Britannicus

RACINE, JEAN-LUC

EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 24/03/04
LES NOTES :

à partir de
2,00 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Néron qui, sous ses attitudes encore sages et vertueuses, commence à laisser percer sa véritable nature, a
fait séquestrer, dans son palais, Junie, descendante d'Auguste, en la séparant de Britannicus qui l'aime.
5 personnes en parlent

J'avais déjà lu, dans le cadre d'un cours de français, d'autres pièces de Racine : Andromaque et Phèdre. Je n'avais jamais étudié Britannicus ; je l'ai donc lue par mes propres moyens. Je n'ai pas été très enthousiasmé par le cadre choisi, à savoir la Rome antique, car on est vite perdu par les multiples et complexes relations, notamment familiales, des personnages. En effet apparaissent des protagonistes ayant réellement existé, comme Néron. En revanche j'ai trouvé passionnant le complot fomenté par ce dernier et son confident Narcisse à la fois pour évincer Britannicus et récupérer Junie. En outre, la relation que Néron entretient avec sa mère Agrippine, qui cherche désespérément à le contrôler comme du temps où il était enfant, alors qu'il tente justement de prendre son indépendance, est bien retranscrite. Le tout dans un style classique alambiqué mais impressionnant de maîtrise. Une très bonne lecture !

Shirayukihime
01/07/14
 

Cette pièce suit celle d' Andromaque est la seule comédie de Jean Racine. Le complot de Narcisse est mis en avant pour Agrippine et Britannicus. L'empereur Néron permet de mener la situation avec certains rebondissements. Tout cela relève d'une grande histoire de famille. Cemella

Cemella
23/12/13
 

De Racine, je n'ai lu que très peu de pièce de théâtre : j'ai beau avoir beaucoup aimé ses histoires que j'ai eu l'occasion de lire, je reste fidèle à Corneille. Du coup, c'est dans le cadre du Baby-challenge Théâtre que je me suis lancée dans cette lecture que j'ai bien aimée.Dans Britannicus, j'ai beaucoup aimé la part de vérité et d'histoire que l'on retrouve dans cette histoire : ça m'a rappelé les cours de latin où l'on découvrait Néron en tyran sanglant et Aggripine en vieille bique bien accrochée à la vie. Britannicus, par contre, c'est bien la première fois que j'en entendais parler.Ce que j'ai aimé dans cette pièce, c'est redécouvrir Néron : dans les premières scènes, il n'a rien du tyran sanglant de mes cours de collège, mais plus on avance dans les actes, plus il se laisse bouffer par la jalousie et plus il devient le "monstre" qu'on apprend à l'école... J'ai vraiment trouvé cette évolution très intéressante et très bien faite. Ça m'a vraiment scotchée.Aggripine, quant à elle, est vraiment fidèle à l'image que je gardais d'elle dans mes souvenirs : elle est vraiment assoiffée par le pouvoir !J'ai été assez surprise de découvrir Britannicus dans un rôle secondaire : il n'apparait vraiment que dans très peu de scènes. C'est assez troublant d'autant plus que, du coup, ça accentue son rôle de victime...C'est vraiment avec plaisir que j'ai retrouvé l'écriture de Jean Racine que j'avais eu l'occasion de découvrir à travers Phèdre et Andromaque. J'ai beaucoup aimé la force de ses phrases et des émotions qu'elles transcrivent bien qu'elles soient en alexandrin. Et, plus que tout, j'ai beaucoup apprécié la façon dont, avec un mot seulement au détour d'une phrase, il arrive à nous montrer l'évolution de Néron...Britannicus est vraiment une très belle découverte.

MademoiselleLuna
22/09/13
 

Une mère autoritaire et possessive, un fils sournois et pervers, un vertueux demi-frère par alliance, une jeune fille enlevée en pleine nuit, un gouverneur dont on a bien du mal à savoir s'il est un noble caractère ou un politique imbécile... Nous sommes dans le palais de Néron, où se déchaînent la violence, le sadisme, la cruauté. Qui l'emportera, de Néron, l'empereur, ou de Britannicus, l'héritier légitime ? Agrippine saura-t-elle retenir la main criminelle de ce monstre naissant, ce fils qui commence à vouloir l'écarter du pouvoir ? La présence de la célèbre empoisonneuse Locuste doit-elle nous inquiéter, cependant que Néron convie Britannicus à un banquet de réconciliation ?Un livre tout simplement génial, l'histoire est prenante, les personnages totalement différents les uns des autres. La bataille entre Néron et Agrippine est fabuleuse et l'on plaint la vie de Britannicus.

un flyer
20/06/12

Une tragédie de Racine... quoi de plus merveilleux, de plus envoûtant ? Une autre tragédie de Racine peut-être. Un plaisir exquis,beaucoup de beauté...Lisez, et vous comprendrez ! Othello

un flyer
19/05/12

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.10 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition