Breves rencontres avec che guevara

FOUNTAIN-B

livre breves rencontres avec che guevara
EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 03/01/08
LES NOTES :

à partir de
20,20 €

SYNOPSIS :

Couronné par le prix Pen Hemingway 2007 Un extraordinaire recueil de nouvelles et l'avènement d'un talent exceptionnel. De la part d'un jeune écrivain américain, ces nouvelles sont vraiment étonnantes. Non seulement prennent-elles le monde entier pour cadre, de la Colombie à la Birmanie, de la Sierra Leone à Haïti en passant par les Etats-Unis et la Vienne fin-de-siècle, mais elles l'appréhendent avec un regard décapant et politiquement incorrect. Pour Ben Fountain, le monde est devenu fou et les occidentaux sont aveugles. Un monde où les êtres sont menés par le profit, la corruption, et cultivent les paradoxes. Ainsi Ben Fountain pourrait-il bien être l'un des premiers écrivains de la mondialisation dont il appréhende les effets néfastes avec une ironie grinçante. - Un jeune ornithologue, otage des Farc en Colombie,
va réaliser à ses dépens que la Révolution aussi est un business... - Une femme est confrontée à la folie de son mari, membre des Forces spéciales américaines... - Pour un architecte, spécialiste des terrains de golf, la dictature militaire en Birmanie va se révéler encore plus surprenante que prévu. - Une jeune femme travaillant en Afrique pour une organisation humanitaire finit par passer un étrange " pacte avec le diable ". - En Haïti, un expatrié se trouve mêlé au trafic d'art dans une île au bord du chaos. - Un jeune Américain est uni par un lien curieux au destin de Che Guevara. - Une jeune pianiste virtuose, seule capable d'interpréter une pièce composée par un maître disparu car ils ont en commun d'avoir onze doigts au lieu de dix, est victime de l'antisémitisme dans l'Autriche fin-de-siècle.
1 personne en parle

Ces nouvelles ont été précedemment publiées dans différents magazines avant d'être proposées en recueil; nouvelles écrites avant le roman que j'ai dévorées. Les nouvelles sont noires face à une société de capitalisme mondialisé, de concessions ( dans tous les sens du terme ) et de complicités, complicités actives ou passives. D'une plume alerte et précise qui ne sacrifie rien à la verve narrative, des récits éloquents, dérangeants, une évidente maîtrise du genre pour raconter une histoire, " ... le cru et le cuit de la vie qui te tombent dessus sans rien du vernis contemporain. " Huit nouvelles acides-amères qui mettent en scène des personnages américains, souvent hors de leurs frontières, " déplacés-décalés ", - trois fois Haïti, Colombie, Birmanie, Sierra Leone -, qui prennent le temps de planter là leur décor, qui se développent en profondeur.Les récits sont tout en ambiguité, malaises et absurde - pas de démonstration ni de caricatures - bien menés, bien rythmés, aux personnages et situations bien campés, sans conteste, sur cette variété de situations et de géographies qui ne dénature pas ce recueil; recueil qui se clôt par une échappée dans la Vienne du XIXème, troublante nouvelle relatant les manifestations antisémites, leur propagation, leur virulence, leur caractère politique, à travers la carrière d'une jeune pianiste, enfant virtuose à onze doigts.

Marilire
09/06/14
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.39 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : MICHEL LEDERER