Buffy contre les vampires, saison 8 t.2 ; pas d'davenir pour toi

WHEDON, JOSS ; VAUGHAN, BRIAN K. ; JEANTY, GEORGES

EDITEUR : PANINI
DATE DE PARUTION : 09/07/08
LES NOTES :

à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La Bouche de l'Enfer n'est plus, un nouveau conseil de chasseurs de vampires se forme afin de défendre le monde contre les forces démoniaques. Leur guide : Buffy Sommers, la tueuse originale. Dans cette huitième saison, Sunnydale, point de convergence des énergies maléfiques, voit le retour d'un vieil habitué dans le large cercle des ennemis... Elevée au rang des séries cultes, nombreux sont les fans

qui ont regardé le coeur serré le dernier épisode clôturant la septième et ultime saison. Mais son créateur Joss Whedon insuffle à nouveau la vie à la Tueuse et au scooby gang au travers d'une huitième saison dessinée ! En effet, la saga se poursuit, reprenant les mêmes personnages, évoluant dans les mêmes atmosphères. Au dessin, le talentueux Georges Jeanty (Deadpool, New X-Men, Gambit).

2 personnes en parlent

Fan de la série télévisée, j'ai vu les épisodes plusieurs fois et je possède même les 42 premiers livres sortis. J'ai attendu pour les comics car, fan ou pas, le dessin ne me plaisait que moyennement et je trouvais que la fin était bien trouvée, avec cette ouverture sur l'avenir qui laissait le spectateur libre de laisser son imagination vagabonder. C'est donc bien des années plus tard que je me lance dans cette aventure.Fini le petit écran et bonjour le papier. Ici, on oublie le budget et donc les limitations de casting, d'effets spéciaux et tout ça. Et cela se sent. On se retrouve quelques semaines après que Sunnydale soit devenue un cratère géant. Des centaines de tueuses ont été appelées à travers le monde et le Scooby-gang tente de les rassembler. Il est fini le temps où la Tueuse était seule pour affronter les forces du Mal. Là, on parle d'une véritable armée. Et Joss Whedon s'en donne à cœur joie. On retrouve les ingrédients qui ont fait le succès de la série mais je dois avouer avoir un peur de ce que cela va donner sur le long terme. Sans être complètement conquise, j'ai été agréablement surprise par ce premier tome et je vais continuer afin de découvrir ce qu'il va arriver à ce groupe d'amis qui a bercé mon adolescence. Ladilae

Ladilae
26/12/13
 

J’ai découvert Buffy en 98, tout à fait par hasard en zappant un samedi soir. Coup de chance, je suis tombée sur le début du premier épisode. Dès les premières secondes je suis littéralement tombée fan de l’univers de la série. Pendant la diffusion, des comics (bandes dessinés américaines) sont sortis assez discrétement de manière plus ou moins chaotique avant de s’arrêter brutalement.Je suivais ces comics avec grand plaisir. On pouvait suivre d’une manière plutôt originale de nouvelles aventures de la Tueuse. Alors, quand j’ai entendu parler de la saison 8, j’ai naturellement été emballée.Mais là, je vous vois faire les yeux ronds en vous demandant ce qu’est cette fameuse huitième saison. Eh bien c’est tout simple, c’est la suite officielle de la série télé. Quand la série s’est arrêtée il y a maintenant quelques années, Joss Whedon a gardé en tête le projet de continuer son histoire en comics. Ce qui signifiait pour lui, plus de liberté, beaucoup plus.Cette saison 8 démarre donc sur une Buffy chef de commando. Comme je lisais déjà les comics à l’époque de la série, je n’ai pas été surprise du graphisme un peu particulier des personnages. Dans l’ensemble, il est assez ressemblant, on reconnait bien les protagonistes, même si à certaines cases, ça laisse plutôt à désirer. Mais ça, on aime ou on aime pas, le style comics c’est assez spécial quand même. Ca donne tout de même un nouveau souffle très appréciable à la série. Au niveau du scénario, pas de doute, on est bien dans du Whedon, on retrouve avec plaisir les codes de la série, le même humour. Ce qui me chiffone le plus en revanche, c’est que, Whedon s’est bien fait plaisir, un peu trop peut-être. Je trouvais déjà que les deux dernières saisons étaient de trop, que l’on avait perdu le petit truc qui faisait la série, mais malgré ça on le retrouve dans la BD même si le changement est radical. C’est bien simple on passe du fantastique à la science-fiction et le temps du bon vieux Sunnydale me manque, je regrette le temps des trois premières saisons. A la fin de la série, j’imaginais déjà le futur de Buffy, un futur où elle combattrait les démons bien sur, mais où elle aurait une vie sociale, où elle rechercherait les nouvelles tueuses et tout et tout, mais j’étais quand même loin d’être préparée à ça! On se croirait tout droit sorti d’un spin off de Stargate (bon de très loin d’accord, mais au niveau de l’ambiance un peu tout de même). Le grand méchant est un ancien, pas si ancien que ça, mais sans doute celui auquel on ne se serait pas attendu. Coté édition, j’apprécie le travail de Fusion Comics, branche de Soleil et Panini.En fan que je suis des livres reliés, je ne peux qu’être heureuse devant cette édition magnifique au papier de qualité. On ne crachera pas non plus sur les très belles couvertures signées Jo Chen, qui sont bluffantes de réalismes. J’apprécie d’ailleurs que le tome en contiennent plusieurs (en fait le tome 1 rassemble les 5 premiers numéros du comics, on a donc les deux couvertures de chaque numéros), elles sont plus magnifiques les unes que les autres. C’est un très beau livre, un très bel objet de collection. http://miawka.wordpress.com

Miawka
17/06/13
 

Format

  • Poids : 0.56 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition