle, et qui reconnaissait à l'image photographique une évidence tenant au fait qu'elle était supposée être un empreinte, une trace de la nature elle-même. Contre l'évidence de l'image comme enregistrement mécanique d'un événement naturel ou historique s'est développé, de l'autre côté, un discours artistique et esthétique qui reflétait la vérité subjective et assez souvent trompeuse de l'image photographique et qui culminera dans la fameuse sentence Rodin : " C'est l'artiste qui est véridique et c'est la photographie qui est menteuse. "
Les contributions du présent volume analysent le caractère construit du concept d'évidence photographique à l'exemple d'oeuvres et de faits concrets tirés pour la plupart de l'histoire de la photographie allemande et française de 1839 à nos jours. De la compétition entre la peinture, la gravure et la photographie dans le domaine des premiers reportages, à l'emploi de la photographie comme instrument d'examen dans la psychiatrie du XIXe siècle, des photo-épigrammes " de Bertolt Brecht aux réflexions poétiques sur la fonction mnémonique de l'image dans les Photos / Textes de Jochen Gerz, de la subversion de l'évidence photographique opérée par les surréalistes aux investigations de l'essence de la photographie dans l'art conceptuel des années 1970 en Allemagne et en France.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 17.00 cm
  • Poids : 1.07 kg