Altergouvernement ; 18 ministres citoyens pour une reelle alternative

COLLECTIF

livre altergouvernement ; 18 ministres citoyens pour une reelle alternative
EDITEUR : LE MUSCADIER
DATE DE PARUTION : 02/01/12
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
14,00 €
nos libraires ont adoré altergouvernement ; 18 ministres citoyens pour une reelle alternative

SYNOPSIS :

Mai 2012. Rien ne s'est passé comme prévu. Le président sortant et son concurrent le plus sérieux ont été tous deux balayés par un grand souffle d'air frais. En toute légalité, sans violence, le peuple français vient d'accomplir une nouvelle révolution. Après une campagne éclair marquée par un véritable enthousiasme populaire, le candidat du Mouvement indépendant pour une réelle alternative citoyenne (le Mirac) remporte le second tour de l'élection présidentielle avec plus de 55 % des suffrages. Très vite, un gouvernement est formé - un gouvernement d'un nouveau genre : un altergouvernement. Celui-ci se compose de dix-huit citoyennes et citoyens venus d'horizons divers. Aucun d'entre eux n'est politicien de métier - une première dans l'histoire de la Ve République ! Tous ces ministres-citoyens ont cependant bien
l'intention de prouver aux Français qui les ont élus que le libéralisme qui règne en maître absolu sur nos sociétés d'aujourd'hui n'est pas une fatalité : oui, une réelle alternative sociale et démocratique est possible. Tout ceci ressemble fort à une fiction - et pourtant. Jamais encore n'avaient été réunies dans un seul livre autant de personnalités connues et reconnues pour leurs engagements respectifs. Chacun de ces auteurs, se glissant dans la peau d'un ministre, détaille ici les principes de son action et les mesures qu'il s'apprête à mettre en place. Au fil des programmes distillés avec une simplicité rare et - pour une fois - sans langue de bois, se cristallisent la conscience et l'imaginaire communs d'un monde plus juste et plus égalitaire. Et si ce Printemps français devenait un jour réalité ?
Il est possible de faire de la politique sans être un professionnel de la politique. 18 personnalités de ce que l’on appelle communément "la société civile" donnent un éclairage sur les ministères qu’ils auraient à occuper. Sans jargon, de façon claire et précise, ils nous proposent une vision de ce que la France pourrait mettre en oeuvre au lendemain d’un sursaut citoyen.
Ce livre m’a réconcilié avec la politique. Cependant une question demeure : Qui pour porter ce changement ?
Messieurs et Mesdames du débat public, achetez ce livre et faites nous des propositions !

Olivier (Cambrai)
Il est possible de faire de la politique sans être un professionnel de la politique. 18 personnalités de ce que l'on appelle communément "la société civile" donnent un éclairage sur les ministères qu'ils auraient à occuper. Sans jargon, de façon claire et précise, ils nous proposent une vision de ce que la France pourrait mettre en oeuvre au lendemain d'un sursaut citoyen.
Ce livre m'a réconcilié avec la politique. Cependant une question demeure : Qui pour porter ce changement ?
Messieurs et Mesdames du débat public, achetez ce livre et faites nous des propositions !
Olivier ,
Librairie
(Cambrai)
2 personnes en parlent

Livre reçu en lien avec le salon du livre d'Arras.Singulier livre que voici. Il s'agit d'un ensemble de textes écrits par des écrivains qui ont chacun en charge un ministère de la République.Je vous recommande plus particulièrement les pages qui ont trait à l'agriculture signé par Marc Dufumier (non, ce n'est pas une blague).cdlt

> Utopie ou bon sens ? En janvier 2012, date de publication de cet ouvrage, rien n’est joué, le nouveau gouvernement n’a pas encore été formé : qui du PS ou de l’UMP sera élu ? Et si une révolution des pensées, mettant fin au bipartisme étroitisant, entraînait l’élection d’un parti alternatif de gauche, le Mirac, le Mouvement indépendant pour une réelle alternative citoyenne ? Partant de cette hypothèse, les éditeurs du Muscadier – jeune maison indépendante qui a frappé haut et fort – ont réuni 18 intellectuels et spécialistes, tous engagés dans la lutte pour un monde juste.Devenus les ministres du gouvernement issu du Mirac, ils ont élaboré un programme pour relever le pays de ses difficultés, loin des mesurettes qui alimentent la bonne conscience. Des mesures relèvent de l’évidence : la sortie du nucléaire, le renouvellement du parc immobilier en conformité aux principes environnementaux et une meilleure gestion des ressources naturelles.> Des idées, des chiffres et beaucoup d'engagementAu-delà des impératifs immédiats, le Mirac, porteur d’une solide idéologie de gauche, ouvre une nouvelle voie à la société : sortir d’une logique destructrice dirigée par Messieurs Profit et Rendement, et fonder les bases d’une société non marchande, solidaire où l’État-providence revient au cœur de la vie citoyenne. Résolument opposé à l’individualisme, vécu comme l’allié du libéralisme sauvage, il impulse un enracinement des valeurs par une évolution profonde des usages et des comportements.Parmi ces valeurs, on décèle l’ambition de revenir à l’humain, aux droits fondamentaux de l’homme et à ceux de la terre, en associant gouvernance et nature. Celui qui fournit les idées, l’organisation et le savoir-faire, le travailleur, est remis au cœur de la production, chassant les prestidigitateurs financiers de l’entreprise, laquelle est, comme la société, le résultat d’une activité commune. Partant des principes républicains, le Mirac redonne leur sens et leur force aux services publics dans une perspective de décentralisation des pouvoirs : pourquoi acheter des produits venus de loin, lorsqu’on peut se fournir tout près, à qualité supérieure, à moindre coût pour soi et pour la société ? Outre la revalorisation de la communauté, le Mirac bouscule le quantitatif pour réhabiliter le qualitatif au plus grand nombre, plus uniquement à une poignée de privilégiés. Par la révision des usages, il valorise la jouissance des objets plutôt que leur possession, ou encore celle d’une culture en tant que mode de vie pour tous, et pas seulement artistique et élitiste.Pour assurer leur réussite, les ministres mettent en avant leurs compétences dans leur domaine respectif et la concertation, indispensable pour mener à bien une politique cohérente. Le débat public et l’éducation citoyenne, instaurés par diverses instances propres à chaque secteur, imposent de revenir aux fondements de chaque décision : pourquoi sommes-nous dans cette situation ? pour quoi œuvrons-nous dans tel sens ? quelles sont les valeurs défendues ? En étudiant en assemblées les finalités de l’action, on revient à ce qu’on appelle la démocratie.> Pour finirOn ne pourra plus dire que les gauchistes sont davantage porteurs d’idéalisme que d’idées concrètes : ici et maintenant, le Mirac a élaboré un programme complet, à l’usage de ses partisans et de ses détracteurs. Les auteurs et leurs éditeurs ont donné beaucoup d’eux-mêmes pour poser les bases d’un gouvernement véritablement de gauche, et le résultat est à la mesure de leur travail. Ils ont poussé leur engagement ministériel jusqu’à la représentation théâtrale à Paris, entre février et mai. Bien sûr, les questions et les débats affluent à la lecture, mais les ministres développent suffisamment leurs projets pour être cohérents. Et donner beaucoup d’espoir.Le Mirac, notons-le, ne mentionne pas le nom du président : en tournant le dos à la Ve république qui donne les commandes à un seul homme, il revendique qu’ici comme en vrai, le gouvernement comporte une majorité et des coalitions qui multiplient les rapports de force. Il interroge surtout sur la qualité des individus au pouvoir. Les ministres miraquiens sont à l’opposé d’un Alain Juppé ou d’une Roselyne Bachelot qui ont occupé successivement des ministères variés, avec la même nonchalance que lorsqu’on postule à des jobs d’été.Les ministres sont des spécialistes en leur matière : ils ne font pas carrière dans la politique, mais dans leur secteur d’activité, parce qu’ils croient en leurs idées et tentent de les faire appliquer. Les ministres sont aussi des citoyens et cet ouvrage interpelle le lecteur dans ce sens : on pense à tort que les représentants du peuple doivent être rompus à l’art de la politique et de la parole, mais toi ? que proposes-tu pour résoudre cette situation ? es-tu d’accord avec notre solution ? Tu, car les hommes et femmes que voici sont de simples citoyens.Avec cette démarche participative, les miraquiens disent aussi ceci : tout acte a un sens politique. Que ce soit la culture, l’art, l’achat, tout choix est politique. C’est donc au quotidien que nous pouvons agir politiquement. Altergouvernement propose un concentré d’informations sur des secteurs peu évoqués à l’échelle du grand public – l’agriculture, la défense, l’enseignement, la recherche –, assorties de dessins humoristiques et de chronologies du libéralisme et du droit du travail. Car s’il y a des mesures, il y a aussi des explications sur l’ordre mondial, de sorte que l’on n’entre pas ignorant, et que l’on en sort beaucoup plus fort ! Retrouvez la critique sur mon blog :http://www.bibliolingus.fr/altergouvernement-collectif-a80136702

Lybertaire
05/09/12
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.35 kg