Arsene lupin contre sherlock

COLLECTIF

EDITEUR : CLE INTERNATIONAL
DATE DE PARUTION : 15/05/06
LES NOTES :

à partir de
5,20 €
EXISTE EN
Ebook
3 personnes en parlent

Second volume regroupant deux des aventures du fameux gentleman cambrioleur, il contient deux longs récits La Dame blonde et La lampe juive. Tous deux ayant pour point commun de faire intervenir la figure de Herlock Sholmès emprunter à Sir Arthur Conan Doyle. Il ne faut pas recherche de cohérence entre Herlock Sholmès et le célèbre Sherlock Holmes, c'est la figure de l'enquêteur venant à bout par un examen rigoureux des faits et de la raisons de toutes les énigmes que convoque Maurice Leblanc. Dans ses aventures le ton humoristique est toujours présent et pourtant il me semble que ses histoires ont plus vieilli que celle regroupé dans le recueil Arsène Lupin Gentleman cambrioleur. Peut-être est-ce du à l' opposition de ses deux figures policières trop ancré dans la célébrité de leur époque. Il y a moins de brio dans leurs aventures plus de rocambolesque. Ceci dit je vais avec plaisir continuer l'exploration de l' œuvre de Maurice Leblanc.

Lacazavent
22/05/13
 

Un grand défi pour Maurice Leblanc que d'emprunter Sherlock Holmes (bien que surnommer) pour son histoire. Pourtant, de ce que je sais (de ce que j'ai lu) de ce héros mythique qui est un peu tourné au ridicule dans ce livre, le caractère est le bon. Et le voici qui rencontre Arsène Lupin (enfin est-ce l'inverse en fait ?) j'ai vraiment adoré ce passage d'ailleurs, car Lupin est un personnage si classe, si calme que j'étais toute souriante en lisant. Mais comme finalement il se fait un peu avoir, j'étais un peu triste et surtout à la fin du premier épisode ou j'en ai un peu voulu à Herlock Sholmes pour ce qu'il fait.Arsène Lupin reste un personnage vraiment charmant, et même si c'est un voleur de première classe, on ne peut s'empêcher de l'apprécier, car il est l'âme du livre. Voleur, volant, fluide, gentleman, tout le livre respire ce personnage et c'est extra. Mais la présence d'Herlock vient un peu atténuer ce côté là et du coup ça casse un peu la fluidité. Seulement, j'ai tout de même apprécié Sholmes, malgré tout ce qu'il fait. Et puis j'adore finalement sa relation avec Lupin. Par contre, j'ai trouvé ça drôle qu'à chaque fois Wilson soit mis de côté pour une broutille...Je trouve ça légèrement ironique dans le fond.Dans tous les cas, encore une fois ce tome deux m'a saisi, et j'aime tellement le personnage principal que je ne tarderais pas à lire le tome 3.

yuukichanbaka
13/04/13
 

Arsène Lupin est, avec Erik (le fantôme de l’opéra), l’un des premiers personnages de fiction dont je sois tombée désespérément amoureuse étant gamine (la cape, le haut de forme, l’écharpe blanche, l’élégance, le mystère, toussa, j’étais déjà accro, déjà irrécupérablement plongée dans un autre siècle -_-), mais il y a bien longtemps que je n’avais pas lu l’une de ses aventures. Alors quand j’ai découvert deux titres dans le colis concocté par Matilda, je n’ai pas pu résister bien longtemps ^^Au final, je suis un poil déçue par cette lecture même si j’ai dévoré le bouquin. Maurice Leblanc a voulu faire affronter son héros et Sherlock Holmes et je trouve ça un peu raté, un peu grossier et pas vraiment dans l’esprit des autres titres. Arsène est certes toujours aussi cabot, joueur et amoureux de la mise en scène que d’habitude, mais je n’ai pas retrouvé ici son élégance et ses principes habituels. Alors que l’une de ses règles d’or est de ne jamais tuer, il reste ici totalement de marbre face à la mort provoquée par l’une de ses magouilles. Ca ne colle pas au personnage, il suffit de lire le bouchon de cristal, par exemple pour s’en rendre compte, où il incendie littéralement un de ses aides ayant accidentellement tué une victime de l’un de ses larcins. A vouloir trop nous prouver la supériorité de Lupin sur Holmes, Maurice Leblanc a trahi son personnage, du moins à mon sens. Alors certes, l’humour, la gouaille, la supériorité sont toujours présente, mais notre personnage perd ici sa classe, son élégance, son raffinement…Dommage…D’autant plus que c’est au service d’une caricature de Holmes et Watson qui ne m’a pas vraiment convaincue non plus. Watson est présenté comme un abruti fini, suivant Holmes comme un toutou sans rien comprendre et se faisant maltraiter par ce dernier. Certes Watson ne comprend pas les raisonnements de Holmes, mais c’est juste que Holmes est supérieurement intelligent à tout le monde et non que Watson est un crétin de première. Personne n’est capable de résonner comme Holmes, c’est tout. Et puis si Holmes rembarre quelques fois Watson, ça n’est jamais aussi violent ; les deux personnages s’apprécient mutuellement et d’ailleurs Watson ne se laisserait jamais traiter de la sorte ! Quant à Holmes, le portrait n’est pas terrible non plus. Il nous est présenté ici comme un personnage petit et rondouillard (sic !), extrêmement banal, ordinaire (ce sont les mots même du texte o_0), doté d’une prétention mal placée. C’est un personnage très peu travaillé, exploité alors qu’il y aurait eu pourtant matière !Quant à l’intrigue, il ne se passe rien de transcendant puisqu’ il n’y a aucun mystère à élucider…on se contente d’assister à un jeu du chat et de la souris dont on sait forcément comment il se terminera… Mais je me suis tout de même bien amusée et j’ai adoré cette idée de série de maison dans Paris, truffées de passages secrets, de cachettes et autres mystérieuses adaptations. C’est terriblement romanesque! Cela m’a beaucoup fait penser au Prieuré de Robert-Houdin.Bref, je râle beaucoup, mais en fait j’ai quand même passé un fort bon moment auprès d’Arsène ♥ et j’ai hâte de le retrouver avec un prochain titre ou de me replonger dans l’une des adaptations. Je ne conseillerai simplement pas ce titre pour une découverte du personnage, car il en donne une vision assez faussée. Mais pour les habitués, cela reste une aventure très plaisante!

un flyer
13/05/11

Format

  • Hauteur : 17.40 cm
  • Largeur : 11.20 cm
  • Poids : 0.06 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie