Ainsi mentent les hommes

TAYLOR, KATHRINE KRESSMANN

livre ainsi mentent les hommes
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 08/11/06
LES NOTES :

à partir de
4,60 €

SYNOPSIS :

Quand la douleur ou le désarroi sont trop forts, quand les émotions nous bousculent, le bruit, l'odeur, le simple mouvement d'un arbre ou d'une source peuvent nous apaiser. Omniprésente dans ces nouvelles de Kressmann Taylor, la nature est la grande consolatrice. Confrontés à un père tyrannique, à un professeur frustré, à des adultes qui mentent, les adolescents mis en scène avec subtilité par l'auteur ne retrouvent leur équilibre profond
que dans cette immersion hors des hommes. Humiliation, remords, mélancolie, solitude scandent ces quatre histoires toutes banales, toutes simples, faussement simples, bien sûr, car elles cristallisent admirablement nos ambiguïtés et nos tensions. On reconnaît dans ces textes courts la sensibilité, la finesse d'analyse de l'auteur d'Inconnu à cette adresse, sa capacité de saisir à vif nos déchirures, nos blessures minuscules.
1 personne en parle

Les quatre nouvelles de ce recueil racontent la fin de l’enfance, de ce temps de la confiance; une confrontation aux adultes, à leur violence intime et sociale, ressenti et compréhension marquants dans tous les sens du terme.Quatre nouvelles aux titres éloquents – Humiliation, Remords, Mélancolie, Solitude – sentiments qui déchirent les jeunes protagonistes de ces textes et les précipitent dans le monde cloisonné des adultes. Ces nouvelles datent des années 50, trois ont été publiées en revue, l’une est inédite, toutes sont d’une force évocatrice bouleversantes, d'une tension palpable, prégnante.Il est difficile de les présenter tant j’ai perçu-reçu ce malaise, cette blessure, là, ces mensonges implicites des codes sociaux. C’est la relation au père dominateur pour laquelle il faut sacrifier la mère, c’est la lâcheté face à un enseignant pervers ou aux certitudes, la déception, l’angoisse d’assumer ses premières émotions profondes, son amour et ses colères; ce sont ces moments où se perd les coyances pures, où l’on se découvre traître et trahi. Une confusion, une brûlure obscure qui renvoient vers la nature, vers la source d’un silence consolateur, d'intuitions, de sensations qui ramènent à la vie. Les pages descriptives, en résonance intérieure, de cette autre relation au monde, sont aussi impressionnantes que de toute beauté.Des nouvelles cruelles d’une extrême sensibilité, d’une fulgurante intensité.

Marilire
27/03/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Dans la même catégorie