Avant le gel

MANKELL, HENNING

EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 16/09/05
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Fin août 2001, dans la forêt aux abords d'Ystad, la police fait une atroce découverte : une tête de femme coupée, deux mains jointes comme pour la prière, reposent près d'une bible aux pages griffonnées d'annotations. Ce crime intervient après une série d'incidents macabres, notamment l'immolation d'animaux par le feu. L'inspecteur Wallander est inquiet. Ces actes révoltants seraientils le prélude à d'autres sacrifices, humains cette fois, et de plus vaste envergure ? Linda Wallander
arrive à Ystad, impatiente d'endosser l'uniforme de la police. Contre l'avis de son père, dont elle partage déjà l'anticonformisme et l'irascibilité, elle se lance dans une enquête parallèle, qui l'entraîne vers une secte religieuse fanatique, résolue à punir le monde de ses péchés. Linda va bientôt le regretter... Après avoir connu un immense succès avec son héros Kurt Wallander, Henning Mankell entame avec Linda un nouveau chapitre remarquable de la littérature policière.
6 personnes en parlent

Après huit polars et 15 ans de bons et loyaux services et d'enquêtes déprimantes, l'inspecteur Wallander aurait bien voulu prendre un peu de champ et ne plus porter la misère du monde à lui tout seul mais décidemment, il y a quelque chose de pourri au royaume de Suède. Six oiseaux en flammes sont lancés au-dessus d'un lac aux abords d'Ystad : des cygnes aspergés d'essence, transformés en torches volantes. Plus tard, une tête de femme est retrouvée dans la forêt ainsi que ses deux mains coupées jointes en prière reposant sur une bible poissée de sang et aux pages griffonnées d'annotations étranges. Un gourou, une secte, des fidèles fanatiques prêts à mourir et faire mourir sur ordre : on entre vite dans l'hystérie.De plus l'inspecteur Wallander doit composé avec sa fille Linda, jeune femme têtue, impatiente d'endosser l'uniforme de la police et de faire ses preuves, inquiète aussi de se trouver dans l'ombre du père. En attendant d'entrer officiellement en fonction, elle s'est installée chez son père et elle se lance dans une enquête parallèle.La double enquête du père et de la fille et leur confrontation faite d'amour et de suspicion fait la qualité première de ce polar. Car pour l'histoire elle-même, si elle est glaçante et malgré la présence inquiétante des paysages, la mélancolie de l'atmosphère et le véritable sens du détail et des silences de Mankell, elle reste attendue. De plus l'intrigue avance très lentement, trop lentement à mon goût, l'enquête allant au ralenti. L'intérêt de ce polar tient donc plutôt dans le passage de relais entre le père et la fille, lui tout en incertitude bougonne, elle toute en impatiente et défiance. Kurt Wallander est toujours bien présent dans "Avant le gel", père fouettard et père-poule, passant le relais mais tenant toujours les rênes, surveillant sa progéniture en éternel protecteur, maladroit devant une enfant qui lui ressemble trop.

Kara
15/01/09
 

Cher WallanderIl me tardait de vous retrouver. Vous n’êtes jamais bien loin, mais les polars se bousculent un peu sur mes étagères, et certains ont la manie de vous reléguer dans les petits coins. Nous voici donc à nouveau ensemble pour de nouvelles aventures. Et Oh surprise, vous n’êtes guère présent. Bien sûr, vous êtes toujours fidèle au poste à Ystad , mais j’ai comme l’impression que vous prenez vos distances.Linda, votre fille, semble avoir enfin trouvé sa voie. Et, bon sang ne saurait mentir !!! Elle s’apprête à intégrer la police auprès de vos collègues. Elle a de qui tenir !!! Malgré quelques maladresse, et erreurs de débutante, je lui sens un certain flair, et une ténacité que vous tentez de maîtriser….mais avouez, que vous n’êtes pas peu fier de votre fille !!!La pauvre, alors qu’elle n’a pas encore officiellement pris son poste, se voit jetée dans une bien vilaine et étrange affaire. Les sectes, les meurtres à caractère sacrificiel….l’interaction entre la vie privée et le monde professionnel…. Tout cela nous entraine donc dans une nouvelle aventure, qui fidèlement à vos habitudes, démarre doucement ; chaque élément est exposé méthodiquement ; de temps en temps, le temps et l’espace changent radicalement ; bref, vous nous promenez…Et puis, par je ne sais quel quelle opération, vous, et Linda partez telle une fusée. Tout à fait vous !!!Mais dites- moi, Wallander : n’avez-vous pas une idée derrière la tête ? N’y a-t-il pas comme un petit avant- goût de retraite ? Certes, vous l’auriez bien mérité, mais, quand même je vous aime bien, et je n’ai pas encore envie de jeter mon dévolu sur un autre commissaire. Vous reviendrez bien encore une fois….@ Bientôt commissaire http://leblogdemimipinson.blogspot.com/

mimipinson
08/09/13
 

Un livre dans ma PAL depuis … pas loin de trois ans je crois !L’enquête principale n’est pas menée par Kurt mais par sa fille, mais le rythme est bon, on est entraîné dans la recherche de Linda.J’avais lu ce qui est une « suite » à ce livre, dans la mesure où on y retrouve Linda : « L’homme inquiet« , où Kurt Wallander se lance à la recherche du beau-père de Linda. Accrobiblio

un flyer
09/05/15

Kurt Wallander, de la police de la ville d'Ystad, Suède, est sur une nouvelle enquête : des animaux immolés par le feu, une tête et des mains de femme retrouvées au fond d'une cabane près d'une bible griffonnée. En même temps, sa fille, Linda prépare son entrée dans la police d'Ystad et s'inquiète de la disparition d'une de ses amies : elle se lance dans une enquête au grand dam de son père.Je continue ma série Mankell, mais cette fois-ci, je renoue, pour mon plus grand bonheur aux enquêtes de Kurt Wallander. Celle-ci ne déroge pas à la règle des autres : meurtres horribles, police qui part dans tous les sens ne négligeant aucune piste, et le commissaire Wallander qui resserre les boulons en cours et en fin d'enquête pour arriver au dénouement. Seulement, apparaissent de nouveaux personnages. A tout seigneur tout honneur, d'abord Linda Wallander qui fait ici sa première apparition en tant que future policière -je crois qu'elle sera ensuite dans les autres enquêtes mais celles-ci ne sont pas encore traduites ; une sorte de passage de relais entre le père et la fille-, et ensuite, Stefan Lindman qui arrive dans la police d'Ystad après avoir été l'enquêteur principal d'un autre livre de Mankell (cf. Le retour du professeur de danse).Avant que Linda ne soit dans la police, les rapports entre père et fille n'étaient pas toujours faciles : ils le sont encore moins. Il faut dire que Wallander est un personnage haut en couleurs : pas loin de la retraite, il perd ses cheveux, grossit, et est colérique, entre autres qualités ! Et Linda n'a pas l'air mal non plus !Autant dire que j'ai aimé, comme les autres enquêtes menées par la police d'Ystad et que j'attends avec impatience la traduction des dernières. J'avoue mon manque d'objectivité, mais que voulez-vous, j'ai un gros faible -en tout bien tout honneur- pour le commissaire Kurt Wallander que je trouve être le plus intéressant des enquêteurs actuels. Yv

Lyvres
25/03/14
 

Aaah mon premier Mankell , toujours emouvant de se remémorer sa premiere fois...J'ai eu beaucoup de chance de débuter par celui-là (meme si l'auteur est plutot avare en flop litteraire..) car il m'a réellement donner l'envie d'enquiller sur la totalité de ses oeuvres Wallanderesques ( si si , ça se dit en Suedois!). Je ne m'etendrai pas sur l'enquete abordant le probleme des derives sectaires et des gourous de papier mais plutot sur l'ambiance et les traits recurrents des oeuvres de Mankell. Ce qui m'a d'abord frappé et n'a cessé de le faire tout au long de mes balades suedoises , ce sont les incroyables descriptions de ce pays et plus particulierement de la Scanie , ce sentiment d'y etre , cette faculté qu'a Mankell de vous immerger corps et ames dans ces contrées Nordiques inhospitalieres propres a rendre suicidaire un mormon depressif ! Autre force de Mankell , c'est le pouvoir de rendre attachant un complet anti-heros : Wallander est de la vieille ecole (fans d'NCIS , LAPD , WIPTZUV.. passez votre chemin!) , un type plutot banal au caractere bien trempé mais limite associal et trainant un passé douloureux rendant ainsi difficiles voir conflictuels ses rapports avec son pere ( artiste peintre ayant la particularité de peindre continuellement le meme tableau ) ainsi qu'avec sa fille , Linda , ayant choisi d'exercer le meme boulot que son paternel qui plus est! Mais au travers de ces destins qui se croisent , l'on sent de l'amour , beaucoup d'amour difficilement avoué car bridé par une pudeur excessive..Autre caracteristique des romans de Mankell , c'est le rythme : un faux rythme volontairement assumé , visant a poser l'histoire , a asseoir les personnages de chaque enquete...mais qui loin de vous endormir vous titille et vous entraine inexorablement et sans le moindre ennui!J'ajouterai , pour finir , que ce qui transpire egalement de la majorité de ses romans , c'est la noirceur..Un climat rude associé a des personnages qui se cherchent , voire a la derive et vous aurez un petit aperçu de ce que l'on ressent en decouvrant ce formidable auteur!Je ne peux que vous conseiller de decouvrir ce grand conteur car Wallander , c'est un petit peu quelqu'un de la famille que l'on retrouve avec grand plaisir a chaque enquete!Avant le gel ne vous laissera pas de glace...

TurnThePage
11/11/13
 

Jonestown, novembre 1978 : le seul survivant du suicide collectif des membres d’une secte, dont le gourou s’appelle Jim Jones, raconte, le jour du drame, l’enfer de son parcours. Août 2001, Scanie, Suède : au fin fond d’une forêt, sont retrouvés la tête et les mains jointes en prière d’une femme, dans une cabane, à proximité d’une Bible réécrite. Parallèlement, un homme a appelé la police : il a vu, près d’un lac, des cygnes brûler. Kurt Wallander, épaulé par sa fille, Linda, qui approche la trentaine et qui va, dans quelques jours, étrenner son uniforme de policier, va mener l’enquête. Ces deux faits atroces qui secouent la Scanie sont-ils liés ? Les meurtres rituels d’animaux qui se succèdent ne sont-ils que les prémices d’une barbarie encore plus atroce ?Il s’agit de mon cinquième roman d’Henning Mankell. Je l’ai beaucoup apprécié : en effet, j’y ai retrouvé tous les ingrédients d’un bon policier tel qu’Henning Mankell peut les écrire. Il y a tout d’abord le message délivré par le roman : une dénonciation du fanatisme religieux, à travers l’aveuglement des sectes et l’emprise d’un gourou. Il y a ensuite le mystère et le suspens : l’épisode initial, apocalyptique, nous place au cœur de l’action. Puis le lecteur se questionne sur le lien entre cet épisode, qui se déroule en 1978 en Guyana, et la suite, positionnée en 2001 en Scanie. Qui est le mystérieux survivant de la secte ? Quels liens entretient-il avec les meurtres d’animaux et le meurtre sauvage de la femme au fond d’une forêt de Scanie ? L’histoire d’Anna, l’amie de Linda Wallander, a-t-elle un lien avec les meurtres ? Puis, j’ai aimé l’analyse psychologique fine des liens entre Kurt Wallander et sa fille Linda : il s’agit d’un lien fait de beaucoup d’ambivalence : amour profond mêlé de frictions et d’incompatibilités. La lenteur de l’enquête et de l’histoire est toujours de mise, mais elle ne s’avère pas gênante. Enfin, les références météorologiques sont toujours aussi bienvenues. Un vrai coup de cœur ! Seraphita

Seraphita
28/08/10
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.47 kg
  • Langage original : SUEDOIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition