Arsene lupin gentlem cambril 2

LEBLANC, MAURICE

livre arsene lupin gentlem cambril 2
EDITEUR : CLE INTERNATIONAL
DATE DE PARUTION : 01/03/05
LES NOTES :

à partir de
6,30 €

SYNOPSIS :

Svelte, élégant, raffiné, séducteur, Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur de « Belle Epoque ». Son intelligence, sa culture et ses talents d'illusionniste entre Fregoli et Robert-Houdin
sont au service d'un culot stupéfiant. Mais cet homme du monde accompli est aussi un anarchiste dans l'âme qui se joue des conventions sociales avec une merveilleuse insolence.
6 personnes en parlent

Je dois dire que j'aime plutôt bien, il y a toujours un mystère à découvrir même si le fait que ça soit des nouvelles fait qu'il n'est jamais très gros bien sur ^^ On est beaucoup plus souvent dans la découverte de la personnalité de Lupin et dans la technique mise en oeuvre de ses actes, d'ailleurs on est souvent dans sa tête à lui donc on a pas trop ce travail de détective en dehors de certains détails qui s'expliquent toujours à la fin avec des exceptions bien sur, c'est difficile de faire des généralités quand toutes les nouvelles sont très différentes. Le gros point qui m'a déstabilisé c'est le changement de point de vue suivant les histoires, une fois l'histoire est vue par un témoin, une autre fois c'est comme un article de journal qui relate les faits après coup, une autre fois on est dans Lupin ... ça change à chaque fois ! Et j'avoue ne pas trop aimer les nouvelles qui sont écrites d'un point de vue journalistique, c'est bourré de "On" comme si l'auteur était la société en général.La caricature de Sherlock Holmes peut aussi en gêner certains qui sont fan du personnage, personnellement ça ne m'a pas vraiment dérangé.

Lilou80
30/09/15
 

Un recueil très sympathique de neuf nouvelles nous permettant une fois de plus d'apprécier le personnage sous différentes facettes. Comme pour Les confidences d'Arsène Lupin, quelle joie de retrouver ce voleur atypique !Les nouvelles sont très intéressantes, certaines se suivent – comme de son arrestation à son évasion de prison en passant par son procès et son incarcération ; d'autres sont présentes pour révéler le génie du personnage, sa manière de se grimer, son côté bon enfant. Quoi qu'il en soit, elles sont courtes et se laissent lire avec le plus grand enthousiasme, on parle souvent d'art et les objets évoqués sont bien souvent très beaux.Ces neuf nouvelles sont bien écrites, le style est fluide, travaillé, mais l'on ne sent jamais embrouiller. C'est plaisant, on rit devant les tours joués à Lupin à Ganimard, on s'amuse de l'esprit brillant de Lupin, de ses costumes, du fait qu'il s'amuse avec ceux qui osent le défier. C'est bon enfant, il est serviable et poli, il refuse le sang ou les menaces, il préfère s'en sortir avec intelligence et perspicacité. J'adore les pirouettes scénaristiques que l'auteur sème sur son chemin, on ne s'ennuie jamais avec un tel personnage !Arsène Lupin est un héros atypique, un voleur à l'esprit vif, il manie les mots avec élégance et sait toujours comment s'en tirer. Il attise dès le début la sympathie, on rit devant ses facéties, on se demande très souvent comment il s'y prend et malgré les explications, je demeure ébahie devant tant de soin dans ses plans. Son évasion de prison reste gravée dans ma mémoire. Ses plans sont presque parfaits, car même s'il survient des imprévus, il ne se laisse pas abattre et sait rebondir.Arsène Lupin est un protagoniste épatant et inoubliable, il ridiculise les plus nobles et n'hésite pas à porter secours aux plus faibles, sans oublier d'être galant auprès des femmes. C'est l'archétype même du gentleman, sauf qu'il a choisi un métier tel que voleur, cependant, le capital sympathie étant tellement fort, on ne peut pas le détester, c'est impossible. Même ses ennemis semblent l'apprécier, même ceux à qui il dérobe des objets de valeurs soulignent le génie de cet homme. La relation Ganimard et Lupin est très forte, ils ne sont pas du même côté et toutefois, l'inspecteur semble respecter Lupin, avouant qu'il est très fort dans sa branche.Herlock Sholmes en convient lui même, il a trouvé en Lupin un adversaire de taille. Non, vos yeux ne vous jouent pas des tours, Maurice Leblanc a bien inversé des morceaux du nom de Sherlock Holmes pour construire un personnage similaire sans qu'il porte le même nom. Je trouve cette idée tellement géniale, d'autant plus que ce Herlock Sholmes est très fort, il a manqué Lupin de peu, c'est que notre cambrioleur a plus d'un tour dans son sac ! J'espère un jour, pouvoir tomber sur une aventure de Lupin et retrouver ce protagoniste fort intéressant. Le duel entre les deux doit être détonant.L'ambiance policière est présente, mais elle n'est pas lourde ou omniprésente, c'est en grande partie grâce au style de Maurice Leblanc ainsi qu'au personnage emblématique d'Arsène Lupin. C'est un très bon classique quand on veut s'essayer à ce genre et c'est un très bon livre quand on veut se familiariser avec ce héros. Le personnage est grandiose, ses aventures sont riches et variées, avec des rebondissements et du rire. Je ne me suis pas ennuyée et c'est le principal.

Ewylyn
10/03/14
 

Je ne suis pas tellement d'accord sur le fait que ce soit un Robin des bois : il ne vole pas pour donner aux pauvres, il vole pour garder pour lui.En revanche, je suis complètement sous le charme de ce gentleman cambrioleur. Élégant, intelligent, fin et poli, sans oublier ce petit côté mystérieux, il a tout pour plaire (d'ailleurs, ses "amis" ne se rendent compte qu'après qu'il l'ait avoué qu'il est le célèbre cambrioleur). Même son ironie m'a envoûtée.J'ai trouvé toutes les nouvelles passionnantes, on attend toujours la suite avec impatience puisqu'elles se suivent chronologiquement. La dernière, en particulier, avec Arsène Lupin qui rencontre Herlock Sholmès (c'est à dire Sherlock Holmes) est des plus intéressantes. Je salue l'idée de faire se rencontrer ces deux hommes qui se ressemblent tant et qui pourtant sont chacun dans un camp opposé. (Maurice Leblanc a d'ailleurs écrit un autre roman concernant seulement ces deux personnages, mais de toutes les critiques que j'en ai lu, il est partout mentionné qu'il tourne Sherlock Holmes en ridicule, ce qui ne me plait pas trop puisque je respecte beaucoup ce personnage. Je m'attendais plus à un combat épique d'esprit. Donc je ne le lirai peut-être pas.)Les chutes sont toujours surprenantes puisqu'on ne sait jamais qui est le narrateur (il change régulièrement), ce qui m'a beaucoup plu.Bref, des nouvelles que j'ai préférées à celles d'Arthur Conan Doyle qui sont un peu longuettes

Myaou
21/05/13
 

C'est un plaisir de faire enfin connaissance avec le célèbre cambrioleur et quel gentleman, il a du panache. L' écriture est très vive, le rythme soutenu, d' une aventure à l'autre les narrateurs changent sans que cela ne gène véritablement la lecture. Les histoires sont parfois très rocambolesques et certains effets et retournements « spectaculaires » ont un peu vieilli mais le plaisir est là. J' aime beaucoup, j' ai hâte de retrouver Arsène Lupin dans d' autres aventures.

Lacazavent
21/05/13
 

Début donc avec Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, premier opus des aventures de ce caméléon insaisissable qu'est le célébrissime bandit. Je ne me souvenais pas d'avoir lu ce roman, et donc je fus un peu surprise de sa forme: un recueil d'aventures, plus qu'une véritable intrigue, sous la forme de "confessions" que Lupin aurait faites au narrateur. Dans certaines, c'est directement Lupin qui raconte les faits, à la première personne, dans d'autres, c'est le narrateur, dont on ne connaît d'ailleurs pas l'identité.Tout commence avec l'arrestation d'Arsène (que Folio a publié dans sa collection 2€, bon départ pour la découverte du personnage), s'ensuivent plusieurs aventures, dont certaines (Le séjour en prison, L'évasion) suivent directement et chronologiquement l'arrestation, d'autres se passent à diverses époques de la vie de Lupin. On retrouve des cambriolages improbables, Arsène Lupin dépouillé dans un train et qui se lance, avec l'aide de la police (!) aux trousses du malfaiteur, un château où rien ni personne ne peut entrer... mais les tableaux et les meubles, par contre, ont tendance à disparaître, un crime résolu par Lupin lui-même, et la première rencontre avec Herlock Sholmès, à qui il subtilise sa montre, etc.J'ai eu beaucoup de plaisir à retrouver ce personnage si attachant, à l'humour féroce et à l'intelligence acérée. Cependant, je ne conseillerais pas forcément ce premier tome pour découvrir Lupin. En effet, d'autres, comme 813 (celui qui m'a fait découvrir Maurice Leblanc et son inénarrable héros) sont bien plus prenants et sont construits sur une véritable intrigue, non comme ce tome qui se lit plus comme un recueil d'aventures sans véritable lien entre elles. Celui-ci se lit pour le plaisir de retrouver Arsène à ses débuts, il est, pour les non-initiés moins prenant probablement. Et si quelques aventures permettent d'esquisser le personnage mythique et son passé, on en apprend finalement assez peu.

Choupchoup
09/04/13
 

Une nouvelle édition du Blogoclub – Je participe pour la deuxième fois au Blogoclub et je pense devenir une incontournable de ce rendez-vous car cela me permet vraiment de faire de nouvelles découvertes et notamment Maurice Leblanc qui est l’auteur du trimestre. Ce fut donc l’occasion de découvrir son personnage mythique, Arsène Lupin. J’ai décidé de commencer par le premier « tome » de ses aventures. Je m’attendais à un véritable roman mais cet opus se compose plutôt d’un recueil de nouvelles. J’avoue qu’au début, j’ai un peu été déroutée. Mais, je me suis tout de même vite faite. Cependant, elles se succèdent selon un certain ordre chronologique. Il faut, et je crois que c’est essentiel, garder à l’esprit que les aventures d’Arsène Lupin ont été, initialement publié dans un journal sous la forme d’un feuilleton. Les différents narrateurs – J’ai beaucoup aimé la manière dont la première nouvelle du recueil est écrite. La focalisation choisie est celle d’un mystérieux narrateur qui parle d’événements qui se déroulent sur un bateau. Ce choix fait que le personnage est placé au-dessus de tout soupçon. Finalement, c’est une introduction magistrale au personnage d’Arsène Lupin. Par ailleurs, elle correspond parfaitement au caractère de ce dernier. Dans la deuxième nouvelle, c’est un nouveau narrateur. Ce dernier se présente comme l’ami d’Arsène Lupin, peut-être même le seul. La dernière phrase de la nouvelle m’a quelque peu rappelé une autre série policière que j’adore : « Ce sont quelques-uns de ces actes, quelques-unes de ses aventures que j’essaie de reconstituer, d’après les confidences dont il a eau la bonne grâce de me favoriser, certains soirs d’hiver, dans le silence de mon cabinet… ». La référence m’a tout de suite sauté aux yeux. D’autant plus, le nom de Sherlock Holmes revient assez souvent. Cependant, Maurice Leblanc s’est toujours défendu d’une quelconque ressemblance entre son œuvre et celle de Conan Doyle. Toutefois, les points communs sont plutôt nombreux. Le célèbre détective fait d’ailleurs plusieurs apparitions dans l’œuvre de l’écrivain français sous le nom d’Herlock Sholmès. Arsène Lupin – Je suis tombée totalement sous le charme de ce personnage. Il n’a pas volé son surnom de gentleman cambrioleur et je comprends que les lecteurs de l’époque, et même encore aujourd’hui, l’apprécient. J’ai adoré ses manières, sa façon de s’exprimer… Certes, il commet un certain nombre d’infractions pénalement répréhensible mais, finalement, on n’arrive à lui pardonner car tout en lui est sympathique. Il a aussi un côté fascinant notamment par son rapport avec la Femme de sa vie. Il fait le roman et il mérite le succès qu’il a eu. Je me suis vraiment attachée à lui. Conclusion – Plus je lis de romans policiers classiques, plus je les adore alors que je ne suis pas spécialement friande de ce genre littéraire. Je crois que je ne suis pas faite pour les romans policiers actuels. Je crois que les policiers actuels tombent trop dans l’horreur. Or, c’est un point que je ne supporte pas ou peu. Disons qu’ils comportent beaucoup trop d’effusion de sang alors que les classiques de la littérature policière ont moins voire aucune mise en scène malsaine. Par ailleurs, je ne compte pas m’arrêter à cette aventure mais en lire encore. Je suis pressée de retrouver ce personnage, de le voir évoluer dans d’autres aventures. Je suis surtout impatiente de pouvoir lire sa confrontation avec le fameux détective anglais, autre personne mythique que j’adore. Arsène Lupin a également beaucoup inspiré le cinéma dont une relativement récente adaptation française avec Romain Duris dans le rôle principal. Je ne l’ai pas encore vu mais j’ai bien envie de la découvrir.

Avalon
29/03/12
 

Format

  • Hauteur : 21.20 cm
  • Largeur : 15.10 cm
  • Poids : 0.12 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie