Camelot

COLIN, FABRICE

livre camelot
EDITEUR : SEUIL JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 13/09/07
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
9,60 €

SYNOPSIS :

Institut Saint-James de B... Nathan a 17 ans. Il doit passer l'été à préparer son diplôme de fin d'études dans cet établissement prestigieux réservé à quelques privilégiés. Avec Eric, David et Mathis, ils forment un groupe d'amis fidèles, solidaires, dans cet univers de garçons où les rivalités sont parfois violentes. Un soir, arrive un nouvel élève
: Arthur. Il exerce une fascination troublante sur chacun. Bientôt, les trois amis de Nathan disparaissent des nuits entières, sans qu'il ne puisse rien savoir de leurs escapades nocturnes. C'est avec Arthur qu'ils partent, Nathan en est persuadé. Il décide d'aller lui parler. Arthur lui propose alors de devenir à son tour un chevalier de la table ronde...
3 personnes en parlent

Je suis sortie enchantée de cette lecture. Fabrice Colin réutilise les éléments du roman de pensionnat (il rend d'ailleurs hommage au film Les disparus de Saint-Agil dans l'avant-propos, film que pour ma part je n'ai pas vu, mais j'ai lu le roman de Pierre Véry, que je vous recommande chaudement) : élèves confrontés à l'abus d'autorité des professeurs, absence de mixité qui rend les femmes mystérieuses et les amitiés masculines parfois tendancieuses, sociétés secrètes avec tout ce que cela comporte de codes et de rites... et il y rajoute sa lecture des chevaliers de la Table Ronde et de la quête du Graal et quelques réminiscences du Grand Meaulnes... Le tout forme un roman d'aventures où nos quatre chevaliers, rebaptisés pour l'occasion, partent en quête d'un hypothétique Graal afin de sauver leur roi, roman qui est aussi un roman sur l'amitié et sur la folie (et là, je n'en dirai pas plus sous peine de dévoiler trop d'éléments, car même si le lecteur comprend vite où on l'emmène, j'aime autant vous laisser emmener tous seuls comme des grands, il n'y a pas de raison que je fasse tout le travail non plus). La construction du roman, en courts chapitres, et la narration à la première personne (l'histoire est racontée par Nathan), ajoutent au rythme soutenu de l'intrigue et à ses zones d'ombre, Nathan ne pouvant raconter que ce qu'il voit ou ce qu'il comprend. Très bon.

fashiongeronimo
11/08/12
 

À l'institut Saint-James les élèves qui échouent à leur examen passent leurs vacances d'été à l'école pour réviser. Nathan est l'un de ces élèves ainsi que ses trois amis fidèles. Mais le quatuor est perturbé par l'arrivée d'Arthur. Celui-ci bouleverse la vie de l'institution et lance la société secrète de Camelot.Et pourtant, même une fois entré dans cette société, il reste des mystères chez Arthur que Nathan ne parvient pas à élucider.Une ambiance étrange plane sur ce roman, comme sur l'institut Saint-James. Sa lecture a laissé son empreinte sur moi. Une lecture prenante pour grands ados et adultes. Médiathèques du Mélantois

Nathan, le narrateur, est envoyé au pensionnat Saint-James de B., à proximité du littoral, un lieu isolé de toute habitation à moins de 15 kms. Nathan, Eric, Mathis et David ont 17 ans et ils ont tous raté leur examen de fin d'année ; cet été ils vont donc étudier puis passer les rattrapages. Dans cette ambiance studieuse mais monotone, l'arrivée d'un nouvel élève, Arthur de Beaufort, intrigue les autres pensionnaires. En effet, le directeur – peu enclin à se montrer soucieux du bien-être de ses élèves – entoure Arthur de mille attentions ; ce dernier ayant même le privilège de loger dans une chambre à part.Arthur déroute, Arthur se permet d'être insolent, Arthur fascine les uns et dérange les autres, Arthur semble indolent ; bref il ne laisse personne indifférent...Surtout Nathan qui commence sérieusement à se poser des questions, exécedé d'être tour à tour méprisé par ses trois camarades. Il cherche effectivement à savoir pourquoi David, Eric puis Mathis commettent des actes de rébeillion le jour, puis disparaissent ensuite tout au long de la nuit, revenant au petit matin, accompagné d'Arthur, avec une étrange lueur dans le regard...Fabrice Colin voulait écrire une histoire de pensionnat et d'aventures, et c'est ce qu'il a réalisé avec brio. Il reprend les thèmes chers au roman de chevalerie (courage, abnégation, défis physiques et moraux...) puis les remet au goût du jour dans cet environnement – la pension – propice à l'exaltation des sentiments, à la rêverie mais surtout à la quête du fameux Graal !

SophieC
09/03/10
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 13.00 cm
  • Poids : 0.23 kg

Dans la même catégorie