Almost blue

LUCARELLI, CARLO

livre almost blue
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/05/01
LES NOTES :

à partir de
17,80 €

SYNOPSIS :

Simon, l'aveugle, " sent " et scrute la vie de bologne la nuit, reconstituant sa propre géographie du monde à travers les scanners sur lesquels il est branché : taxis de nuit, voitures de police, cb de routiers, téléphones portables. Il reconnaît les voix, attribue à chacune une personnalité, une couleur : une voix douce et chaude sera bleue, une voix acre et rude rouge, etc. grazia, une jeune inspectrice, enquête sur des crimes en série qui sèment la panique à bologne. l'assassin opère dans le milieu étudiant. il
est in saisissable : il tue ses victimes chez elles, les laisse entièrement nues et horriblement mutilées. mais l'ordinateur révèle que chaque nouvelle victime dont la mort remonte à plusieurs mois ou à plusieurs années est en fait la même que la précédente. La jeune femme comprend que l'assassin est un loup-garou, un " iguane " qui chaque fois prend la peau de sa dernière victime. en dépit de ses transformations, une seule personne dans la ville est capable d'identifier l'iguane à la voix verte : simon l'aveugle.
1 personne en parle

Derrière la traque au serial killer à Bologne, le roman d'une ville, à quatre voix magnifiques.Publié en 1997 (en 2001 en France), "Almost Blue" est l'un des plus connus des romans de Carlo Lucarelli, bien à raison, et celui qui installa l'inspectrice bolognaise Grazia Negro parmi les grandes figures du "noir" italien.Davantage que la traque au serial killer qui constitue l'intrigue principale, ce sont les voix de narration, d'une flamboyante beauté et d'une variété troublante et achevée, qui donnent sa magie particulière à ce roman inhabituel dans le genre.La voix de l'Iguane, tueur "habité" de voix féroces et incoercibles, qui le poussent à tuer encore et encore, et à changer de peau après chaque crime. La voix de Simon, l'aveugle qui scanne les fréquences radio sans arrêt quand il n'écoute pas de trésors du free jazz, seul capable d'entendre l'Iguane quellle que soit son apparence du moment. La voix de l'efficace et désabusé inspecteur Matera. La voix de Grazia, la policière hors normes, iconoclaste et d'une formidable dureté libre sous l'humble apparence, indispensable. La voix aussi, en fond, de la bureaucratie policière et de ses appendices, si rapidement dépassée par les événements, et tenant plus que tout au contrôle politico-médiatique. La voix de Bologne, enfin et surtout, cette ville si particulière.Un grand roman.

Charybde2
25/05/13
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.90 cm
  • Poids : 0.40 kg
  • Langage original : ITALIEN