Bienvenue au club

COE, JONATHAN

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 16/09/04
LES NOTES :

à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Imaginez ! L'Angleterre des années soixante-dix, si pittoresque, si lointaine, avec ses syndicats propères et sa mode baba cool. Une image bon enfant que viennent lézarder de sourdes menaces : tensions sociales, montée de l'extrême droite, et une guerre en Irlande du Nord qui ne veut pas dire son nom. Mais dans ces années où le pays va basculer de l'État-providence au thatchérisme et de la musique planante au punk, Benjamin, Philip, Doug et leurs amis ont bien d'autres choses en tête : s'intégrer aux cliques et aux clubs d'un lycée archaïque, oser parler aux filles, s'affirmer comme artistes en herbe,
s'échapper de Birmingham l'endormie pour des aventures londoniennes... Trop innocents pour saisir les enjeux et les intrigues qui préoccupent leurs parents. Jusqu'à ce que le monde les rattrape. Dans ce roman foisonnant, qui comportera une suite, Jonathan Coe renoue avec la veine de Testament à l'anglaise, usant de tous les styles, entremêlant en virtuose récits et personnages, tirant d'une main experte tous les fils du destin, pour nous offrir à la fois une chronique adolescente tendre et drôle, un roman d'apprentissage nostalgique, et le tableau ample, grave et lucide d'un pays en pleine mutation.
5 personnes en parlent

J'ai adoré ce livre qui nous plonge dans l'angleterre des années 70 " Un monde sans téléphones mobiles, sans magnétoscopes, sans Playstations. Même pas de fax ! Un monde qui n'avait jamais entendu parler de la princesse Diana ou de Tony Blair, qui n'aurait jamais imaginé partir en guerre au Kosovo ou en Irak. A l'époque, il n'y avait que trois chaînes de télé. Et les syndicats étaient tellement puissants que, s'ils le voulaient, ils pouvaient très bien couper une chaîne pendant toute la soirée. Il y avait même des fois où les gens étaient obligés de se passer d'électricité."C'est l'histoire d'un groupe de copains, en pleine adolescence baba cool : Benjamin qui rêve de devenir un grand écrivain ou compositeur, fils d'un cadre moyen (il y a aussi Lois, sa grande soeur au coeur brisé par l'IRA et Paul, son petit frère, espèce de monstre surdoué), Doug, futur journaliste et fils de sydicaliste, Philip le gentil, le doux et Claire. Ces personnages sont extrêment attachants et nous font vivre leur initaition au monde des adultes, avec en toile de fond les problèmes politiques et sociaux de l'Angleterre.Le style est superbe et le ton est d'une ironie mordante.Vivement la suite "le cercle fermé" pour retrouver tout ce petit monde dans les années 2000.

Ninie
24/09/09
 

Bienvenue au club est une fresque sociale, historique et culturelle des années 70 en Angleterre. On y suit un groupe d’amis, lycéens dans un établissement privé, rêveurs, musiciens, écrivains, journalistes en herbe, qui découvrent les filles, la musique punk et les soirées alcoolisées. Avec beaucoup d’humour et d’ironie, Jonathan Coe nous fait partager un temps le quotidien de ces lycéens qui montent des groupes de musique, passent leurs examens, sortent avec des filles et se racontent avec moults éclats de rires les dernières blagues d’Harding, le clown du lycée. Benjamin va-t-il réussir à se faire connaître de Cicely, la bombe de l’école de filles d’à côté ? Et Lois trouvera-t-elle l’homme de ses rêves dans les petites annonces d’un journal ? Benjamin, Doug, Philip, Claire et compagnie s’interrogent à peine sur le monde qui les entoure et les événements qui déchirent l’Angleterre. Car derrière leurs petites histoires innocentes, on entrevoit aussi, notamment à travers leurs parents délégués syndicaux ou chargés du personnel, les grandes grèves qui paralysèrent certains secteurs dans les années 70 quand les travailleurs se battaient contre le capitalisme, les patrons, les injustices sociales. Les manifestations pacifiques sont rapidement maitrisées par des policiers qui matraquent à tout va. Ce que l’on retient aussi de ces années-là, c’est la montée de l’extrême-droite et du racisme en Angleterre : Eric Clapton ivre lors d’un concert en 1976 soutient publiquement Enoch Powell, homme politique convaincu des dangers, pour l’Angleterre et les Anglais, de l’immigration. Margaret Thatcher reprendra d’ailleurs certaines de ses idées. Steve Richards, le seul élève noir du lycée, est appelé "Banania" par ses camarades. Des tracts racistes sont diffusés dans les entreprises. Ce sont à travers c’est quelques éléments perçus par notre groupe de lycéens, que l’on se rend compte de l’ampleur de la haine raciale qui se propage. La haine raciale touche également les Irlandais : nous sommes en plein conflit qui ne veut pas s’appeler guerre et les bombes explosent, les morts touchent de près nos lycéens qui entendent alors parler de l’IRA. Jonathan Coe réussit à merveille à faire de Bienvenue au club à la fois un tendre et drôle roman d’apprentissage et une critique sociale de l’Angleterre des années 70, pays en mutation en proie à de nombreux conflits. Je vous le conseille absolument ! J'ai également apprécié les variations de types de textes dans le récit : Jonathan Coe insère des articles du journal du lycée, des retranscriptions d'interviews, des lettres...C’est le premier tome d’un diptyque et la suite, Le Cercle fermé, reprend le fil du récit dans les années 90. Voilà un autre livre qu’il va falloir que je me procure au plus vite. http://leschroniquesassidues.blogspot.com/

chroniquesassidues
12/09/14
 

Angleterre, années 1970, un groupe d’amis qui passent de l’adolescence à l’âge adulte dans un contexte de mouvement sociaux pré Tatcher et d’une révolution musicale anglaise.Chronique sociale, chronique familiale, les histoires de ces amis et de leurs parents se mêlent à la grande Histoire de l’Angleterre.L’écriture de Jonathan est toujours aussi agréable à lire , son roman nous fait traverser l’Atlantique et nous plonge dans l’Angleterre des années 70. So british !

dibou
18/05/12
 

... C’est un livre assez long mais très plaisant à lire : drôle voire satirique, au style pas trop recherché, à l’intrigue passionnante, aux thèmes multiples, à l’intérêt grandissant, aux héros émouvants. ...

constance93
22/04/11
 

Livre choral,Bienvenue au Club fait partie de ces livres qui intriquent étroitement la vie des personnages et la vie politique et sociale de leur époque. Dans ce premier volet, un groupe d'adolescents anglais sont confrontés à la difficulté de devenir adultes et de faire les choix qui s'imposent, au moment des grands mouvements sociaux des années pré-Thatcher et de l'effervescence musciale anglaise.Les personnages sont tous très attachants, le livre est habilement construit autour des aventures de vie de chacun et de sa famille, tout en montrant comment la vie politique influe sur la maturation de ces jeunes personnalités.

Globx8
01/11/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.28 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : SERGE CHAUVIN