Camarades de classe

DAENINCKX, DIDIER

livre camarades de classe
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/02/08
LES NOTES :

à partir de
15,90 €

SYNOPSIS :

La narratrice, Dominique, travaille avec succès dans une agence de publicité. Son mari, François, approche comme elle de la soixantaine. Cadre dans un groupe pharmaceutique en cours de restructuration, il est miné par la perspective d'un possible licenciement à quelques années de la retraite. Un message arrive un jour sur la boîte électronique de François, provenant d'un ancien ami de lycée qui tente de renouer le contact grâce au site internet " camarades-de-classe.com ". Dominique répond à l'insu de son mari et sollicite les confidences... Dans la correspondance électronique qui naît s'affrontent des visions contradictoires d'un même passé. Ces anciens gosses d'Aubervilliers,
qui fréquentaient la même classe en 1964, ont connu des trajectoires diverses, marquées par Mai 68 et par la culture communiste. L'un est devenu chanteur de charme, l'autre est demeuré stalinien, un autre a tourné escroc au grand coeur, d'autres sont chimiste, universitaire exilé, détective privé, SDF, ou bien mort. Mais la photo de classe autour de laquelle s'organisent ces retrouvailles virtuelles recèle une énigme d'un autre ordre... En revisitant la banlieue rouge dans la période encore triomphante du parti communiste, Didier Daeninckx nous raconte, avec précision et humanité, l'histoire d'une génération marquée par les bouleversements des années soixante et soixante-dix.
2 personnes en parlent

Baby-boomers embourgeoisés, Dominique et François, vont , par l'intermédiaire du site "camarades-de-classe.com",renouer avec leur passé, un passé marqué par mai 68 et la culture communiste.Au fil des mails échangés, règlements de compte, mises au point, vont se succéder, le tout alimenté par un mystérieux camarade qui semble prendre plaisir à jeter de l'huile sur le feu...J'avoue que , même si l'érudition de Didier Daeninckx concernant l'histoire de la banlieue parisienne et celle du PCF continue à me bluffer cette évocation de l'évolution des différents camarades de classe m'a paru bien insipide.Je ne me suis attachée à aucun personnage,tournant les pages comme si je feuilletais avec indifférence un vieil album de photos trouvé aux Puces. On se prend à regretter le temps des romans policiers (le semblant d 'intrigue est ici vite éventé), romans où Daeninckx mettait au jour avec vigueur des pans entiers d'un passé que beaucoup auraient voulu enterrer. cathulu

cathulu
17/07/12
 

Camarades de classe ne m'a pas convaincu de retourner fouiller sur les réseaux sociaux à la recherche du passé... Si Daeninckx m'avait plu dans Meurtres pour mémoire que j'avais trouvé très intéressant, surtout replacé dans à l'époque de sa publication, cette fois-ci, son roman m'a paru cousu de fil blanc. J'appréciais pourtant le concept initial d'anciens camarades renouant par le biais d'internet et s'envoyant des mails, mais je n'ai pas compris pourquoi j'avais toujours l'impression que c'était le même personnage qui écrivait... Aucun changement de style d'un personnage à l'autre, aucune spécificité, de quoi regretter de lire un roman avec un aspect épistolaire... Je ne parle pas de la multiplicité des thèmes abordés, de l'après-guerre à la guerre d'Algérie en passant par l'évolution du monde ouvrier ou les problèmes de retraites, des questions fort intéressantes mais trop effleurées... A trop vouloir aborder de thèmes on devient moins pertinent... Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
14/12/11
 

Format

  • Hauteur : 20.60 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.24 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition