Boys, boys, boys

SORMAN, JOY

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/06/07
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

quand il m'a quittée pour une autre vous étiez toutes là pour me dire combien il ne me méritait pas, quand j'ai échoué à mes examens vous étiez toutes là pour me dire qu'un concours c'est aléatoire, quand j'ai négligé de m'inscrire sur les listes électorales vous étiez toutes là pour me dire qu'il n'y avait plus de différence entre la droite et la gauche, quand j'ai eu ma période chanson française vous étiez toutes là pour pleurer avec moi au karaoké sur des tubes de france gall, quand j'ai porté des
jupes sur des pantalons vous étiez toutes là pour me dire que ça affinait ma silhouette. vous n'avez jamais voulu me faire de la peine, vous m'avez protégée parce que c'est ça le boulot des copines. maintenant je veux qu'on me pète la gueule. " boys, boys, boys est le récit d'une fille qui prend les armes et choisit son camp. avec un projet, presque un projet secret : échapper au mutisme fatal de ses contemporaines, s'inviter chez les garçons, s'emparer de leur parole virile - être féministe autrement.
3 personnes en parlent

Mi-roman mi-essai, Boys, boys boys raconte la tentative d’une femme pour échapper à son sexe. Pas pour changer de sexe, mais pour s’affranchir de l’image sociale qui colle à toute femme. Mais aussi pour se rapprocher des groupes qu’elle n’est pas habituée à côtoyer : celui des hommes. On suit donc cette trentenaire qui se cherche, qui tente de briser les conventions sexuées. Cela ne se fera pas sans mal, et bien entendu, aucune réponse ne sera livrée en fin d’ouvrage. Ce serait trop facile !Dès l’entrée en matière, le lecteur ne comprend pas trop le statut de cet ouvrage, notamment par le flou qui règne sur le narrateur. Femme trentenaire, oui, mais parfois présentée comme « elle » ou « la femme », parfois introduite par un « je ». Mélange entre autobiographie et fiction qui permet à cet exercice de ne pas constituer un simple témoignage, mais de tenter une réflexion plus approfondie sur les relations masculines et féminines, et sur ce qui fixe les codes de chaque groupe.Agacée de la prévenance de ses amies qui tentent de la protéger, elle décide de se tourner vers des groupes masculins, des hommes qui n’hésitent pas à parler de politique, à refaire le monde autour de liqueurs ou autres breuvages, quand les dames discutent chiffons, font attention à leur ligne et à ce qu’elles boivent, et se séparent sagement à minuit. Plus généralement, elle préfère les discussions générales et sans tabous des hommes aux réflexions intimes et psychologiques des femmes. Femme dans un monde d’hommes, elle ne s’impose pas, mais tente d’apprendre les codes, même si elle sent qu’elle est toujours renvoyée à son statut féminin. Pour ses amies, en revanche, elle devient une sorte d’ovni, qui s’éloigne d’elles.La seconde partie du livre s’attarde sur la notion de couple, et sur la confrontation des sexes au sein de celui-ci. Plutôt que de renverser les références sexuées du couple (l’homme à la cuisine, la femme devant la télé), elle a pour objectif de brouiller les repères sexués, de faire en sorte que cette séparation des tâches soit abolie. Le couple est pour elle le moyen d’exprimer dans l’intimité ce que qu’on doit cacher en public. Un couple ouvert, où chacun apprend de l’autre.Petit livre intéressant pour réfléchir aux relations entre hommes et femmes, mais qui n’échappe pas complètement aux clichés qu’il prétend dénoncer (car dans ce cas, je suis plutôt une fille. Pas sur tous les aspects, mais en tous cas, je ne suis pas un garçon tel qu’elle les décrit). Ouvrage non dénué d’intérêt donc sur la prise de conscience d’une femme qu’il est nécessaire de se détacher des images toutes faites, et sur son parcours pour atteindre la virilité et incarner une nouvelle forme de féminité, qui d’une expérience forcément restreinte géographiquement et temporellement tente une analyse plus générale.

Yohan59
27/01/13
 

Parcours peu ordinaire d'une jeune femme née dans les années 70, volontaire, déterminée, elle cherche à réinventer la relation de couple. Elle revient sur le rapport au père, sur l’adolescence, période bénie baignée d'insouciance. Protégée par le rempart de ses copines, elle se rend compte assez vite que ces amitiés féminines la condamne à la superficialité.« On ne quitte pas les filles comme ça. On s'arrache et on n'est pas compris. Les filles nous en veulent, nous trouvent de moins en moins tendres, de plus en plus cyniques. (p. 27)Elle décide de se tourner vers les hommes, sources de plus consistantes nourritures spirituelles. Devenue garçon manqué, elle s'entoure d'une bande de copains dont elle suit les conversations passionnées jusqu'au bout de la nuit. Elle observe leurs rituels, tente de comprendre les mécanismes à la source de ces joutes verbales nocturnes, particulièrement virulentes la sad hour atteinte. « Avec la sad hour les garçons résistent à leur manière, ne pas vouloir dormir, ne pas vouloir se quitter, refuser que le monde se termine, arracher une ultime aventure... » (p. 43)Sa peur du couple et de ses médiocres conformités est à l'origine de son attitude vis à vis des hommes, préconisant un féminisme viril, elle tente d'imaginer une nouvelle manière de s'aimer.

sovane
03/10/12
 

Un petit roman plutôt décevant. Je m'attendais à un bouquin drôle et cinglant à la fois, et je me suis malheureusement retrouvée face à une histoire sans trame ni fond. Ne parlons même pas du style très lourd de l'auteur qui m'a valu plusieurs maux de tête. Comme par hasard, le seul passage agréable du roman est celui présent sur la 4ème de couverture. L'idée de départ était bonne, mais le traîtement du sujet est, d'après moi, vraiment râté. C'est donc une véritable délivrance d'arriver à la fin de ce livre, qui comporte heureusement peu de pages... http://a-demi-mot.com

Livre4Ever
23/04/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.08 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition