Arlequin serviteur de deux maitres ; il sevitore di due padroni

GOLDONI, CARLO

livre arlequin serviteur de deux maitres ; il sevitore di due padroni
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 18/09/98
LES NOTES :

à partir de
7,00 €

SYNOPSIS :

Truffaldino Son stuffo d'aspettar, che no posso più. Co sto me patron se manga poco, e quel poco el me lo fa suspirar... I alter subit che i arriva in qualche cittâ, la prima cossa i va all'osteria. Lu ; sior no, el lassa i bauli in barca del corrier ; el va a far visite, e nol se recorda del povero servitor... Qua gh'è una locanda ; quasi quasi anderia a veder se ghe fuss da devertir el dente : ma se el padron me cerca ? So danno ; che l'abbia un poco de discrezion... Truffaldin J'en ai assez d'attendre, je n'en peux plus. Avec ce patron-lâ, on mange peu, et ce peu, il me fait soupirer après... Les autres, sitôt qu'ils arrivent dans une
ville, première chose, ils vont à l'auberge. Lui, non monsieur, il laisse les malles dans le coche d'eau, il va faire des visites, et il ne se souvient pas de son pauvre serviteur... Lâ il y a une auberge ; pour un peu j'irais voir si je trouvais de quoi m'amuser les dents ; mais si le patron me cherche ? Tant pis pour lui, il faut qu'il ait un peu de jugeote. Je veux y aller, mais quand j'y pense, il y a une autre petite difficulté, que j'oubliais ; je n'ai même pas le premier sou. Oh, pauvre Truffaldin ! Plutôt que de faire le serviteur, cornes du diable, je veux me mettre à faire... mais quoi ? Grâce au ciel, je ne sais rien faire.
3 personnes en parlent

Comme vous le savez sûrement, j'adore le théâtre et en particulier le théâtre italien de la Comédia Dell'Arte (et celui de Molière également, oui j'aime d'amour Molière qui est, avec Rostand, mon dieu théâtral...oh la la Evy tu t'égares !) et c'est toujours avec plaisir que j'aime lire et découvrir de nouvelles pièces. Or là il ne s'agissait pas de pièces de théâtre mais d'albums pour enfants (avec CD audio) adapté d'une pièce de théâtre de Goldoni (auteur que je ne connaissais pas du tout avant !). Premier bon point, l'idée de départ est vraiment originale ! C'était la première fois que j'entendais parler d'album adapté de pièce de théâtre et si c'est un pari risqué (on peut perdre l'essence même du théâtre ainsi que tout son côté vivant) c'est aussi un pari vraiment réussi pour les éditions Ad Libris car cet album m'a vraiment EN-CHAN-TEE ! Je suis absolument conquise par tout cet album et je remercie vraiment cette maison d'édition pour produire des albums de cette qualité pour petits et grands ! Tout d'abord j'ai adoré le format et les dessins de cet album. Il a la taille d'une Bd et il y a sur chaque double page : une page consacré au texte et une grande page de dessin (qui continue généralement sur la deuxième page et qui entoure de ce fait le récit). Les dessins sont très jolies. Bien dessinés, colorés comme il le faut (même si il s'agit d'un album pour enfants les couleurs ne sont pas criardes ou bien trop moderne. Elles étaient parfaitement en adéquation avec l'époque du récit : la Renaissance), elle sont vraiment un petit régal pour les yeux. Le récit en lui-même m'a également beaucoup plu ! L'histoire d'Arlequin m'était inconnue (en tout cas cette version-ci) et j'ai adoré découvrir ce personnage qui m'a tout de suite fait penser aux personnages de servants ou de valets (Sganarelle en autre) dans les pièces de Molière. Le côté filou et malin du personnage est très bien décrit. On suit avec plaisir ses aventures qui m'ont personnellement fait beaucoup rire ! L'histoire en elle-même est très drôle, avec beaucoup de quiproquo et d'échanges de personnalité (comme la Comédia Dell'Arte sait si bien mettre en scène) et tient parfaitement bien son lecteur en haleine. Les situations s'enchainent bien et restent bien claires et expliquées (je pense surtout aux plus petits ici !), bref beaucoup de plaisir à la lecture là encore ! J'avais peur de perdre tout ce côté "oral" et "parlé" du théâtre en lisant cet album or l'idée d'ajouter un CD où l'histoire est lu par un comédien est très bien trouvée. Une partie de l'oralité de la pièce originale est ainsi conservé. De plus, Alain Carré est vraiment un très bon conteur. Les intonations de voix sont présentes là où il y a besoin. Il va même jusqu'à changer un peu sa voix durant les dialogues. Sa voix est très apaisante également. J'ai adoré me mettre dans mon lit avec l'album sur mes genoux et Bref un très bon moment en perspective ! Je terminerai ce billet en disant seulement que je vous recommande chaudement ces albums (j'ai été faire un tour sur le site de la maison d'éditions Ad Libris et dans cette collection Grands Maitres, il existe en plus de Arlequin, serviteur de deux maitres, deux autres pièces de théâtre classique adaptées en album audio : Dom Juan de Molière et Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare. J'avais l'intention de m'offrir ces albums mais malheureusement mon budget ne me le permet pas pour le moment. Tant pis, mais ils entrent néanmoins tout deux dans ma wish-list !) ! Arlequin, serviteur des deux maitres m'a ravi et donné vraiment envie de me plonger dans la pièce originale de Goldoni ! Tout ça pour dire que je ressors enchantée de cette lecture. Cet album m'a fait rire, voyager le temps de quelques instants pendant la Renaissance et à Venise et j'ai découvert avec plaisir le personnage si connu d'Arlequin ! Une belle découverte non seulement d'un auteur : Goldoni mais aussi d'une maison d'éditions Ad Libris qui gagne à être connue.

Evy26
22/02/13
 

J’ai choisi ce titre, parce que si j’aime beaucoup le théâtre, c’est de loin la commedia dell’arte que je préfère parmi tous les autres genres. C’est avec elle que j’ai découvert le théâtre et elle ne m’a encore jamais déçue. J’ai eu l’occasion de voir une adaptation de cette pièce de Goldoni, il y a quelques années, et j’en garde un excellent souvenir. Alors, quand j’ai vu ce titre dispo parmi la sélection, je n’ai pas hésité un instant !Je le déclare tout de suite, j’ai tout simplement passé un excellent moment en compagnie de cet album. Il s’agit d’une adaptation pour la jeunesse et j’avais à ce sujet quelques appréhensions. Au final, si la forme théâtrale stricte est abandonnée, le texte est bien respecté et conserve toute sa saveur. Les dialogues sont très nombreux et permettent de conserver le rythme effréné du texte original où se croisent Pantalon, Arlequin, Florindo, Silvio et tous les autres ! Je suis profondément attachée à ces personnages archétypaux du style et j’ai adoré les retrouver le temps d’une lecture. Tout prenait vie devant mes yeux, costumes, masques, acrobaties, coups de bâtons...; je revoyais littéralement la pièce et son intrigue improbable. Ce qui est génial avec Goldoni, et la commedia en général, c’est que si le canevas est toujours le même, on ne s’en lasse finalement jamais, tellement c’est drôle et adaptable à souhait. Ce qu’ont très bien compris et réussi les concepteurs de l’album.Du côté de l’objet en lui-même, c’est vraiment un bel ouvrage, aux illustrations pleine page nombreuses et charmantes, dans les tons sépia qui donnent à l’ensemble un petit air ancien qui colle bien à l'ensemble. L’album est également accompagné d’un CD qui nous permet d’écouter le texte dit par Alain Carnet. Ce dernier a une voix très agréable et s’amuse à donner vie à tous ces personnages. Même si cela n’a rien avoir avec une véritable mise en scène, j’ai beaucoup apprécié ce double support pour l’histoire. A noter également, en fin d’ouvrage, une page d’explications sur l’auteur, l’œuvre et son contexte, vraiment bien faite.Enfin, j’apprécie vraiment l’effort fait par la maison d'édition, de renvoyer le lecteur, par un lien sur son site, vers le texte original (en italien, mais on comprend aisément), histoire d'approfondir la connaissance de l'oeuvre.Bref, une très jolie découverte que je recommande à tous les amoureux de commedia, mais aussi à tous les jeunes lecteurs qui devraient être amusés par ces péripéties à n’en plus finir dues aux frasques d’Arlequin.

un flyer
13/05/11

L'histoire débute avec l'annonce du mariage entre Clarice et Silvio mais l'arrivée impromptue d'un dénommé Federigo Rasponi met tout à plat. Clarice lui était promise, les nouvelles fiançailles déclamées sont annulées. Or, personne ne devine que Federigo est un déguisement qui dissimule Béatrice, la soeur du prétendant, venue exprès à Venise de Turin pour retrouver la trace de Florindo, l'homme qu'elle aime et qui a tué son frère pendant un duel. Elle est accompagnée de son serviteur, le fameux Arlequin. Quel coquin ! Tiraillé par la faim, celui-ci décide d'entrer au service d'un gentilhomme arrivé dans la ville, et qui n'est autre que Florindo ! ... Nous voilà au coeur d'une situation de quiproquos, d'entourloupes et de chassé-croisés forts à-propos.Cette adaptation de Sylvia Lulin est fidèle (inspirée de la comédie de Goldoni). Elle devient un outil enthousiasmant pour les enfants et les parents. La pièce est racontée avec humour, elle rapporte avec précision les enjeux de la comédie. Le personnage d'Arlequin est dévoilé dans toute sa splendeur : menteur, polisson, impertinent et rusé comme un singe. Il parvient à embobiner deux Maîtres, ce tour de force. Avec beaucoup de peine et quelques boulettes, il est vrai. Il est fin, cet Arlequin !En fin de livre, vous découvrirez un hors-texte de douze pages "un carnet de mise en scène" qui explique dans les plus stricts détails les combines pour monter soi-même sa pièce de théâtre et en faire un succès ! (Petite introduction sur Goldoni, la peinture italienne du 18ème, puis préparation au jeu, lecture de la pièce à voix haute, le choix des rôles, les répétitions, et autres trucs et astuces ! ).Pour ces multiples raisons, je conseille fortement ce livre aux enseignants et aux parents qui se creusent la tête pour occuper leurs enfants, ou encore pour remplir une après-midi goûter d'anniversaire !

Clarabel
20/02/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ITALIEN

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition