Cafe lovely

LAPCHAROENSAP, RATTAW

livre cafe lovely
EDITEUR : BUCHET CHASTEL
DATE DE PARUTION : 07/10/05
LES NOTES :

à partir de
19,25 €

SYNOPSIS :

En thaï, un farang, c'est un étranger. Et Ma, elle pense que de toute façon, " le cul et les éléphants, c'est tout ce qui les intéresse, les farangs ". Le ton du livre est donné dans " Les farangs ", la première des sept nouvelles lumineuses contenues dans Café Lovely. Dans " Tour au paradis ", un train file vers Koh Lukmak, la dernière des îles Andaman, le long de cette bande de terre qui sépare l'océan Indien du golfe de Thaïlande. À bord, un jeune Thaïlandais et sa vieille mère qui, parce qu'elle aura perdu la vue dans une dizaine de semaines, souhaite montrer sa Thaïlande à son fils. " Priscilla
la Cambodgienne " nous apprend que la Thaïlande aussi a ses immigrés ; ils sont le plus souvent birmans et cambodgiens. À Phnom Penh, juste avant l'arrivée des Khmers rouges, le père dentiste de Priscilla n'a que le temps de faire fondre tout son or et d'en plomber les dents de sa fille, avant d'être embarqué. Café Lovely est une mosaïque bariolée de parents, d'enfants, de Thaïs, d'étrangers, d'amants, d'ennemis, de vérités et d'illusions sur la Thaïlande contemporaine. Café Lovely est, grâce à une écriture riche, vivifiante et d'une extrême fraîcheur, un très grand moment de lecture.
3 personnes en parlent

La Thaïlande autrement Saviez-vous vous que les « farangs » ne sont intéressés comme le dit la mère de Luk que par « le cul et les éléphants » ? Le ton de ces nouvelles est donné dès le premier récit ! La Thaïlande souffre encore de cette image consumériste, mondialisée et du tourisme sexuel mais dans ces nouvelles pleines d’humour, de tendresse, d’émotion, de tristesse, le lecteur va découvrir une autre Thaïlande. L’originalité de ces nouvelles vaut surtout pour leur dimension sociologique. On y découvre dans "Café Lovely", qui donne le titre à ce recueil, les relations entre deux frères livrés à eux-mêmes, dans "Tour au paradis", le voyage à Koh Lukmak d’une mère bientôt aveugle et de son fils, dans "Priscilla la cambodgienne" l’accueil fait par les thaïs aux immigrés Cambodgiens avec l’image frappante de Priscilla et de ses dents en or ou encore dans la dernière et certainement la plus aboutie de ses nouvelles : "Combat de coqs", l’histoire d’un homme qui, par les défaites essuyées par ses coqs au combat, entraîne sa famille dans la déchéance. La maturité et la lucidité exprimée ici, par Rattawut Lapcharoensap, jeune auteur américain, ayant grandi à Bangkok, en font un recueil très précieux pour qui veut découvrir la Thaïlande sous un autre angle.

La "vraie" Thaïlande Né en 1979 à Chicago, R. L. a grandi à Bangkok. Ce premier recueil de nouvelles nous fait découvrir une autre Thaïlande que celle des brochures touristiques. Relations familiales, misère, corruption, délinquance, immigrés, l’auteur nous dépeint sans complaisance l’envers du décor dans un style sans fioriture. Une réussite !

Un recueil de nouvelles assez réussies, particulièrement dépaysantes. Chacune d'elles a pour cadre la Thaïlande d'aujourd'hui avec ses charmes, ses intrigues et ses misères. Chacune nous enchante. L'auteur réinvente le genre des nouvelles, souvent dénigré au profit des romans.

Lilyptitbout
30/09/09
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.30 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition