Asterix t.23 ; obelix et compagnie

GOSCINNY, RENE ; UDERZO, ALBERT

EDITEUR : HACHETTE
DATE DE PARUTION : 04/05/05
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Après la défaite des légionnaires romains du camp de Babaorum face à Obélix, César cherche - une fois de plus - le moyen de vaincre les Gaulois. Saugrenus, son jeune conseiller, lui propose de les affaiblir grâce à l'argent. Une fois arrivé en Gaule, Saugrenus se met à acheter tous les menhirs d'Obélix. Ce dernier, pour pouvoir répondre à la demande, est conduit à créer une véritable PME qui lui rapporte beaucoup de sesterces. Obélix devient alors de fait l'homme le plus puissant du
village, ce qui ne va pas sans créer de vives tensions avec les autres habitants du village. Ces derniers, sur les conseils de Panoramix, se mettent alors à leur tour à faire des menhirs et à concurrencer Obélix. Les Gaulois sont effectivement occupés à autre chose qu'à faire la guerre aux Romains, mais le trésor de Rome qui paie les menhirs achetés aux Gaulois commence à s'épuiser. Malgré toutes les ressources publicitaires de Saugrenus, l'économie romaine risque de s'effondrer...
3 personnes en parlent

La productivité version gauloise pour cet album qui verra un jeune homme aux traits bien connus mettre à mal l'économie romaine. Un petit clin d'œil à la situation économique car nous sommes en 1976 quand paraît cet opus et l'énarque Chirac dirige le gouvernement de l'époque.Entre jalousie, spéculation et surproduction les maux vont s'emparer de la petite bulle gauloise et comme souvent une critique acerbe derrière une fausse histoire naïve. Pasdel

Pasdel
29/03/15

Pour la première fois c'est Obélix qui a le droit à son nom en gros comme titre mais ce n'est hélas pas vraiment en la faveur de celui ci puisque sa cupidité va être exacerbée par un romain dont le plan est de faire plonger les gaulois dans le monde de l'économie. Ce tome n'est pas le plus drôle par contre il est particulièrement engagé et montre en accéléré aberration du système financier qui veut des personnes vendent des menhirs à Rome. Bien sûr il s'agit de mon interprétation, Gosciny s'étant montré bien plus neutre En tout cas un tome que j'ai trouvé très pertinent et qui peut être la base de discutions passionnantes

milca
02/10/14
 

Dans cet album, un conseiller de César pense avoir trouver la parade à la potion magique. Il souhaite rendre les gaulois décadents grâce à l'argent. Il se rend dans le camp retranché de Babaorum où il décide d'acheter tous les menhirs qu'on voudra bien lui amener. Obélix devient riche et suscite la jalousie.Obélix devient dans cet album le personnage principal et c'est sa bêtise, gentille bêtise, qui est le sujet du scénario. Grâce aux sersterces des romains, les gaulois ne s'occupent plus des romains, voulant toujours amasser de plus en plus d'argent pour devenir l'homme le plus important du village. Les gaulois se ridiculisent tout au long des pages faisant de cet album un des moins bons de la saga.Il y a en revanche dans cet album quelques dessins représentant eux-mêmes les auteurs, transportant un Pierre Tchernia ivre. On y trouve aussi Laurel et Hardy mais aussi Jacque Chirac dans le rôle de Saugrenus.Quelques cases sont typiques de cet album comme Obélix habillé différemment, empaqueté tel un cadeau.Dans l'ensemble, le scénario n'est pas très bon, mais les quelques cases à rechercher pour les caricatures et les disputes bêtes et sans méchanceté des gaulois font qu'il reste un divertissement comme un autre.

Skritt
24/08/14
 

Format

  • Hauteur : 29.40 cm
  • Largeur : 22.40 cm
  • Poids : 0.35 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie