Anthologie de la famille chu. le dernier train pour tamsui et autres nouvelles taiwanaises

CHU, HSI-NING ; CHU, T''IEN WEN ; CHU, T''IEN-HSIN

livre anthologie de la famille chu. le dernier train pour tamsui et autres nouvelles taiwanaises
EDITEUR : CHRISTIAN BOURGOIS
DATE DE PARUTION : 28/02/04
LES NOTES :

à partir de
23,00 €

SYNOPSIS :

Si la Chine a connu d'innombrables dynasties de lettrés, la famille Chu - qui, à travers le père, Hsi-ning, et ses deux filles, T'ien-hsin et T'ien-wen -, a donné à Taïwan trois de ses plus grands écrivains contemporains, demeure un cas exceptionnel. Fin observateur des mentalités paysannes, Chu Hsi-ning dépeint la Chine du nord, dont il est originaire, avec une vigueur et une truculence sans égales, qui font de lui un digne héritier de Shen Congwen, le maître du genre. Chu T'ien-wen et Chu T'ien-hsin, quant à
elles, ont élu domicile au coeur de Taipei : dans le décor post-moderne de cette métropole livrée au chatoiement superficiel de la société de consommation, elles creusent les profondeurs de leur mémoire et celles de l'inconscient collectif, construisant d'oeuvre en oeuvre une vision stéréoscopique de la cité. De la campagne à la ville, de la nostalgie de la Chine à l'enracinement taïwanais : le chemin qui va de l'oeuvre du père à celle des deux filles épouse fidèlement la destinée de deux générations.
1 personne en parle

Les nouvelles figurant dans cette courte anthologie sont, à plus d’un titre, des histoires de famille. Ecrites par Chu Hsi-ning et deux de ses filles, elles reflètent d’évidence, sans être autobiographiques, un parcours familial débuté en Chine, où le père est né, et poursuivi après 1949 à Taiwan, entre nostalgie du continent et immersion dans la société insulaire. Ce sont aussi des destins familiaux souvent tragiques qu’elles évoquent. Sous la plume de Chu Hsi-ning, surgissent les campagnes de la Chine du nord au début du 20e s., quand la perpétuation des lignées, déjà, était sous la menace des changements socio-économiques. Les affres familiales sont aussi au cœur des œuvres de Chu Tien-wen, l’aînée des trois filles Chu, marquée par son enfance dans les villages de garnison, et de la cadette, Chu Tien-hsin, au propos plus contemporain. Si bien des thèmes sont communs à ces trois écrivains (l’impossible adaptation au changement, la mémoire, la disparition, la mort…), leur talent de conteur diffère. Et c’est sans conteste Chu Tien-hsin qui soutient le mieux la comparaison avec la force évocatrice, l’humour truculent et le sens du tragique manifestés par son père.

pybaubry
17/11/12
 

Format

  • Hauteur : 20.00 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.26 kg
  • Langage original : CHINOIS
  • Traducteur : ANGEL PINO