C'est ici que l'on se quitte

TROPPER, JONATHAN

EDITEUR : FLEUVE NOIR
DATE DE PARUTION : 08/10/09
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
nos libraires ont adoré c'est ici que l'on se quitte
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Qu'y a-t-il de pire que d'enterrer son père ? Réponse : passer la semaine qui suit enfermé avec sa propre famille de dingues... Morton Foxman s'en est allé. Mais avant de mourir, il a exprimé une dernière volonté : que sa famille célèbre la shiv'ah. Sept jours de deuil, ensemble, sous le même toit. Une perspective peu réjouissante pour ce clan qui ne s'est pas retrouvé ainsi réuni depuis... depuis quand déjà? Judd, qui nage en pleine déprime après avoir découvert sa femme en flagrant délit d'adultère, s'apprête à vivre ce qui pourrait être la pire semaine de sa vie. Il rejoint sa mère, aux talons et décolleté
vertigineux; sa soeur Wendy accompagnée de ses gosses hyperactifs et de son mari continuellement scotché à son BlackBerry; son frère aîné, Paul, atrabilaire, et sa charmante épouse, avec qui Judd a pris un peu de bon temps par le passé; et enfin Phillip, le vilain petit canard, qui se fait aussi rare que discret sur ses activités... Des caractères diamétralement opposés contraints de cohabiter pendant sept jours et sept nuits. Les non-dits, les rancoeurs couvent. Et chacun de prendre sur lui pour ne pas péter les plombs. Famille, je vous hais! Heureusement, il y en a au moins un qui n'est plus là pour voir ça..
Il n’en fallait pas plus pour achever Judd : mari trompé et en plein divorce, il doit maintenant supporter sa famille pendant une semaine pour porter le deuil de son père. Tous coincés dans le salon, les souvenirs vont resurgir et les tensions éclater.
Le plaisir de lecture est une nouvelle fois au rendez vous avec Jonathan Tropper qui nous dépeint encore avec humour et émotion la famille américaine, dans tous ses excès d’humeur, d’amour et de tradition.

Alain (Lille)
Il n’en fallait pas plus pour achever Judd : mari trompé et en plein divorce, il doit maintenant supporter sa famille pendant une semaine pour porter le deuil de son père. Tous coincés dans le salon, les souvenirs vont resurgir et les tensions éclater.
Le plaisir de lecture est une nouvelle fois au rendez vous avec Jonathan Tropper qui nous dépeint encore avec humour et émotion la famille américaine, dans tous ses excès d’humeur, d’amour et de tradition.
Alain ,
Librairie
(Lille)
Il n’en fallait pas plus pour achever Judd : mari trompé et en plein divorce, il doit maintenant supporter sa famille pendant une semaine pour porter le deuil de son père. Tous coincés dans le salon, les souvenirs vont resurgir et les tensions éclater.
Le plaisir de lecture est une nouvelle fois au rendez vous avec Jonathan Tropper qui nous dépeint encore avec humour et émotion la famille américaine, dans tous ses excès d’humeur, d’amour et de tradition.
Alain ,
Librairie
(Lille)
3 personnes en parlent

Réunion de famille. Le père de Judd Foxman vient de mourir … Dans ses dernières volontés, il souhaite que toute sa famille célèbre la Shiv’ah, conformément à la tradition juive. Alors qu’il vient de surprendre sa femme dans le lit conjugal avec son patron, Judd va devoir affronter mère, frères, sœurs… tous réunis durant ces sept jours de deuil sous un même toit ! Amusant, grinçant, on passe un bon moment.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Réunion de famille. Le père de Judd Foxman vient de mourir … Dans ses dernières volontés, il souhaite que toute sa famille célèbre la Shiv’ah, conformément à la tradition juive. Alors qu’il vient de surprendre sa femme dans le lit conjugal avec son patron, Judd va devoir affronter mère, frères, sœurs… tous réunis durant ces sept jours de deuil sous un même toit ! Amusant, grinçant, on passe un bon moment.

C'est une histoire de deuil et pourtant c'est drôle du début à la fin... ou presque, car il y a aussi quelques séquences émotions... C'est bien souvent complètement déjanté aussi, comme seuls peut-être les Américains savent le faire, dans une extravagance qui évacue tout complexe.J'avais beaucoup entendu parler de cet auteur sans jamais l'avoir lu ([//http://www.libfly.com/le-livre-de-joe-tropper-jonathan-livre-100177.html], Perte et fracas , ...), j'ai donc fait un essai avec son dernier titre paru. Et j'avoue que le début est saisissant, la scène où Judd surprend sa femme au lit avec son patron à lui est à mourir de rire, interminable et pourtant très très forte dans l'humour. Et là je me suis dit : il est très fort ce type. Hélas, j'ai un peu déchanté par la suite, car j'ai trouvé trop de longueurs au roman, ça me paraît assez inévitable au vu de le construction choisie : 7 jours enfermés dans une maison, avec des couples complètement barges, en égrenant les chapitres jour après jour et parfois presque heure par heure... même si l'on fait le tour des histoires folledingues de chacun, pas facile de se renouveler. Ce n'est sans doute pas un roman inoubliable mais c'est roman divertissant et amusant, un roman de vacances ou de plage, un roman détente. Assez cru par moments, vous êtes prévenus. (mais ça fait partie des personnages décomplexés !)

Jdhelene
21/03/10
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.51 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : CARINE CHICHEREAU