Apprendre a finir

MAUVIGNIER, LAURENT

EDITEUR : MINUIT
DATE DE PARUTION : 31/12/03
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
6,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Il avait dit : ici, je n'en peux plus. Avec toi je ne peux plus. alors après son accident, les semaines dans la chambre blanche, son retour à la maison pour la convalescence, ça a été comme une nouvelle chance pour elle, pour eux. elle a repris confiance et elle s'est dit, je serai celle qui donnera tout, des fleurs, mon temps, tout. pour que tout puisse recommencer. il y a, comme ça, des pages à couper le souffle. et des phrases d'autant plus envoûtantes qu'elles ont beau être longues, elles portent en elles le rythme de la coupure, brèches de la virgule mais aussi reprises de souffle par celui qui s'emporte. Coupures et emportements d'un monologue schizophrène - et c'est là une réussite : restituer toute la schizophrénie qu'implique la douleur, qu'implique toute rupture, quand on veut encore ce que l'autre ne peut plus en vrais symptômes
d'un deuil rétrospectif. amour et haine, espoirs et doutes, culpabilité. nelly kaprièlian, les inrockuptibles. laurent mauvignier fait admirablement parler les silences, sentir les hésitations, les doutes, la peur de la solitude, l'obsession du malheur. On la voit, cette femme dans son manteau râpé d'un marron défraîchi, le cheveu mou, le visage ravagé d'angoisse, cherchant à deviner sur les traits apaisés d'un époux qui va de mieux en mieux le reflet d'un bonheur dont elle sera bientôt exclue. michèle gazier, télérama. rarement un écrivain aura donné une voix aussi forte à ce déchirement et à cette douleur qu'aucune raison n'allège ni console. une voix directe et nue, elle-même déchirée, qui ne cherche pas à prendre le relais de la réflexion, qui n'explique rien, qui se contente de pâtir. Patrick kéchichian, le monde.
5 personnes en parlent

Une femme prépare sa maison car son mari longuement hospitalisé suite à un accident va bientôt rentrer. Immobilisé et alité, elle va s'en occuper. Un des enfants a libéré sa chambre pour lui. Elle met tout en œuvre pour son mari et pourtant elle ne peut s'empêcher de penser qu'avant l'accident, il lui avait annoncé sa volonté de la quitter. Son coeur battait pour une autre. Constat d'un mariage arrivé à bout de souffle avec les disputes, le désamour, sa jalousie à elle haineuse.La convalescence de son mari est l'occasion pour elle de le récupérer "une nouvelle chance pour elle, pour eux", de tirer un trait sur ce passé récent et de repartir sur de nouvelles bases. Lui montrer combien elle est présente pour effacer la rivale, son dévouement, ses attentions : autant de bouées auxquelles elle s'accroche pour espérer. Mais quand son mari commence à aller mieux, la peur la saisit. Et si tout cela n'avait servi à rien ? La douleur de cette femme est palpable, elle prend à la gorge...Et dans un monologue, tous ses sentiments contradictoires ou paradoxaux nous sont livrés sans concession. Le cri d'amour de cette femme est douloureusement beau car Laurent Mauvignier fait parler les silences, le regard du mari, un geste.L'écriture est magnifique (j'en suis amoureuse), elle creuse au plus profond, nous bouleverse par sa justesse ! Absolument superbe! http://claraetlesmots.blogspot.com/

clarac
15/11/14
 

Laurent Mauvignier dans son deuxième livre raconte l’histoire d’un couple qui battait de l’aile dont l’homme, ayant eu un accident, revient à la maison pour sa convalescence. La femme espère que ce sera un nouveau départ pour eux et fait tout pour que ce puisse recommencer. Bouleversant et sensible comme d’habitude.

Catcho
15/08/14
 

Une séparation terriblement banale et d'autant plus tragique. On suit très méticuleusement le cheminement de la femme vers le deuil de ce couple qui n'existe plus depuis longtemps : ces personnages ordinaires nous font mal avec leur quotidien plombé et leur difficulté à avancer. Une écriture très sobre. Dur, mais magnifique.

philit
27/08/13
 

Petit, mais costaud… Telle est la réflexion qui vient d’emblée avant même d’en avoir fini la lecture.Lecture coup de poing, plutôt que lecture coup de cœur…Laurent Mauvignier, réussi à merveille à se metre dans la peau d’une femme et en restituer un long monologue d’une épouse récupérant à domicile son mari alité. Quel brio pour traduire avec autant de justesse les sentiments les plus divers et contradictoires d’une femme qui entre les lignes se découvre, et nous en apprend sur ce qu’a été sa vie de couple. La syntaxe est lourde, pesante ; les phrases étouffent souvent tant elles sont longues, et alambiquées. Toute la psychologie féminine se retrouve dans cette manière d’écrire, qui ne laisse pas indifférent. Lecture coup de poing, plutôt que coup de cœur, car peut-on être habitée par cette histoire ? En tout cas, en ce qui me concerne, c’est l’intensité, et le style qui m’auront marquée. http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
12/03/12
 

Un couple en instance de séparation. L'homme a un accident de voiture. Pendant sa rééducation à la maison, la femme espère leur relation avant les conflits. Mais l'homme se remet et la femme s'inquiète de perdre son mari à nouveau. Ecrit au féminin par un auteur masculin, l'histoire se déroule aisément : écriture fluide, lecture facile.La femme apprend à se libérer et à découvrir ses besoins réels. Finalement, Apprendre à finir (sa relation d'amour) est un art, qu'il est bon d'acquérir (quand cela s'avère indispensable). Une jolie quête.

Cave
24/05/11
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.10 kg