Baudelaire

SARTRE, JEAN-PAUL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/11/47
LES NOTES :

à partir de
9,10 €

SYNOPSIS :

L'intervention du philosophe s'avcre, ici, distincte autant de celle du critique que de celle du psychologue (médecin ou non-médecin) comme du sociologue. Car il ne s'agira pour lui, ni de peser au trébuchet la poésie baudelairienne (portant sur elle un jugement de valeur ou s'appliquant ´r en offrir une clé), ni d'analyser,
comme on ferait d'un phénomcne du monde physique, la personne du pocte des Fleurs du Mal. Tenter, bien au contraire, de revivre par l'intérieur au lieu de n'en considérer que les dehors (c'est-´r-dire : soi-meme l'examinant du dehors) ce que fut l'expérience de Baudelaire, prototype quasi légendaire du Tpocte mauditt...
1 personne en parle

Sartre, dans cet essai, analyse le comportement et le système de pensée de Baudelaire. Son analyse fait froid dans le dos. En effet, on découvre un homme "miroir", qui se veut être à l'extérieur de lui-même pour mieux s'analyser et s'inspecter; on découvre aussi qu'il s'interdisait à être heureux, car selon lui, le bonheur était immoral!. Même dans ses amours, notre poète était masochiste: plus il côtoyait des prostituées misérables tels la Louchette, plus il fantasmait sur ses maîtresses en pensées appartenant à la bourgeoisie. Selon le philosophe, le problème fondamental de Sartre fut sa relation avec sa mère. Il aurait aimé rester au stade de l'enfance. Selon lui, les parents sont des "idoles haïssables" mais des idoles quand même avec qui il faut conjuguer. Sa mère et son beau-père étaient un regard extérieur, des juges, et ce regard extérieur il en avait besoin pour exister. Ce masochisme volontaire lui donnait parfois mauvaise conscience et le culpabilisait. Cependant, son objectif, par cette attitude, était d'atteindre la solitude absolue, qui, selon lui, était la véritable fonction sociale. Vous aurez compris que Sartre a fait une analyse détaillée de Baudelaire. Tout est analysé, même le dandysme. Quelques pages méritent une relecture pour en saisir tout le sens, mais cet essai a le mérite d'être très intéressant et d'offrir un tableau sans nuance de la complexité de raisonnement de l'auteur des FLEURS DU MAL. Après cette lecture, je suis sûre que je ne comprendrai plus de la même façon ses poèmes, et je chercherai dedans ce que j'ai appris grâce à Sartre. vivi

vivicroqueusedelivres
16/02/12
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.90 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie