Artefact

DANTEC-M.G

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 22/08/07
LES NOTES :

à partir de
23,30 €

SYNOPSIS :

« Deux tours américaines fracassées par le ciel. Une mystérieuse valise violette dans les mains d'un homme libre. Un tueur impitoyable prétendant être le frère du Diable diffuse en direct ses propres crimes sous les yeux du monde entier... » Trois fictions encore plus vraies que la vérité, trois fictions qui n'en font qu'une seule, où vous descendrez
vous-même les escaliers de la tour Nord du World Trade Center dans les hurlements des aciers vaporisés. Une Trinité où vous ouvrirez vous-même la valise violette à la recherche de votre futur. Une dualité où vous laisserez vous-même le Diable pénétrer douloureusement votre corps. Vous n'avez pas fini d'en apprendre sur vous-mêmes.
1 personne en parle

Nouveau délire de Dantec et comme il fallait s'y attendre, ça devient de plus en plus abscons. En fait on pourrait faire trois critiques différentes de cette trinité littéraire tant ces nouveaux trois contes sont éloignés sur le fond comme sur la forme.1) un conte de sf plutôt bien vu, avec cet alien observateur qui décide de violer les ordres reçus en sauvant une fillette dans un world trade center en voie de démolition. Trop de théologie, peut-être? Mais l'histoire est suffisamment courte pour ne pas être barbante et Dantec arrive grâce à son talent à surprendre malgré un final plutôt prévisible.2) une expérience métaphysique bizarroïde avec cet homme amnésique qui découvre une machine à écrire la réalité. Le passage le plus illisible, je n'en ai gardé presque aucun souvenir. Le dernier chapitre est peut-être à lire en premier car il fournit des clés de lecture a priori assez intéressantes. Je dis bien a priori, parce que je ne me sens vraiment pas de me retaper 100 pages de métaphysique pure pour vérifier.3) la partie vraiment gore, mettant en scène un tueur sur internet qui prétend être le frère du diable. Un conte vraiment trash où Dantec règle salement ses comptes avec des catégories et des personnalités qu'il n'aime pas (vous les reconnaîtrez), au moyen de pièges sadiques et de choix à faire qui évoquent la saga Saw. J'ai presque été surpris de ne pas lire "Salut, machin, je veux faire un jeu...". Considérations théologiques omniprésentes là aussi qui font peu à peu évoluer le récit vers le fantastique, et vers un final assez grotesque mais intéressant, et dont les connaisseurs de Dantec ne seront certainement pas surpris, mais je n'en dirais pas plus.Bref un bouquin plutôt intéressant mais inégal et assez exigeant.

sansnom
06/04/11
 

Format

  • Poids : 0.69 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition