Buffy contre les vampires, saison 8 t.4 ; autre temps, autre tueuse

WHEDON, JOSS ; MOLINE, KARL

EDITEUR : PANINI
DATE DE PARUTION : 24/06/09
LES NOTES :

à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Wollow et Buffy sont en route pour New York où elles espèrent découvrir les secrets de la mystérieuse faux mystique. Mais les choses tournent mal. Buffy est propulsée dans un futur sombre où seule une tueuse subsiste
: Fray. Leur alliance forcée sera fatale à l'un des principaux protagoniste de la série, tandis qu'à notre époque, leur pire ennemie, Crépuscule, déclenche le bombardment de la base écossaise des tueuses !
1 personne en parle

Ce 4e tome passionnera les fans de la série, qui découvriront le personnage de la première BD imaginée par Joss Whedon, Fray la Tueuse du futur, imaginée dès 2001. Cet album contient aussi un épisode de la très attendue, mais jamais réalisée, version animée.Je l’attendais avec impatience et le voilà. Au programme, Buffy dans le futur et la mort d’un des personnages principaux, voilà quelque chose de vraiment alléchant. Seulement voilà, on dit que quand on attend trop quelque chose, on est déçu, pour ce tome c’est apparemment vrai. En effet, la première chose qui pose problème c’est le langage du futur. Pour Fray la tueuse du futur, Whedon a imaginé un langage évolué à partir du langage des jeunes d’aujourd’hui (surtout des banlieues parce qu’on ne parle pas tous comme des demeurés). Résultat, on se retrouve avec des Cheule, des gloupide, des fakeface ou encore des govoriter ou des rabot. Encore heureux, on a le droit à un lexique en début de tome, mais j’ai horreur de ça, ça coupe la lecture, et ça gâche l’ambiance. Je vous le disais pour les autres tomes et pour celui de la saison 1, le graphisme peut-être parfois déstabilisant. Ici, il ne l’est pas seulement, il est mauvais. Horrible. Très raté. Les personnages sonttellement durs à reconnaître, que je suis toujours en train de me demander si le gars que l’on voit en fin de tome, le rencard de Buffy est Riley ou Andrew (ouais je sais Andrew et Buffy c‘est pas très crédible, mais bon, il lui ressemble beaucoup quand même). J’aurais tendance à dire Riley, mais dans ce cas, où est sa femme et la cicatrice qu’il arbore dans la saison 6 de la série? La plus ratée je crois, enfin plutôt les deux plus ratées, sont de loin Buffy et Willow, uniquement reconnaissable par le nez pour la première et les cheveux roux pour la seconde. C’est dommage parce que si on regarde le reste, c’est plutôt pas mal, mais bon, le changement de dessinateur, c’est pas top.Tout le scénario, hormis le coté Crépuscule (qui n‘est pas vraiment utile, hormis à nous révéler que le grand méchant serait peut-être un robot comme le Buffy Robot), ne repose que sur du vent et ne sert strictement à rien, si ce n’est à faire enrager le lecteur, rien n‘est expliqué, et le lecteur se retrouve avec un truc genre Cinquième élément qui n‘a pas sa place dans cet univers. J’espère sincèrement que le prochain tome sera meilleur, tant au niveau du graphisme que du scénario, parce que là, on vire vraiment au grand n’importe quoi.En tout cas, mise à part cette grosse déception, la deuxième partie du tome a été une bouffée d’air, une énorme, bouffée d’air.Il y a quelques années, un projet de cartoon buffy était sur les rails, mais suite à quelque soucis, il n’a jamais abouti. Cette histoire rend donc hommage à ce projet en revêtant un graphisme très cartoonesque. Buffy revenant d’un combat éreintant, s’endort comme une masse sur le lit d’alex et se réveille dans sa chambre, carrément au début de la série! On retrouve ici, avec un plaisir non dissimulé tous les personnages de la première saison (oui oui, Cordélia et Angel aussi) et son ambiance si particulière. J’ai littéralement kiffé cette partie, ayant l’impression de voir un épisode de la série, sensation que je n’avais jamais retrouvée en lisant un seul des comics. Et pourquoi ça? Parce que l’humour et le langage de la série, n’ont pas été atténués pour un sou! C’est délirant, c’est drôle, c’est Buffyesque à fond! Ca rattrape presque le désastre de la première partie. http://miawka.wordpress.com

Miawka
17/06/13
 

Format

  • Poids : 0.56 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition