livre ame stram gram
EDITEUR : LES DEUX ENCRES
DATE DE PARUTION : 01/11/08
LES NOTES :

à partir de
11,50 €

SYNOPSIS :

« C'est de ta faute si Marie est morte. Et tu serais en train de crever d'une même hémorragie interne ? Cette analogie entre ton mal et celui qui a causé sa mort m'apparaît lourde de sens, un peu comme si la vie se chargeait d'une certaine justice. À moins qu'hémorragie interne n'ait été pudiquement employé par tes filles pour masquer la cause réelle de ton agonie : l'alcool. En fait, l'idée d'un rapprochement, d'une similitude entre Marie et toi, m'est insupportable. Il
ne peut et ne doit plus jamais rien y avoir de commun entre vous, même dans ta mort. Je te déteste. » François n'a jamais pu oublier Marie, son amour de jeunesse, décédée dans des circonstances dramatiques. Depuis, il a rompu avec sa famille, et surtout avec sa soeur, qu'il tient en partie pour responsable de la mort de la jeune fille. Mais que s'est-il réellement passé ? Et comment vivre quand la vérité se fait jour, balayant douloureusement les certitudes passées ?
2 personnes en parlent

Pour être honnête, si Malorie ne m'avait pas offert ce livre lors de notre Swap Chick-Lit, je pense que je ne me serais jamais arrêtée dessus. Et bien, après l'avoir lu, je peux vous dire que j'aurai eu tord de passer à côté...C'est vraiment une belle histoire, mais terriblement triste... François, la quarantaine, apprend que sa soeur aînée est dans le coma. Comme il tient sa soeur responsable de la mort de Marie, son amour de jeunesse, il décide de ne pas aller la voir une dernière fois... A partir de ce moment-là, le passé de François ressurgit, et la vérité sur les circonstances du drame finit par éclater au grand jour !On ne sait pas trop si on doit aimer ou non les personnages. A certains moments, on ressent de l'empathie pour eux et à d'autres, on les déteste pour leurs (mauvais) choix...Je ne peux pas vous en dire plus sur cette histoire, parce que je risquerai de la spoiler et je me dis que si j'arrive à vous donner envie de découvrir ce roman, ce n'est pas très classe de vous dévoiler la fin...Toujours est-il que je vous recommande vivement ce livre. Par contre, il vaut mieux éviter de le lire dans un moment de déprime... ^^

Laetydu79
31/10/12
 

Quand s'ouvre le roman (épistolaire, monologue ou message sur un répondeur) on comprend très vite qu'un lourd secret, un drame hante le narrateur et la personne à qui il s'adresse. François est un homme habité par la colère qui s'adresse, par lettre, à sa sœur mourante, à cause de l'alcool. A travers ses lettres on constate qu'un évènement a scellé la haine que ce frère a pour sa sœur. Il la tient pour responsable de la mort de sa petite amie de l'époque, Marie. Toute la vie de François se trouve anéantie par ce qui s'est passé, il se renferme sur lui-même, se refuse le bonheur, sacrifie sa vie, sa famille...Je ne veux pas trop vous en dire sur l'histoire à proprement parlé mais ce dont je peux vous assurer c'est que ce roman est magnifique et traite de la culpabilité, du secret familiale, de la colère, de la confiance et du concept de résilience avec beaucoup de justesse, de beauté et finalement de poésie.François est un homme, au moment où nous le découvrons, frustré par sa vie, son enfance. Lui qui souhaitait faire des études littéraires, fut obligé de les arrêter pour travailler dans la boutique de ses parents. Il est passionné par la lecture, tout comme l'était Marie, la femme qu'il aimait et qui lui promettait un avenir bien meilleur. Mais comme vous le savez, la vie est souvent parsemée d'embûches, de drames et, malheureusement, l'être humain fait face à ces problèmes par la colère, la haine en premier abord (il faut bien décharger le négatif que l'on ressent sur quelqu'un, trouver un bouc-émissaire). Mais l'homme a la faculté de se reconstruire, suite à un drame. Changer de vie pour mieux vivre, pour oublier, pour se reconstruire. C'est là tout le concept de la résilience dont Boris Cyrulnik parle si bien, comme le mentionne Christiane Legris-Desportes dans ce texte.Les secrets de famille sont toujours destructeurs. Ils mènent à beaucoup de souffrance, de colère. Les non-dits, les suspicions et les interprétations deviennent alors dévastateurs. Face à un secret (que l'on ressent, on perçoit qu'il y a un malaise), l'être humain essaye de comprendre ses pressentiments, essaye d'envisager les choses, pour ne pas rester dans le doute. Bien souvent, on trouve un coupable, qui n'est pas forcément le bon, on se détruit en se laissant envahir par la colère. On refuse de se remettre en question, on fuit... L'être humain est ainsi fait : un côté, spontané, immédiat, qui nous fait réagir négativement et puis, d'autre part, après réflexion, quand on arrive à se remettre en question, nous avons cette grande force, celle de la reconstruction de soi, de sa vie.En très peu de pages, l'auteur nous invite à réfléchir sur nos vies, à travers celle du personnage de François. François est un homme auquel je me suis énormément attachée, je le comprenais. J'avais envie d'être là, de l'aider, d'avancer avec lui. Certes j'aurais voulu parfois lui crier qu'il faisait erreur, qu'il devait réfléchir, ne plus fuir, mais au contraire se reconstruire et accepter qu'il puisse enfin être heureux. François essaye de se reconstruire en créant une association. Une idée merveilleuse et essentielle, mais dans son cas, même si c'est d'un vrai bon sentiment qu'il crée cette structure d'aide, il s'en sert pour fuir, pour se fuir et ne pas affronter ses démons. Christiane Legris-Desportes souligne, avec beaucoup d'humanité, l'importance de ces associations qui viennent en aide et qui sauvent des vies, aident à avancer, à survivre. Ce roman n'est pas un livre larmoyant, fait juste pour vous tirer des larmes. Outre les émotions qui nous submergent, c'est un magnifique roman sur la confiance et la reconstruction de soi. Ce livre m'a donné envie d'en savoir encore plus sur la résilience. Christiane Legris-Desportes, de sa plume douce, émouvante et de grande qualité a su me charmer, m'a passionnée ; elle m'a amenée à réfléchir. Ce livre bien au-delà de l'agréable nous offre une merveilleuse leçon de vie. Je voudrais remercier l'équipe éditoriale des éditions Les 2 encres pour les merveilleux moments qu'ils m'offrent. Il s'agit vraiment d'une maison d'édition de grande qualité. Je suis complètement sous le charme de leur ligne éditoriale, de leurs publications.Je vous invite à découvrir d'urgence ce roman magnifique et cette très belle maison d'édition.

malorie
18/07/12
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition