Anaisthesia

CHAINAS, ANTOINE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 02/04/09
LES NOTES :

à partir de
7,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Premier flic noir à intégrer un groupe d'investigations après les émeutes interraciales de l'année passée, Désiré Saint-Pierre est aussi dealer à ses heures, dans son quartier, ghetto sud de la ville blanche. Mais un accident tout bête vient bouleverser cette belle ordonnance. Une voiture avec Désiré dedans. Un mur. La rencontre des deux. Le policier se réveille d'un long coma, défiguré et atteint d'un syndrome d'indifférence massive
à la douleur. Lorsqu'il reprend du service, l'enquête très médiatique de la Tueuse aux Bagues à laquelle il était affecté avant son hospitalisation s'emballe et le kilogramme de cocaïne hydrochlorique dont il avait la charge a disparu. Tandis que la maladie, lentement, gagne du terrain, Désiré va suivre la voie d'Ogun Badagris, le dieu de la guerre et de la discorde qui régnait sur l'île qu'il n'aurait jamais dû quitter...
3 personnes en parlent

Polar violent. Hémoglobine, viandes et os.Polar rapide : phrases très courtes, rythme des actions soutenu.Polar noir, sombre : héros désabusé, blasé, totalement déconnecté de la réalité.Polar atypique : écriture qui intègre des textes officiels, telle la norme concernant la "housse biodégradable Hygéral 100 avec une fermeture en nylon et drap absorbant confirmé au décret 8728 du quatorze janvier quatre-vingt-sept, article vingt-neuf, agréée par le ministère de la Santé et de l'Action humanitaire" (p.10), celle qui renferme les cadavres.Polar qui, mine de rien, fait un point plutôt pessimiste de la situation dans les banlieues, de l'intégration des noirs et autres personnes issues de l'immigration qui vivent dans les cités de ces banlieues.Polar qui parle de la revanche souhaitée des femmes.Polar qui parle des gens oubliés des médias et des conversations et de la littérature : les malades, les fous, les handicapés. On pourrait même parfois y voir la cour des miracles, tellement les descriptions d'Antoine Chainas sont noires.Pas vraiment gai, mais un style, une écriture, un angle de vue, des héros hors normes et originaux. Antoine Chainas scrute les bas-fonds, les perversions de la société, ses tentatives ou velléités d'intégrer tout le monde quelles que soient ses origines. Antoine Chainas, dont j'ai déjà lu Aime-moi, Casanova fait montre d'une oeuvre à part, loin des clichés et des modes actuelles. Il construit des polars très singuliers, et va au bout de ses raisonnements, quitte à choquer.Polar qui peut déplaire, qui peut dégoûter.Polar que l'on peut adorer ou abhorrer.Polar qui ne laisse pas indifférent. Assurément ! Yv

Lyvres
01/03/13
 

Je trouve ce livre relativement difficile à lire et l'histoire pas forcément très claire! Un homme noir et flic, vivant dans un quartier black défavorisé, a perdu toute émotion (sensation de la douleur, aucun sentiment..) à la suite d'un accident de voiture. Parallèlement, il trafique de la drogue pour sa compagne junkie. Il va servir d'appat pour traquer la tueuse aux bagues.Mais au delà de l'histoire, l'écriture comprend des précisions sur la morgue, les souffrances possibles et tout élément de l'histoire est sujet à un catalogue. Pas simple de s'y retrouver et les combats fourmillent de détails assez gore. On est loin des polars classiques et celui-ci est difficile à cataloguer. Les spécialistes apprécieront sans doute.

fabloo
17/09/12
 

Chainas est de ces auteurs qui pourraient se passer d'aligner un récit cohérent et argumenté ! Il possède ce talent du conteur. Et quand il s'essaie au respect des normes de lecture, ça ce sent. Chainas est une couleur avant tout.

ArnaudL
31/01/12
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.39 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition