Adele blanc-sec t.1 ; adele et la bete

TARDI, JACQUES

livre adele blanc-sec t.1 ; adele et la bete
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 22/10/07
LES NOTES :

à partir de
11,50 €

SYNOPSIS :

Dans ce premier épisode, qui débute au Muséum d'histoire naturelle du Jardin des plantes de Paris un jour de novembre 1911, le lecteur fait connaissance avec la célèbre héroïne.
Dotée d'une personnalité hors du commun, Adèle évolue dans un univers mystérieux (dans lequel Paris occupe une place de choix), peuplé de monstres et d'êtres étranges.
3 personnes en parlent

Adèle Blanc-sec est une feuilletoniste des années 1910/1920 qui raconte dans les journaux parisiens de l'époque, ses propres aventures. Elle est aventurière, fréquente des savants fous, des gens de la pègre, malfrats et autres escrocs et d'autres personnages ou créatures tout droit sortis de l'imagination de Tardi. Les monstres cotoient les mutilés de la grande guerre (période fétiche de l'auteur), les mafieux et les flics véreux ou incompétents. Dans cette bande dessinée (dessin et scénario de Tardi), les rues et les bâtiments du Paris des années vingt sont très présents ; l'invraisemblance tutoie la réalité pour mon plus grand plaisir. La série complète comprend 9 tomes (Adèle et la bête, Le démon de la tour Eiffel, Le savant fou, Momies en folie, Le secret de la salamandre, Le noyé a deux têtes, Tous des monstres, Le mystère des profondeurs, Le labyrinthe infernal).Je me suis laissé dire que Luc Besson avait adapté Adèle Blanc-sec au cinéma pour une sortie prévue prochainement (avril 2010, je crois) : j'ai hâte de voir ce que ça peut donner. Yv

Lyvres
24/03/14
 

Vous prenez un banquier assassiné , son magot dérobé et soigneusement caché ; un gros n'oiseau préhistorique revenu à la vie ayant fait d'un Paris début xxe , magistralement crayonné , son terrain de chasse . Vous saupoudrez de surnaturel en n'omettant pas d'y présenter une jolie héroine aussi intrépide qu'attachante et vous obtenez le premier opus de la série Adele Blanc-Sec . Ajoutés à cela des dialogues qui font mouche associés à un comique de situation parfaitement maitrisé . Il ne m'en faut pas plus pour développer une nouvelle addiction...mais je me soigne....Tardi a deux héros récurrents : la guerre a qui il a consacré de nombreux albums et Adele Blanc-Sec , 12 aventures au compteur à ce jour . Cette premiere histoire est , il est vrai , assez confuse . Les personnages pullulent tout comme les différents récits qui se croisent pour finalement s'imbriquer et faire naitre un sourire de compréhension béat sur la face extatique du lecteur poussif que je suis . Cependant , les divers éléments , constituant l'univers récidivant d'Adele Blanc-Sec , sont bel et bien présents . Un brin de folie , une histoire rocambolesque , un amoureux transi , un savant fou , un ou plusieurs policiers à l'esprit aussi développé qu'un pierrodactyle ou petrodactyle comme ils le disent si bien.. . Le tout dans un Paris merveilleusement rendu . Le coup de crayon est précis . La mise en couleur assure un petit coté rétro bien légitime à ce Paname des années 1910 . Les personnages , tout comme l'environnement , ont fait l'objet de recherches que l'on sent poussées . Habits noirs de rigueur , petites bacchantes d'époque , coiffures à la raie audacieuse , la totale ! L'auteur nous immerge brillamment dans un univers démodé ou rien ne manque ! Pas de faute de gout , pas d'anachronisme mais une cohérence de tous les instants pour le plaisir des yeux ! Sorte de capsule spatio-temporelle que le lecteur prendrait pour se retrouver , l'espace d'un instant , dans un Paris de la belle époque au fort relent de nostalgie . Ce premier album n'est certes pas le meilleur mais demeure pourtant incontournable pour qui , comme moi , considere Tardi comme l'un des plus grands !! Et le premier qui me parle de l'adaptation de Besson , c'est , illico presto , un ashi waza double salto avant suivi d'un Yuko à double rotation pyramidale enchainé par un vieil ippon seoi nage grand écart facial des familles dans la face ! C'est vous dire si j'ai adoré...

TurnThePage
09/11/13
 

Adèle Blanc-Sec n'est pas une jeune femme ordinaire : elle sourit peu, il faut dire que les circonstances ne s'y prêtent pas, et puis elle est amenée à vivre des aventures extraordinaires, comme sauver de l'exécution un prisonnier avec l'aide de la machine mise au point par les Rabatjoie.Pour cela, elle s'est entourée d'Albert et de Joseph, a kidnappé Edith Rabatjoie, mais malgré tout la chance n'est pas de son côté : "On tente de me livrer en pâture aux crocodiles. Joseph se fait défoncer le crâne et Albert me trahit, libérant Edith ma monnaie d'échange pour obtenir l'engin des Rabatjoie. Il est évident que je ne contrôle plus la situation ...".Qu'importe ! Quand Adèle ne maîtrise plus la situation, elle se fait couler un bain pour réfléchir calmement.Dans le même temps, Boutardieu, un scientifique doté de pouvoirs surnaturels, a réussi l'impensable : faire éclore un œuf de ptérodactyle au Muséum d'Histoire Naturelle du Jardin des Plantes de Paris.Le petit hic, c'est qu'il contrôle à distance la bête par le seul biais de sa concentration, et que cela ne lui est pas toujours facile : "Ca me demande une concentration extrême, au-dessus de mes forces, pour garder le contrôle de son cerveau. Lorsque je le perds, il tue. C'est normal, il attaque tout ce qui bouge. C'est dans sa nature.".Donc, nous avons d'un côté Adèle qui cherche à sauver un innocent de la mort, ses ex-complices qui tentent de la doubler pour mettre la main sur un trésor caché par le-dit innocent, et un ptérodactyle qui terrorise la belle ville de Paris, enfin plus pour très longtemps puisque le Président a ordonné que soit mis sur l'affaire la fine fleur de la police ainsi que Justin de St Hubert, un grand chasseur de fauves imbu de sa personne : "N'oublions pas que la tâche qui m'a été confiée est fort dangereuse. Le monstre semble féroce et je n'aurai assez de ma carabine à lunette chargée de balles explosives. Le monstre aura sa chance, moi de même. Messieurs, ce sera beau !".Jacques Tardi ne se prend pas au sérieux dans son histoire et ce, pour le plus grand bonheur des lecteurs.C'est peu crédible (la naissance d'un ptérodactyle), les mises en scène sont dignes du théâtre de boulevard, tout comme certaines répliques, quant aux dernières bulles elles s'adressent directement au lecteur en lui soumettant des questions et le mystère de l'album à venir, et c'est justement ce qui me plaît tant dans cette série.C'est drôle, il y a de la dérision et parfois de l'ironie, Adèle Blanc-Sec est une héroïne très attachante qui a une propension inquiétante à côtoyer des criminels ou des savants plus ou moins fous, elle se laisse embarquer dans des histoires rocambolesques, ce qui lui permet par la suite de les écrire et de vivre ainsi de sa plume.J'aime beaucoup le trait de crayon de Jacques Tardi de plus, ses histoires sont bien construites tant sur le plan narratif qu'historique.Avec ces aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Jacques Tardi offre au lecteur un panorama de Paris en 1911, avec les lieux et les costumes d'époque, avec un souci du détail extrêmement plaisant."Adèle et la bête" est une entrée en matière relevée qui plante le décors et l'héroïne de cette série amusante et addictive créée par Jacques Tardi, dont j'ai, bien entendu, commencé à lire la suite.

MissG
01/11/13
 

Format

  • Hauteur : 30.30 cm
  • Largeur : 22.70 cm
  • Poids : 0.45 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition