Au coeur des mers

AGNON S J

livre au coeur des mers
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 06/03/08
LES NOTES :

à partir de
13,70 €

SYNOPSIS :

Dans un registre proche du conte, Au coeur des mers raconte l'alya (" ascension ") de dix Juifs galiciens de Buczacz qui décident d'émigrer, pour des raisons religieuses, en Eretz Israel (la " terre d'Israël ") au début du XXe siècle. Après avoir liquidé tous leurs biens et mis leurs affaires en ordre, ce groupe de Juifs pieux entame un périple qui va les mener, par les chemins et les routes d'Europe centrale jusqu'à Constantinople, puis par mer à la Terre Sainte, où ils ont l'intention de consacrer le restant de leurs jours à l'étude et à la prière. En cours de route, ils sont rejoints par un autre Juif, un homme simple du nom de Hananya, dont tous les biens tiennent dans un baluchon, et qui tente lui aussi d'atteindre Jérusalem malgré mille et une difficultés. Hananya ne tarde pas à se révéler un guide précieux qui aplanit pour eux les difficultés
matérielles du voyage. En chemin, ils seront accueillis dans nombre de communautés juives, où on leur racontera les légendes les plus étonnantes que l'on puisse imaginer sur la Terre Sainte. Arrivés à Constantinople, ils embarquent enfin pour la dernière étape du voyage, sans réaliser que Hananya, plongé dans ses prières, n'est pas avec eux. Mais à l'issue d'une traversée perturbée par de violentes tempêtes, c'est Hananya en personne qui les accueille à Jaffa, après avoir traversé la mer sur un tapis volant... Ce roman profondément original, à la fois lecture historique, conte d'Europe centrale dans la tradition hassidique et conte oriental, s'inscrit aussi dans la tradition biblique comme en témoigne son titre, tiré du Livre d'Ézéchiel : " Ton territoire est au coeur des mers ; ceux qui t'ont bâtie t'ont rendue parfaite en beauté ".
1 personne en parle

Voilà un conte, court, mais qui finalement se révèle assez complexe à lire. C’est le récit d’une épopée d’un groupe de juifs Hassidiques résolus à gagner la Terre promise, avec tout ce que cela comporte d’avatars, et d’anecdotes. Mais c’est également un texte qui prend des allures de récit religieux.Le réel côtoie le surnaturel et le mystérieux. Sans qu’il soit nécessaire d’avoir une connaissance pointue des grands textes du judaïsme, avoir un minimum de repère s’avère salutaire. Je note au passage, l’existence à la fin de l’ouvrage d’un glossaire s’avérant fort utile dans la compréhension des traditions juives.Le conte prend racine dans un mouvement ancien de retour aux sources, d’un retour aux traditions religieuses : l’Hassidisme. Le désir de retourner en Israël ne date pas de l’après-guerre et de la création d’un état indépendant. Il est beaucoup plus ancien ; ce sont en quelque sorte les pionniers qui s’y sont installés. L’auteur né en Europe s’y est définitivement installé en 1924.Je fais ainsi la découverte de l’univers de S.J Agnon, ainsi que de sa langue joliment travaillée. L’ouvrage est peut-être un peu ardu pour une première rencontre ; il est court, donc accessible, et n’engendre ni lassitude, ni lourdeur. http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
27/01/12
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 11.70 cm
  • Poids : 0.17 kg
  • Langage original : HEBREU
  • Traducteur : EMMANUEL MOSES