Bord cadre

TEULE, JEAN

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 05/03/09
LES NOTES :

à partir de
5,95 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" Sous la lumière vert mousse très tamisée de la chambre, il la regardait. Il avait remarqué que, de profil, les ombres s'accrochaient au visage de Léone comme des griffes, mais qu'à contre-jour elle avait vingt ans. Lorsqu'elle se retournait, il admirait son fessier ressemblant à un coeur renversé. Si elle était redressée sur ses bras, ses reins s'étiraient, longs comme ceux d'une jeune fille mais, épaules à même les draps, là, sa poitrine se rassemblait en paquet et elle avait cent ans. Marc fut surpris d'aimer
ça aussi. Il tenait entre ses bras la femme de tous les âges et selon la position du corps, rapport à l'éclairage, il enfilait une adolescente, une femme ou une vieille. Il les aimait toutes. " Manipulés par un peintre talentueux et pervers, un homme et une femme font le pari que leur amour est si fort qu'ils pourront tout se dire. Après Darling, Jean Teulé, avec ce sens de l'observation aigu jusqu'à la cruauté qui le caractérise, révèle les pensées les plus inavouables traversant l'esprit des gens qui s'aiment.
4 personnes en parlent

Marc (écrivain) et Léone (la muse du peintre) se rencontrent chez le peintre Sainte Rose. C'est le coup de foudre, l'amour est là pour ses deux tourtereaux. Malheureusement, Marc est en panne d'idée pour son prochain livre. Sainte Rose, fin stratège, lui lance le défi d'un livre sur l'amour. Comment cette histoire d'amour va t elle finir ?Histoire avec suspense jusqu'au bout, on y retrouve la plume de Jean Teulé. Mais ce n'est pas son meilleur roman.

rpfab
17/05/15
 

Comme chaque fois (ou presque) que je dois écrire un avis sur un livre de Jean Teulé, les mots "j’adore, c’est trop bien écrit, c’est super génial" me viennent à l’esprit, mais du coup j’ai beaucoup de mal à parler et à trouver ce que j’ai tant apprécié dans ses livres. L’écriture ça c’est certain, il a une façon de décrire les choses, parfois de manière très crue mais aussi de façon tellement poétique, mêlant les deux d’une drôle de façon et avec lui ça passe ou ça casse. Avec moi ça marche quasiment à chaque fois et bien entendu j’ai adoré ce livre. Pour une fois il s’agit d’une fiction, une histoire d’amour plus exactement, mais bien entendu cela ne pouvait pas être aussi facile (surtout avec cet auteur). Voilà qu’un peintre s’est mis dans l’idée de peindre un tableau bien spécial, et que pour cela il réuni Marc et Léone, lui et elle, qui vont s’aimer immédiatement, et qui vont se surprendre à rêver ensemble d’un amour éternel. Franchement, leur amour est vraiment simple, il la trouve magnifique, elle n’a plus tant envie de boire quand elle est avec lui, ils s’aiment et ça se passe de longues phrases du pourquoi du comment.J’avoue que c’était tellement beau que j’avais peur pour la suite, et en lisant je me suis cramponnée en espérant que ça ne se passe pas comme prévu. Sainte-Rose est un personnage qui m’a fait froid dans le dos, il ne vit que pour sa peinture, il se fiche des autres, il veut peindre leur souffrance et leur faire du mal lui est bien égal, comme s’ils n’étaient que des objets dont ils se servaient pour ses propres desseins.Mais cette histoire est incroyable, originale, écrite comme j’aime, et la fin m’a énormément plu en plus ! Enfin voilà exactement le genre que j’aime.

lasurvolte
10/09/13
 

Dans son livre, Jean Teulé parle très crument, il faut si habituer dès le début. Le sujet est singulier, il est question d'un peintre et de son idée très étrange de la création artistique. Il se sert d'un couple pour arriver à ses fins. Le vocabulaire si cru peut déranger le lecteur non averti. Jean Teulé ne mâche pas ses mots, il faut le savoir...

seriephile
24/10/11
 

Bord Cadre est un roman que je qualifierais de vulgaire et malsain. Malsain de part l'histoire, un peintre joue avec ses amis pour son chef d'oeuvre, un romancier joue avec les sentiments de sa compagne pour son nouveau livre, une femme subit en silence mais parfois semble en redemander...Vulgaire de part le vocabulaire utilisé par J. Teulé : les mots sont crus, les gros mots font légion autant dans les dialogues que dans la narration (le narrateur semble être l'auteur lui même, il prend à parti le lecteur).

RizDeuxZzZ
24/05/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.11 kg