EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/02/95
LES NOTES :

à partir de
1,50 €

SYNOPSIS :

Balzac Adieu 1819. Par une brûlante journée de l'été finissant, deux chasseurs - deux amis, le marquis d'Albon et le baron Philippe de Sucy - égarés dans une forêt de l'île-de- France entrevoient, sous les frondaisons d'un parc à l'abandon, une silhouette féminine d'une grâce aérienne. En cette jeune femme, folle, qui ne sait plus que répéter machinalement un seul mot, « Adieu », Philippe, bouleversé, reconnaît la
comtesse Stéphanie de Vandières, la maîtresse passionnément aimée dont il fut tragiquement séparé en 1812, lors du passage de la Bérésina. Soulevé par un espoir insensé, il va tenter de rendre la vie à cette âme morte. Ce récit insolite et saisissant, tout à la fois « étude philosophique » et « scène de la vie militaire » est l'un des plus achevés de La Comédie humaine. Présentation et notes de Lucette Vidal.
1 personne en parle

Je suis totalement et irrémédiablement conquise par Balzac ! Après avoir lu Le père Goriot qui fut un coup de coeur immense, j'eus peur de lire un autre de ses livres et c'est pourquoi j'ai mis un petit temps avant de me décider. Voyant ce livre peu cher avec un résumé très tentant; je me suis laissé tenter pour mon plus grand plaisir !En ouvrant ce livre, nous rencontrons deux hommes, deux grands amis se promenant en chassant. Ils se perdent malencontreusement et tombent sur un grand château en ruine qui, contre toute attente, est habité par deux femmes folles et un vieil homme. Le colonel Philippe de Sucy reconnait dans l'une des deux femmes une personne qui fut et est resté cher à son coeur et il tentera tout pour lui rendre la raison avec courage et amour ! Avouez que cela est plus que tentant...Le colonel Philippe de Sucy donc, est un personnage vraiment attachant ! L'immense amour qu'il a pour la comtesse Stéphanie est vraiment magnifique surtout après tout ce qu'ils ont vécu ! Le fait qu'il essayera tout ce qui est en son pouvoir pour lui rendre la raison m'a vraiment ému, ce n'est réellement que dans les livres que l'on peut rencontrer ce genre d'amour ! La comtesse Stéphanie est assez déroutante et pourtant tout aussi attachante, sa docilité et sa douceur auraient pu faire d'elle une grande femme de cour si elle n'avait pas été choqué par un épisode vécu lors de la Bérésina ! Le grand ami, le vieil homme et l'autre femme ne m'ont pas paru très intéressants bien qu'ils aient un certain rôle dans cette nouvelle.L'écriture de Balzac est absolument magnifique. Il réussit à raconter des épisodes vraiment tragiques avec une telle puissance qu'il est impossible de ne pas avoir le souffle coupé ! De ce fait, dans cette nouvelle, il raconte la Bérésina avec une violence et une justesse inouïe ! De plus il arrive à donner une magnifique profondeur à ses personnages ce qui fait qu'on se sent rapidement proche d'eux.Cette nouvelle est, je crois, peu connue mais je suis persuadé qu'elle mérite de l'être au même titre que les autres chefs-d'oeuvre de ce grand auteur ! Appelez moi, Love ... Love-of-book :P

Loveofbook
03/11/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.08 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition