Amitie etroite

VIVES, BASTIEN

livre amitie etroite
EDITEUR : CASTERMAN
DATE DE PARUTION : 03/10/09
LES NOTES :

à partir de
16,00 €

SYNOPSIS :

- C'est qui ce mec ? C'est ton frère ? -Non. -C'est ton mec ?
5 personnes en parlent

Les couleurs et les dessins sont magnifiques, flamboyants, mais... une fois la dernière page tournée, je flotte encore plus qu'après 'Le goût du chlore' de cet auteur.Que s'y est-il passé ??? Quelqu'un peut m'éclairer ? (discrètement, en message privé, pour ne rien dévoiler aux potentiels futurs lecteurs). Canel

Canel
31/01/16
 

L'amour entre deux amies existe bel et bien, ce roman graphique de BV suit la trace des autres tels que le Gout du chlore ou Elles. L'amour encore une fois est le thème principal, l'écriture est plus complète et le dessin est clair précis et fin pas trop lourd, un BV encore une fois surprenant ! Candy.

candym
26/05/13
 

Comme je n’avais pas encore lu cet album de Bastien Vivès et que j’en avais entendu le plus grand bien, j’ai fini par me le procurer.Ce récit qui s’inscrit dans la même veine que "Dans mes yeux" et "Le goût du Chlore", invite à suivre la relation entre Bruno et Francesca, deux jeunes Italiens qui ont développé des liens d’amitié très étroits, probablement trop étroits pour ne pas cacher un amour profond.Si le scénario a de nouveau tendance à se résumer en deux lignes, l’auteur parvient néanmoins à explorer cette frontière entre l’amitié et l’amour avec un talent indéniable. Multipliant les regards et les non-dits, il parvient à rendre avec brio toutes les émotions qui accompagnent ce genre de relation. Le résultat est bluffant de justesse et d’authenticité, voire proche du voyeurisme, et il faut donc une nouvelle fois applaudir cette capacité à rendre le banal tellement intéressant.Au niveau du visuel, Bastien Vivès alterne un dessin réaliste pour les scènes au présent et des planches totalement floues pour les flash-backs. Cette approche peut surprendre au début, mais s’avère finalement assez efficace.Bref, un récit plus accessible que "Le goût du Chlore" et plus abouti que "Dans mes yeux", mais son chef-d’œuvre reste évidemment "Polina".

yvantilleuil
02/03/12
 

ESt-ce que l'amour peut arriver sous une étrange amitié. Eh bien oui, comme nous le montre encore une fois dans sa deuxième BD, Vivès nous montre que l'amour ne se crée pas qu'à la piscine mais aussi dans la vie de tous les jours.

7naturafond2
02/09/11
 

Après "le goût du chlore", le nouvel album de Bastien Vivès. C'est une histoire étrange d'amitié, qui a commencé sur les bancs de l'école, et qui persiste à l'âge ou le corps réclame quelquefois plus, ou l'intime peut conforter ou détruire l'amitié. Francesca ne sait pas bien qui est Bruno pour elle, il lui manque quand il n'est pas là, elle ne se confie qu'à lui, se fait du souci pour lui. L'histoire est basé sur le non-dit, sur ces sentiments qu'on ne dévoile jamais, sur la simplicité et la fluidité du dessin, sur cette originalité de traitement quand il s'agit de flash-back, sur le dessin des corps malgré la dénonciation du culte des apparences. La fin est surprenante, ce qui est déjà bien, le reste peine un peu sur la facilité. laurence

laurence
07/10/10
 

Format

  • Hauteur : 27.90 cm
  • Largeur : 19.20 cm
  • Poids : 0.66 kg