Ada ou l'ardeur

NABOKOV, VLADIMIR

livre ada ou l'ardeur
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 22/04/94
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
12,50 €

SYNOPSIS :

Le château d'ardis - les ardeurs et les arbres d'ardis - voilà le leitmotiv qui revient en vagues perlées dans ada, vaste et délicieuse chronique, dont la plus grande partie a pour décor une amérique à la clarté de rêve - car nos souvenirs d'enfance ne sont-ils pas comparables aux caravelles voguant vers la vinelande, qu'encerclent indolemment les blancs oiseaux des rêves ? le protagoniste, héritier de l'une de nos plus illustres et plus opulentes familles, est le dr van veen, fils du
baron " démon " veen, mémorable personnalité de reno et de manhattan. La fin d'une époque extraordinaire coïncide avec la non moins extraordinaire enfance de van. il n'est rien dans la littérature mondiale, sauf peut-être les réminiscences du comte tolstoï, qui puisse le disputer en allégresse pure, innocence arcadienne, avec les chapitres de ce livre qui traitent d' " ardis ". " ada est probablement l'oeuvre pour laquelle j'aimerais qu'on se souvienne de moi. " vladimir nabokov
1 personne en parle

Roman de l'enfance, explosif et ardent... L’auteur de Lolita estimait qu’Ada était son chef-d’œuvre et souhaitait qu’il soit celui de ses livres, s’il ne devait en rester qu’un, dont on se souvienne. Et qui a lu Ada ne peut que s’en souvenir ! Car quelle aventure de se plonger dans ces 750 pages de chroniques familiales d’une époque révolue et dont Van depuis son lit, malade de plus de 80 ans à l’heure de l’écriture, se souvient. Il se rappelle comment en découvrant le château d’Ardis, territoire laiteux dans une partie du globe entre Russie et Amérique (ni l’une ni l’autre, mais un mélange onirique des deux), il tomba amoureux d’Ada, sa cousine, que les secrets familiaux bientôt percés révéleront être sa sœur… Le problème est qu’ils se sont aimés avant de connaître leur généalogie. Et visiblement, dans cet univers qui ne saurait exister, ou aucune des conventions n’est tout à fait semblable aux nôtres, rien ne peut venir s’opposer à cette passion : à la fin des temps, de leur temps, de leur vie, une fois vieux, Ada et Van se retrouveront pour s’aimer définitivement, dans une ardeur d’éternité ! Ada ou l’ardeur est une vraie histoire d’amour, sur fond de roman d’apprentissage et de devenir poétique d’une vie consacrée à la littérature, sinon à l’art. Tous les registres de langue, toutes les formes littéraires se rejoignent dans cette œuvre atomique qui rappelle, par bien des aspects, l’Ulysse de Joyce, une sensualité jouissive en plus et une déconstruction systématique de la syntaxe en moins. Contrairement à Ulysse, Ada, malgré son ampleur, se lit bien et presque facilement, tant Nabokov nous livre là une histoire ample et romanesque, remplie de surprises, de rebondissements, d’amour bien sûr, mais aussi de haine et de jalousie : l’histoire d’une vie en somme ! Un roman de l’enfance, explosif et ardent, écrit de la main d’un maître !

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 9.00 cm
  • Poids : 0.38 kg