Anges dechus

STAALESEN, GUNNAR

livre anges dechus
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 29/05/08
LES NOTES :

à partir de
9,30 €

SYNOPSIS :

Est-ce vraiment les meilleurs qui s'en vont les premiers ? Veum, à l'enterrement d'un proche tué dans un accident, retrouve des amis d'enfance de son quartier. Des gens perdus de vue. Tout un pan de sa mémoire. A faire la tournée des bars avec eux, il se remémore le bon temps de l'insouciance et des premiers amours. Jakob, Johnny, Jan Petter et d'autres faisaient déjà partie du célèbre
groupe de rock des Harpers par la suite mystérieusement dissous. Disparu en pleine gloire. Veum n'avait jamais compris. Jamais vraiment cherché non plus. La vie, le temps qui passe... Un deuxième accident pourtant, trop proche pour être fortuit, et d'étranges silences des survivants mettent peu à peu le privé de Bergen sur une piste bien loin des charmes de la nostalgie...
2 personnes en parlent

Ma lecture achevée, je suis au regret de dire que non, je crois que là, y a un truc qui prend pas avec Staalesen en romancier de polar... Au début, j'ai pensé que cela provenait de l'implication de Varg Veum dans l'enquête. Mais non, je crois qu'il y a autre chose. Comme la lenteur de l'histoire. Le temps passé à digresser, à parler de choses sans rapport et sans intérêt pour l'enquête, à décrire Bergen et la Norvège, à faire croire au lecteur que ça y est, ça va démarrer, alors que non...Parce que Gunnar Staalesen est un petit malin, qui lâche une paire d'indices, une révélation fracassante, et repart éplucher ses petits pois en réfléchissant à l'évolution de Bergen depuis le début du siècle. Pendant que moi, je trépignais sur mon balcon pour savoir ce qu'allait donner cette nouvelle incroyable ! (Tout en ayant, en plus je l'avoue, découvert à peu près le fin mot de l'histoire avant le début des révélations fracassantes...)Bref, tout ça pour dire que si Staalesen a livré un portrait de sa ville passionnant en six tomes, je préfère conserver ce souvenir plutôt que de m'acharner à tenter d'accrocher à des polars qui définitivement ne sont pas mon genre ! Miss Alfie

MissAlfie
05/08/15
 

Gunnar Staalesen prend son temps pour installer son intrigue, l'enquête de son privé Varg Veum ne débutant qu'au bout d'une centaine de pages.Et tout l'intérêt du livre est selon moi dans cette disposition à la fois des personnages et de l'espace dans lequel ils évoluent, à savoir Bergen, deuxième ville de Norvège.Car l'enquête en elle-même n'est pas d'une très grande originalité. Mais les rapports qui existent entre les personnages au premier rang desquels figure Veum lui-même sont parfaitement construits.On en apprend donc tout à la fois sur le passé des protagonistes comme sur celui de la ville. Le temps qui passe revêt ici une importance primordiale, et si Varg Veum est profondément ancré dans ce passé, il va vite déchanter et devra se résoudre à accepter une situation qui ne peut plus être. Maltese

Maltese
21/04/10
 

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Langage original : NORVEGIEN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition