Azilis ; l'epee de la liberte

GUINOT, VALERIE

EDITEUR : RAGEOT
DATE DE PARUTION : 24/10/07
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
15,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Juin 477, en Gaule, à la frontière de l'Armorique. Celte par sa mère et romaine par son père, Azilis, seize ans, rêve d'un autre destin qu'un mariage forcé. À la mort de son père, elle s'enfuit travestie en garçon avec son fidèle esclave Kian et le séduisant barde Aneurin.
Leur mission : remettre une épée magique au roi des Bretons... Une épopée tumultueuse au coeur de l'Europe du Ve siècle, menée par une héroïne d'exception libre et volontaire. Amoureuse, indomptable, Azilis brave tous les dangers pour honorer la promesse qu'elle s'est faite
2 personnes en parlent
Juin 477, en Gaule, à la frontière de l’Armorique. Celte par sa mère et romaine par son père, Azilis, seize ans, rêve d’un autre destin qu’un mariage forcé. À la mort de son père, elle s'enfuit travestie en garçon avec son fidèle esclave Kian et le séduisant barde Aneurin. Leur mission : remettre une épée magique au roi des Bretons…Une épopée tumultueuse au cœur de l’Europe du Ve siècle, menée par une héroïne d’exception libre et volontaire. Amoureuse, indomptable, Azilis brave tous les dangers pour honorer la promesse qu’elle s’est faite : être maîtresse de sa vie. Un récit d’aventure au rythme trépidant qui revisite la légende arthurienne en lui offrant une nouvelle lisibilité et une audacieuse modernité. 426 pages de pur bonheur. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois. On aurait pu avoir peur. Une fille, deux garçons, un triangle amoureux, deux mots : Au secours ! Mais non, pas du tout. Valérie Guinot nous entraine bien au delà : Une jeune fille en quête de liberté. Azilis est un personnage fort, qui nous montre son caractère dès le départ. J'ai particulièrement aimé ce personnage un peu atypique. Une jeune fille de caractère qui a des défauts ! (Si, si, autres que celui d'être parfaite). Elle a un côté "sale gamine" que j'adore, un peu capricieuse sur les bords. Bref, un amour (Vous l'avez compris, j'aime les personnages qui ne sont pas tout rose). Donc Notre Chère Azilis, jeune fille vivant en Gaule au Vème siècle a un avenir tout tracé : elle est la fille de son père, la soeur de son frère et bientôt femme de son mari. Ce qu'elle ne peut concevoir : elle rêve de liberté. Le retour de son cousin Aneurin va tout précipité : Azilis le suit dans ses aventures. Amour (mais pas trop), batailles, magie, tout est au rendez vous pour faire de ce livre un livre palpitant qu'il nous est difficile de lâcher. L'auteur nous plonge dans l'histoire. On voit bien qu'elle est passionnée par la période arthurienne. Les descriptions, les lieux, rien n'est laissé au hasard. Il n'est donc pas difficile de se mettre dans la peau d'Azilis. On tourne les pages frénétiquement, avec la même soif d'aventure que l'héroïne. Pour découvrir le chapitre un, c'est ici : http://www.lesmondesimaginairesderageot.com/images_dynamiques/AZILIS/surprise/50.pdf
Pascaline Mlle

J'ai entamé la lecture de L'épée de la liberté vierge de tout spoiler, parce que je ne me souvenais pas de la teneur des billets lus sur ce roman qui est un coup de coeur blogosphérique, pas moins et en fait, ça n'aurait rien changé parce que j'ai très exactement compris vers quoi se dirigeait l'innocente lectrice que je suis... page 37, ce qui est un peu tôt pour bénéficier du fameux effet de surprise dont parlent certaines blogueuses. Bast! me suis-je dit, ce n'est pas parce que tu es victime de ton fameux syndrome (celui qui ne me laisse jamais à la merci du moindre twist ou de la moindre surprise, c'est une tare génétique) que tu ne peux pas prendre plaisir à lire ce roman. Et j'ai effectivement bien aimé le tome 1 de cette trilogie : l'intrigue est bien construite et les rebondissements s'enchaînent correctement (même si la succession de très courts chapitres sent parfois l'artifice), mais je l'ai trouvé clairement jeunesse, et dans le propos comme dans l'écriture, ne parvenant jamais à me passionner vraiment pour ce que je voyais venir gros comme une maison. Il n'en demeure pas moins que c'est un bon roman jeunesse, qui plaira à mon avis beaucoup aux jeunes ados (dès 11 ans).

fashiongeronimo
12/08/12
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.58 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie