Au bonheur de lire

COLLECTIF

livre au bonheur de lire
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/05/04
LES NOTES :

à partir de
2,00 €

SYNOPSIS :

Rousseau fouillant dans la bibliothèque de sa mère, Emma Bovary soupirant à la lecture de Paul et Virginie, la Petite Tailleuse chinoise et ses compagnons sauvés de l'enfer par Balzac, Nathalie Sarraute dévorant Rocambole, Montag, le pompier prêt à tout pour sauver
les livres... Que de héros dont la vie a été bouleversée par la lecture de quelques pages ! Écrivains ou héros de romans, tous peuvent témoigner de ces moments de bonheur où plus rien n'existe, hormis les histoires enfouies entre les pages d'un livre.
3 personnes en parlent

Ce livre rassemble quelques passages de livres dans lesquels l'amour des livres transparaît. L'idée est de nous montrer à quel point la littérature est merveilleuse. Cette démarche est bête et va à l'encontre du plus grand texte présent dans ce recueil. Je parle d'Emma Bovary, mon amour, morte de les avoir trop aimés.Il faut savoir que les livres ne sont pas là pour nous rassurer, pas plus qu'ils ne sont là pour nous donner l'impression de n'être point seuls. Même dans un stade olympique plein, l'homme est seul, désespérément. Oublions ces fausses vertus que nous prêtons aux bouquins. Halte aux valeurs positives qu'on nous vend à longueur de journées et de publicités. La seule valeur véritable est l'amour, sans quoi la vie ne serait qu'une souffrance déployée, qu'un tunnel bouchonné sans la moindre lumière. Ne nous racontons pas d'histoires.Soyons pessimistes, c'est le seul moyen d'être, un jour, sur un malentendu, agréablement surpris. Soyons malheureux, le plus infime des bonheurs nous apparaîtra ainsi merveilleux. Soyons pauvres, un billet de dix euros nous donnera une impression de richesse. Soyons alcoolique, l'eau nous apparaitra comme étrange et sa transparence deviendra couleur. Vous avez compris l'idée. La vérité est la suivante : la littérature, la vraie, est là pour les paumés, ceux dont la pulsion de vie est inférieure à la pulsion de mort. La littérature est à la vie ce que le porno est au sexe : une imitation servant à nous faire oublier que l'original ne nous est pas destiné.Ce recueil, sans être déplaisant est inutile, ce qui est assez problématique dans la mesure où je ne vois pas d'inconvénients à l'inutilité. Maudit soit le jour où j'ai commencé à lire.

un flyer
17/11/15

C'est une compilation des meilleurs instants de lecture, qu'ils aient été vécus par des auteurs, ou quelques uns de leur héros.Au sommaire : Madame Bovary qui lit au couvent (c'est très maaaaaaaal !), Marcel Proust fait son associal pendant ses vacances d'été (tiens, c'est ce que j'aurai pu faire, si je n'avais pas dû improvisé une halte garderie !), Jean-Jacques Rousseau expérimente la lecture avec son père dans une bibliothèque ministérielle, on colle à l'actualité cinématographique avec un extrait du Liseur, de Bernard Schlink, on file un coup de main à Montag pour sauver les livres de l'autodafé...L'une des personnes présentes ici dont je me sens le plus proche dans la lecture, c'est Nathalie Sarraute (ça tombe bien, je n'ai lu aucun de ses livres !) :"Voici enfin le moment attendu où je peux étaler le volume sur mon lit, l'ouvrir à l'endroit j'ai été forcée d'abandonner... je m'y jette, je tombe... impossible de me laisser arrêter, retenir par les mots, par leur sens, leur aspect, par le déroulement des phrases, un courant invisible m'entraîne avec ceux à qui de tout mon être imparfait mais avide de perfection je suis attachée, à eux qui sont la bonté, la beauté, la grâce, la noblesse, la pureté, le courage mêmes... je dois avec eux affronter des désastres, courir d'atroces dangers, lutter au bord de précipices, recevoir dans le dos des coups de poignard, être séquestrée, maltraitée par d'affreuses mégères, menacées d'être perdue à jamais... et chaque fois, quand nous sommes tout au bout de ce que je peux endurer, quand il n'y a plus le moindre espoir, plus la plus légère possibilité, la plus fragile craisemblance... cela nous arrive... un courage insensé, la noblesse, l'intelligence parviennent juste à temps à nous sauver."Bah ouai, rien que ça ! Non je plaisante. Pour ma part, je suis plutôt du genre Bastien dans L'Histoire sans fin, ou le gamin malade dans Princess Bride. La lecture est pour moi un instant privilégié, une parenthèse dans une vie parfois stressante (mais pas souvent), triste (enfin bon, on s'est toute déjà pris un rateau, non ? Vraiment pas ?), chiante, et surtout par dessus tout... banale. En gros, c'est comme un bon film auquel on ajouterai les acteurs de notre choix (si possible, très beaux), où l'on pourrait mettre pause à tout instant, ou rejouer les scènes à répétition... (ah ! l'amour ! toujours l'amour !). Je me rappelle les longs moments de lecture que je m'accordais à l'école, au dernier étage, là il n'y avait jamais aucun cours, assise sur les marches de l'escalier, planquée, une canette de soda à droite et un paquet de m&ms à gauche. C'est peut-être pour ça que je n'ai jamais gardé contact avec les copines d'écoles ?!Un tout petit livre, rien que pour nous rappeler que l'on n'est pas les seuls LCA ! enfin là, ils ne sont pas si anonymes que ça...

Emmab666
21/01/16
 

J'ai trouvé ce petit ouvrage par hasard dans une librairie, et je me suis aussitôt mise à le feuilleter. Du coup - et vu le prix - hop ! je l'ai embarqué !C'est un recueil d'extraits d'ouvrages connus pour la plupart, et qui tous évoquent le plaisir de la lecture. On y retrouve certains grands personnages littéraires comme Emma Bovary ou Julien Sorel. C'est aussi l'occasion de survoler quelques passages choisis de récits qui m'étaient inconnus, et qui ont éveillé mon envie de les découvrir ! Fahrenheit 451 de Ray Bradbury par exemple, ou Enfance de Nathalie Sarraute.Ce recueil est composé de 3 parties, qui évoquent successivement la naissance de la lecture, le plaisir de lire et l'amour de l'objet lui-même.Une initiative peu originale, en soi, mais qui ne peut qu'être bien accueillie par ceux qui sont toujours avides de se confronter au plaisir de la lecture exprimé dans les livres.http://tranchesdelivres.blogspot.com/2010/09/au-bonheur-de-lire.html

un flyer
22/05/11

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.07 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition