Au fruit de la passion

PENNAC, DANIEL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 04/01/99
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La tribu Malaussène et ses proches ont le regret de vous annoncer le mariage de Thérèse Malaussène avec le comte
Marie-Colbert de Roberval, conseiller référendaire de première classe. Cet avis tient lieu d'invitation.
3 personnes en parlent

Des 6 livres qui constituent la saga Malaussène, je n’en ai lu que 3 et dans le désordre (celui-ci étant le dernier). Pourtant, je n’ai jamais eu l’impression d’être privé d’un élément clef. J’ai l’impression que l’on peut assez facilement les lire de façon détachée, les personnages étant suffisamment haut en couleur pour que l’on puisse vite les identifier.C’est donc sans trop de difficultés que je suis rentré dans ce livre qui ne m’a malgré tout pas autant séduit que les autres livres de Pennac. L’histoire ici contient un peu trop de rebondissements tirés par les cheveux. J’avoue bien volontiers que dans la saga Malaussène, on se passe souvent de réalisme mais ici c’est un peu trop poussé. Même si le livre n’est pas très long, à force d’être baladé j’ai été un peu lassé. Un peu décevant donc, Pennac a déjà fait mieux !Un résumé ainsi qu'un extrait de ce livre sont disponibles sur mon site.

Artsouilleurs
08/07/09
 

S'il y a bien un membre de la tribu Malaussène qui ne rime pas avec passion, c'est Thérèse ! Et pourtant, la jeune femme est amoureuse. Et elle va se marier. Avec Marie-Colbert de Roberval, un conseiller référendaire à la Cour des Comptes. Oui. Voilà. Ca ne s'invente pas. Et ça ne s'avale pas bien non plus, vu la tronche que tire Benjamin, son frère aîné, depuis l'annonce de cette nouvelle. Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas Thérèse qui a un mauvais pressentiment, c'est lui. En tant que bouc émissaire de choc, il a autant de flair que son chien puant pour renifler une affaire louche. Et cette fois, Benjamin sent que tout ça risque de très mal finir...Voilà. C'est le dernier tome de la Saga. Un fruit de la passion avalé un peu goulûment, un peu trop vite peut-être. Et donc une petite pointe de nostalgie, déjà. Elle va me manquer, la famille Malaussène ! C'est un dernier tome fidèle à l'esprit des autres, avec de l'humour, des situations farfelues et un mystère qui tient lieu d'enquête policière. Et pour la première fois, je dois avouer qu'il manque un peu de surprises. Daniel Pennac ne secoue pas assez son lecteur dans ce tome, et on commence à voir les ficelles de sa toile narrative. J'aurais aimé plus de rebondissements, plus de richesse dans l'intrigue, aussi, qui est peut-être un peu courte et traitée un peu vite. J'ai eu vaguement l'impression de lire du réchauffé, cette histoire a pour moi manqué un peu de fraîcheur et d'inattendu. Cela dit, plus c'est bon, plus on devient difficile, et c'est aussi la conséquence de l'excellence des tomes précédents ! Cela reste donc un très bon opus, sauf qu'il est sans doute un peu moins bon que les autres. Et finalement, je m'attendais à quelque chose de plus explosif (pour reprendre le thème du tout premier volume !) pour cette dernière histoire en compagnie de notre tribu préférée. En tout cas, si vous ne connaissez pas encore, jetez-vous sur cette série unique et drôle, elle vaut vraiment le détour, croyez-moi ! Et si vous voulez prolonger un peu le plaisir, n'hésitez pas à découvrir l'autre série de Pennac, la série des "Kamo", qui s'adresse à un public "jeunesse" donc à des enfants, mais qui est absolument délicieuse et dans la lignée de cette saga. Si vous adorez les Malaussène, vous adorerez aussi Kamo. Lili Miaou

lilimarylene
26/06/14
 

Consternation chez les Malaussène: Thérèse est amoureuse! Et elle compte bien se marier avec Colbert de Roberval, l'élu de son coeur. Elle est pourtant bien la seule de la famille à apprécier ce personnage issu de l'aristocratie donc à mille lieues des critères de sélection des Malaussène. Mais Benjamin, tout chef de famille qu'il soit, ne peut lutter ni contre l'amour ni contre la volonté de fer de sa soeur.J'ai lu les tomes précédents à leur parution; il y a 15 ans déjà pour le dernier. Je me souviens que j'avais adoré et beaucoup ri aux aventures de la famille Malaussène. Alors je ne sais pas si c'est moi ou si c'est PENNAC mais je me suis ennuyée en lisant celui-ci. Le côté loufoque des personnages m'a semblé surfait, les situations ridicules d'invraisemblance et même l'humour ne m'a pas convaincue. Ceci dit, je conseille vivement les 3 premiers tomes: Au bonheur des ogres, La fée Carabine et La petite marchande de prose. J'en garde un très bon souvenir.

un flyer
20/03/12

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.28 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition