Aux etats-unis d'afrique

WABERI-A

livre aux etats-unis d'afrique
EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 04/01/06
LES NOTES :

à partir de
15,20 €

SYNOPSIS :

La Fédération des Etats-Unis d'Afrique prospère avec ses centres d'affaires, ses mégalopoles, ses savants et ses artistes réputés, indifférente au sort des millions de réfugiés, pauvres rebus de l'humanité qui se pressent à ses frontières. Les sans-terre, les sans-pain, les sans-espoir fuient la désolée et sanglante Euramérique et viennent s'échouer sur les plages d'Alger ou de Djerba. Le chemin qui mène vers cette terre promise africaine, Maya l'a déjà empruntée, il y a bien longtemps.
Enfant, elle a été arrachée à la misère et à la faim par un homme providentiel, Docteur Papa, alors en mission humanitaire en Normandie. Il l'adopte et l'emmène à Asmara en Erythrée. Mais même dans ce pays de cocagne, la mort et le malheur peuvent s'abattre. Maya doit partir, revenir, retrouver l'Europe et ses maux, se rapprocher des siens. Elle entame un long et douloureux périple loin de la douceur des côtes africaines, vers les terres sombres et désolées qui l'ont vu naître.
2 personnes en parlent

Songe éveillé et poétique d’une Afrique fédérale unie en phare de la civilisation mondiale inversée.Désormais sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2014/06/20/note-de-lecture-aux-etats-unis-dafrique-abdourahman-a-waberi/

Charybde2
20/06/14
 

Waberi nous met en scène un autre monde. Un monde où la pauvreté et la misère ont en fait changé de camp. Puisqu’elles se sont installées en Europe. Et puisque le centre du monde, ce sont les États-Unis d’Afrique.Après Cahier Nomade, ce nouveau récit de voyage raconte l’exil des Caucasiens. A la sphère collective de ces exilés répond le trajet intime de Maya, personnage central absent et muet, sauvée de la misère normande par Docteur Papa, médecin humaniste. Selon l’idée de Waberi, le monde est une fabrique d’images. Ainsi, manipuler l’imaginaire sur l’Afrique, c’est en relire les symboles qui vont nourrir la fiction utopique. Le procédé d’inversion cartographique affecte alors l’ensemble des signes du réel. Les représentations sont systématiquement africanisées : du hamburger Mc Diop, au soda Africola, à la figure emblématique de Mouna Sylla,… Le texte est construit comme un recueil de fragments épistolaires, sans unité propre. Chaque chapitre est le lieu d’un récit où l’utopique rencontre l’absurde. A l’origine de ce projet utopique, on hésite : relecture vengeresse des théories de la « table rase » ? Regard lucide et résigné sur l’impossibilité africaine ? Cette posture est révélatrice d’une sensibilité nouvelle chez les artistes africains : tout se passe comme si l’on faisait désormais fi d’un tragique qui colle à l’image de l’Afrique. Ainsi « Aux États-Unis d’Afrique » est un pamphlet humaniste qui renverse le monde et qui - en utilisant habilement les pires clichés - met à mal nos préjugés et nous renvoie à la brutalité de nos jugements. Mais pour l’auteur, plus que de nous reprocher ceux-ci, il s’agit de mettre fin à cette peur irrationnelle de l’autre qui sommeille en chacun de nous.

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition