Asterix t.35 ; asterix chez les pictes

GOSCINNY, RENE ; UDERZO, ALBERT

EDITEUR : ALBERT RENE
DATE DE PARUTION : 24/10/13
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Les Pictes ? Oui, les Pictes ! Ces peuples de l'ancienne Ecosse, redoutables guerriers aux multiples clans, dont le nom, donné par les Romains, signifie littéralement « les hommes peints ». Astérix

chez les Pictes promet donc un voyage épique vers une contrée riche de traditions, à la découverte d'un peuple dont les différences culturelles se traduiront en gags et jeux de mots mémorables.

7 personnes en parlent

Http://lacasebd.overblog.com/2013/11/asterix-chez-les-pictes.htmlJamais je n'ai vu dans la scène bd francophone autant de buzz pour une bande dessinée avec des gens qui critiquent le dernier Astérix ou qui le plussoie. Il n'en fallait pas plus pour que je me penche sur le sujet et commence à faire mon enquête et donne mon avis sur le sujet :)"Astérix chez les Pictes" (ou les écossais si vous voulez) , une série originellement scénarisé et dessiné par Uderzo et Goscinny et qui a déjà fait le bonheur d'une chiée d'enfants et même d'adultes, de part ces caricatures , ces jeux de mots et calembours , et son dessin. Alors, évidemment depuis le décès de Goscinny, Uderzo essayait d'imiter le style mais, sans succès ; c'est comme une sauce Devos & Lemmens mais sans Lemmens ... cela manque de saucisses quoi.Nouvelle stratégie des éditions Albert-René afin de relancer la franchise, on va essayer de créer un nouveau tandem avec Didier Conrad au dessin et Yves Ferri pour le texte. Bilan ? Suivez le guide :)Quelque part dans un coin reculé de la Gaule, gît comme un énorme étron et emprisonné dans un bloc de glace, Mac Oloch, qui se les gèlent grave jusqu'à l'arrivée inopportune d'Astérix, et Obélix (Les Laurel et Hardy de la bande dessinée). Après l'avoir ramené dans leur village peuplé d'irréductibles Gaulois et Gauloise, Mac Oloch leur apprend qu'il a été trahi et déchu par Mac Abbeh afin de devenir roi des Pictes à sa place (les écossais) et retrouver sa belle, Camomilla. Ni une, ni deux, nos deux héros déchausse leurs charentaises et vont aider Mac Oloch ("et quel king" ... oui c'est aussi mauvais que mes précédents jeu de mots) à reprendre son trône et les voilà parti pour traverser la Manche et prendre le pli de cette aventure remplie de rebondissement.Graphiquement c'est fidèle au style d'Uderzo et Didier Conrad arrive à distiller un "peu" de son propre style et je suppose que cela se fera progressivement; Les couleurs et le dessin font que l'on ne s'y trompe pas, le trait est simple et vif, c'est bien un Astérix et Ob' avec des personnages clé (Mac Keul aka Johnny etc ...).Yves Ferri ( si Karine Ferri est ta sœur , tu veux bien être mon ami ? ... ^^) , maîtrise le texte à la perfection et fait un travail de "faussaire" presque parfait afin de coller au style de Goscinny pour la partie aventures-que; j'ai dit presque parfaite car la partie calembours et humour second-degré est parfois trop "lourde" et s'étend là où elle devrait juste faire un clin d'œil à mon humble avis mais, je chipote "si si".Vous savez, je suis toujours assez sceptique lors d'un passage de flambeau comme pour la saga Spirou et Fantasio, mais à la vue des derniers Astérix et Obélix on avait des raisons d'avoir peurs non ? Alors, pari tenu ? Franchement oui, il est tenu!. Réussir à recréer et réutiliser l'univers d'Uderzo et Goscinny à séant sans pour autant dénaturer l'œuvre initiale était difficile. L'ambiance et l'histoire est bien présente, amusante et sans prise de tête; elle ravira les fans, les aficionados comme les jeunes têtes voulant découvrir l'histoire et cet univers. L'humour, pièce maîtresse de l'histoire, est simple avec des clins d'oeil par-ci par-là; Pour résumer, oui c'est un vrai Astérix et Obélix.Vous l'aurez compris, même si ce n'est pas ma "drogue dure" habituelle, c'est un feu vert! Et puis le prix aide pas mal non ? Entre 10-11€ selon la boucherie chevaline où vous irez l'acheter :)Miguel (et au plaisir de vous lire ^^)

Miguel
01/11/13
 

Passionné par Astérix et tout son petit monde gaulois, j'ai toujours été déçu des derniers albums parus depuis la mort de René Goscinny. L'esprit Astérix s'était comme envolé, volatilisé, n'arrivant plus à égaler les meilleurs albums du célèbre duo formé avec Albert Uderzo. Avec Astérix chez les Pictes, j'ai retrouvé l'esprit de la série et l'humour qui caractérise les aventures d'Astérix et Obélix. En revenant aux fondamentaux de la série, la recette prend pour notre plus grand plaisir. Bravo ! JB

julienbondue
21/10/14
 

J'avais un peu peur de me lancer dans la lecture de cette BD - ce qui explique ces longs mois passés dans ma PAL - mais quand de nouveaux auteurs s'attaquent à cette série, ça fini souvent assez mal... Du coup, c'est parce que je cherchais le dernier Thorgal et que je suis tombée sur ce livre au même moment que je me suis décidée à le lire. Ce qui tombait plutôt à pic du coup : parce qu'il me permet de participer au Baby-challenge Bande-dessinée de Livraddict, au challenge New PAL de Yukarie ainsi qu'à la session nN + GN du challenge Lire sous la contrainte de Philippe.Franchement, ce trente-quatrième tome est plutôt une bonne surprise : j'y ai vraiment retrouvé l'esprit des premiers tomes avec ses jeux de mots, son humour et les aventures des deux héros, un je ne sais quoi de nouveau en plus. Et puis, c'est toujours agréable de découvrir de nouveaux horizons avec les deux compères. Bon, en soit, il est loin d'être parfait : pour tout dire, j'ai trouvé la trame un peu trop facile : elle ressemble énormément à celle des tomes précédents et est donc un peu sans surprises. Il n'y a pas de prises de risques dans cet album mais ça marche très bien comme ça, donc je ne leur en veux pas ! D'autant plus que ce n'est pas ça qui m'aura empêché de passer un bon moment ;)J'ai été un peu déçue par l'écriture aussi : les jeux de mots m'ont fait moins rire que ce à quoi je m'attends habituellement en ouvrant un Astérix. J'ai trouvé qu'il y avait moins de clins d'oeil à notre monde contemporain et d'humour que dans les autres tomes. Mais bon... il faut dire aussi que Goscinny et Uderzo avaient vraiment mit la barre très très haute !Par contre, les dessins m'ont vraiment bluffée : les personnages n'ont pas pris une ride depuis le premier tome et, personnellement, je n'ai pas vu le changement de dessinateur ! Après, il est sans doute vrai aussi que je n'ai pas l’œil exercé pour ce genre de choses et que j'étais bien trop occupée par l'histoire pour jeter un coup d'oeil critique aux illustrations ;)Astérix chez les Pictes est un tome plein de bonnes surprises !

MademoiselleLuna
14/03/14
 

Et oui, vous lisez bien, moi aussi j'ai craqué et décidé de lire le dernier Asterix. Ou dois-je dire le premier Asterix nouvelle génération. Exit Uderzo, le dernier créateur vivant de ce monument de la bande dessiné. Et il faut reconnaître que c'est un soulagement vu la qualité médiocre des derniers opus. Voyons voir si les nouveaux seront à la hauteur de leurs aînés et de nos espérances !Première constatation, pas de révolution dans le trait, je suis incapable de faire la différence entre le dessin de Didier Conrad et celui d'Uderzo. Cela me convient parfaitement, ce n’était pas la qualité des dessins qui faisaient défaut aux dernières aventures de notre petit gaulois mais bien le scénario. Donc le scénario, la où tout le monde attendait ce nouvel Astérix, réussi ou pas ?Je dirais qu'a défaut d’être un tome inoubliable, Astérix chez les Pictes est arrivé à me séduire. J'y ai retrouvé la fraîcheur et l'humour des premiers tomes. On suit avec plaisir les aventures de Mac Oloch et de nos 2 Gaulois. Peut-être est-ce un peu trop classique, l'arrivée d'un étranger au village d'irréductibles Gaulois suivi des aventures d'Astérix et Obélix pour ramener celui-ci et rétablir la justice. C'est vu et revu mais ça marche encore. L'humour si caractéristique, fait de jeux de mots et de situations improbables, est bien présent. Le monstre du Loch Ness fait une loutre joueuse de premier ordre !Pour conclure, Astérix chez les Pictes m'a réconcilié avec la série. Vous n'y trouverez ni chef-d'oeuvre ni révolution mais une bonne appropriation de l'univers. J'aimerais que pour la suite les auteurs s'éloignent un plus de la trame de base pour nous livrer une oeuvre à la fois fidèle à l'esprit de la série mais également originale et innovante.Note : 7/10 Les Mondes Imaginaires

mondesimaginaires
24/01/14
 

Quel plaisir de retrouver Astérix et Obélix pour une nouvelle aventure. J’avais un peu peur en me lançant, gardant en mémoire le désastre du précédent volet « Le Ciel lui tombe sur la Tête ». Toutefois, mes craintes se sont vite calmées.Astérix et Obélix font, par hasard, la rencontre de Mac’Olloch, un picte égaré de force loin de chez lui. Nos deux héros n’hésitent pas longtemps avant de se décider à aider leur invité à retrouver son foyer. Les voilà donc partis sur les mers, direction la Pictie, comme le dit Obélix. Arrivés là-bas, ils découvrent les rivalités entre clans, les traditions pictes et les dangers. N’écoutant que leur cœur et leur courage, ils déjouent les complots de Mac’abbeh qui veut monter sur le trône et qui ne recule devant aucune bassesse pour y parvenir.J’ai trouvé l’intrigue à la hauteur et digne de la série. Elle est solide et intéressante. On entre sans mal dans l’histoire et on découvre de nouvelles contrées. Nos deux héros sont égaux à eux-mêmes et c’est un plaisir de les suivre pour de nouvelles péripéties. Par contre, l’absence d’Idéfix est vraiment dommage. Évidemment, l’histoire marche sans lui, mais sa présence rajoute toujours un petit quelque chose. À noter que les dessins sont très beaux et soignés.J’ai beaucoup rigolé en lisant cet album. Les prénoms comme toujours sont des petits bijoux, mais également certaines répliques, jeux de mots et situations qui sont vraiment bien trouvés. On retrouve ici l’âme des aventures d’Astérix et Obélix.Au final, si vous hésitez encore… vous pouvez vous jeter dessus sans crainte. Ce trente-cinquième album est très plaisant à lire et plein de bonne humeur. Il se lit malheureusement trop vite mais c’est une délicieuse friandise. Vivement le prochain ! Lady K

LadyK
04/12/13
 

C'est sûr que cette reprise était surveillée comme un camp romain. Alors. Alors, les dessins sont plutôt réussis. Les vannes aussi finalement. Mais je suis déçue. Soit je n'ai plus l'âge, soit j'ai eu l'impression de lire un best of, au point de reconnaitre des cases, des réparties, comme si les auteurs se sentaient l'obligation de citer leurs ainés. Alors oui, ce n'est pas mauvais, mais ça manque un peu d'invention... laurence

laurence
07/11/13
 

Un nouvel opus des aventures d' Astérix et Obélix et toujours le même plaisir, le même bonheur de lecture. Pour mon plus grand bonheur, la touche personnelle des nouveaux auteurs est très discrète, on y retrouve ce qui fait le charme de chacun des albums, le poisson « pas frais », Obélix qui « n'est pas gros », Assurancetourix est son succès, les romains, les pirates...etc et bien évidemment les Pictes de si lointain cousin.Les clins d' œil sont nombreux, les jeux de mots abondent, une petite déception cependant pour le scénario qui m' a semblé un tout petit peu léger, mais bon cela ne gâche en rien le plaisir de lire.Tout a commencé par un froid matin de februarius...

Lacazavent
05/11/13
 

Format

  • Hauteur : 28.70 cm
  • Largeur : 21.80 cm
  • Poids : 0.36 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition