Ames perdues

BRITE, POPPY Z.

livre ames perdues
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 28/01/94
LES NOTES :

à partir de
18,60 €

SYNOPSIS :

A quinze ans, Nothing, adolescent rebelle et mal dans sa peau, s'enfuit de chez ses parents. Sa route crosse celle des Lost Souls créatures étranges, vêtues de noir, qui boivent une liqueur au goût de sang. Insatiables, sensuels, sauvages, ce sont des prédateurs sans loi qui n'obéissent qu'à leurs instincts. Avec Molochai, Twig et Zillah, Nothing part en quête
d'amour, de sexe et de violence au son de longs riffs lancinants dans les boîtes punk de La Nouvelle-Orléans et découvre la vérité sur ses origines... Poppy Z. Brite nous entraîne dans un univers noir où les vampires profitent de leur immortalité pour s'adonner à toutes les perversions et braver tous les interdits de la société puritaine américaine.
4 personnes en parlent

Ce roman est très surprenant car même s'il décrit des scènes très gores, il en ressort de la sensualité presque de la poèsie. En tout cas, ce roman n'est pas à ranger à coté des twilights ou autres bitlits édulcorés. Nous sommes ici dans un roman déconseillé aux âmes qui ne sont pas encore perdues ...

milca
22/11/10
 

Nothing est l'archétype de l'adolescent mal dans sa peau. Un jour, il s'enfuit de chez ses parents adoptifs et va croiser la route de trois vampires : Zillah, Twig et Molochai pour qui le mot morale n'existe pas. Tous les trois vont vivre à un rythme effréné et rencontrer sur leur route Steve et Ghost, musiciens. Malheureusement, la rencontre ne se passe pas bien du tout. Mais entre Steve, Ghost et Nothing ou les autres qui est le plus perdu ? Les âmes perdues ne sont pas seulement les vampires, mais tous ces gens qui errent sans but. Humains ou non.Certaines scènes sont un peu dures, mais restent très supportable. L'homosexualité est aussi présente, mais racontée de manière un peu sensible. Pas de la même façon que Burroughs.D'une manière générale, ce livre m'a beaucoup plu.

BambiSlaughter
12/04/10
 

Ames perdues...pas le temps passé a le lire..Brite nous offre ici une variation sur le theme du vampire.Dans l'imaginaire collectif , ce dernier est un nocturne ne se nourrissant essentiellement que de sang et posant rapidement son seant dans un cercueil des que l'aurore pointe le bout de ses rayons...Stoker , Rice , j'en passe et des meilleurs ont largement contribué au mythe . Ici , l'auteur demysifie tout cela , explose les codes avec un talent certain car ce qui fait sa force , c'est assurément sa plume . Un style que j'avais precedemment decouvert en lisant " un corps exquis " et qui ne se dement pas! C'est direct , cru , sanguinolent mais toujours au service de l'histoire et d'une efficacité redoutable!Brite nous conte ici le quotidien de personnages qui se cherchent comme Nothing , de personnages en quete de sens a donner a leur existence comme Steve et Ghost ou encore luttant pour la survie de l'espece comme le trio inseparable et fusionnel qu'est Twig-Molochai-Zillah..Tous ces destins se frolent , se croisent , se percutent dans une noirceur et un desenchantement assumé.Au final , Ames Perdues est de ces bouquins qui vous laissent un peu de vague a l'ame une fois refermé...

TurnThePage
11/11/13
 

Ah. Une autre variante du mythe des vampires : ici, les vampires ne sont pas mordus, ne sont pas transformés, mais naissent "vampires", en tuant leur mère au passage. Un peu comme la naissance de Renesmée dans Breaking Dawn.Ce livre était réputé trash, en raison de la déchéance des personnages, qui s'adonnent à toutes sortes de "perversions", selon le résumé du livre. En réalité, cela ne m'a pas semblé si cru. D'accord, il y a du sexe, mais finalement, je m'attendais à pire. Ne le lisez pas si vous avez moins de seize ans, c'est tout.J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur : quand elle décrit le carnaval à la Nouvelle Orléans, eh bien, on s'y croirait. Le début du livre est empreint de nostalgie, une atmosphère que je prête volontiers à la Nouvelle Orléans (surtout depuis que j'ai lu "le violon"). Les personnages naissent et grandissent au fil des pages : Christian, le barman solitaire, Nothing, l'enfant perdu, Zillah, le beau et cruel vampire aux yeux verts. Et Ghost, le fragile et clair-voyant Ghost, qui m'a tout de suite séduite (pensez-vous, il me rappelait le Fou de Robin Hobb !). Des personnages hauts en couleur, des histoires de déception, de trahison, de désespoir. C'est triste, comme livre. Avec ces enfants perdus, qui s'abîment dans l'alcool et la drogue pour oublier leur solitude. Steve, l'humain, qui boit pour oublier qu'il a violé son ex-petite amie Ann. Ann, tout aussi perdue, qui s'éprend de Zillah, ce qui la perdra. Un livre fort, et intéressant. Un bon ajout au mythe du vampire, en soit.

wellreadkid
07/08/10

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.49 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie