Cabine commune

BERTHOLON-D

EDITEUR : LATTES
DATE DE PARUTION : 10/01/07
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

- Cette jupette, vous ne la feriez pas chez les enfants ? En 6 ans oe - Je ne pense pas, madame. L'imprimé léopard, c'est un peu sexy pour une petite fille, non... oe - Quel dommage ! J'adore quand on joue aux jumelles ! - S'il vous plaît : ce cardigan, il existe en quelles couleurs oe - Noir, blanc, rose pâle, rose indien, rose fuchsia, bleu marine, bleu ciel... Brique... Marron... Beige... Vert d'eau, vert sapin... Enfin, ils sont tous là, vous voyez. - Hum. Pas de bordeaux oe - ... - Tu crois qu'elles sont comme ça parce qu'elles sont riches, ou qu'elles sont riches parce qu'elles sont comme
ça... oe La vie édifiante d'une boutique de vêtements, dans un roman-concept entièrement dialogué qui dessine en creux un portrait délirant de la société de consommation. Le ballet des clientes, tour à tour inquiètes, infernales, complexées, exhibitionnistes, tendres ou fatiguées, restitue l'atmosphère d'un lieu hystérique qui épingle l'air du temps mieux que n'importe quel autre... à travers le rideau de la cabine d'essayage ! Un concentré savoureux de toutes nos névroses incarnées par une galerie de personnages dans laquelle chacun fera semblant de ne pas se reconnaître...
3 personnes en parlent

"Vestiaire de rugby",ring de boxe ? Non , Cabine commune d'essayage dans une boutique de luxe.Sous forme de dialogues enlevés, sans une ligne de description, Delphine Bertholon réussit le pari de croquer sur le vif, les clientes (ou clients) et le personnel de ce magasin de vêtements féminins.De bizarres tribus s'y croisent le temps d'un essayage: "Celle-qui-veut-tout-pareil-que-la- voisine", les "Princesses", celles qui ont un problème avec leur corps : elles vont perdre deux kilos, elles n'ont jamais mis de 40 de leur vie... Elles mettent les nerfs des vendeuses à rude épreuve , vendeuses qui prédisent que "Bientôt les meurtres en boutique par des vendeurs excédés vont se généraliser(...) Un mal nécessaire, quoi !".Unité de temps, une semaine, unité de lieu, la cabine, ce cadre bien précis donne toute leur force à ces mini-drames qui se donnent à voir.Beaucoup d'humour (et de patience) sont nécessaire au personnel du magasin pour faire face à ces clientes , telle celle-ci qui affirme tout de go:"-Le mohair ça gratouille l'angora ça peluche la soie c'est fragile le cachemire ça fait des bourres et le mérinos ça rétrécit.- Vous êtes sûre que vous voulez de la laine? ".Néanmoins ces cabines ont un avantage pour certaines: "Je ne viens pas pour acheter. mais voir tous ces corps défraîchis à côté du mien, ça me remonte le moral ! Vos cabines communes, c'est ma cure de jouvence!". On peut quasiment en dire autant du roman de Delphine Bertholon : on en sort le sourire aux lèvres, toute ragaillardie ! cathulu

cathulu
06/08/12
 

Parfois, on a besoin d'un peu de légèreté et dans ma PAL, je me suis rendue compte que je manquais de lectures légères. J'avais dans la main un roman jeunesse d'Olivier Adam et je me suis dit que non, ça ne ferait pas l'affaire. Je me suis rappelée le cadeau que m'avait offert Ismérie et j'ai donc lu le premier des trois romans de Delphine Bertholon de ma PAL. Ce fut en effet une lecture légère, juste ce qu'il me fallait. Nous voilà pour une semaine au milieu des vendeuses d'un magasin de prêt-à-porter haut de gamme, avec des clientes agacées mais surtout agaçantes, complexées ou exhibitionnistes. Je n'ai pas ri mais j'ai souvent souri.

cocalight
06/06/11
 

Cabine commune relate, uniquement sous forme de dialogues, une semaine de la vie d'une boutique de vêtements de luxe.Un livre de vacances, lu en une heure. C'est léger, ça détend, c'est rigolo, un peu exaspérant, et quiconque a déjà travailler dans le commerce s'y retrouve un peu.Même si ce n'est pas un chef d'oeuvre, c'est très plaisant! A lire au bord de la piscine, du lac ou pendant un pique-nique.

Alexandraaa
03/01/11
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 12.00 cm
  • Poids : 0.17 kg