Candide

VOLTAIRE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 30/08/95
LES NOTES :

à partir de
2,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

    Voltaire Candide suivi de L'Histoire des voyages de Scarmentado et de Poème sur le désastre de Lisbonne Candide nous conte les mésaventures d'un voyageur philosophe qui affronte les horreurs de la guerre et les sanglants caprices de la Nature ; qui connaît les désillusions de l'amour et découvre les turpitudes de ses semblables, faisant à l'occasion l'expérience de leurs dangereuses fantaisies. Pourtant si l'homme est un bien méchant animal et si l'existence n'est qu'une cascade de catastrophes, est-ce une raison pour que le héros perde sa sérénité et le récit son allégresse ? Sous la forme d'une
ironique fiction, Candide propose une réflexion souriante sur l'omniprésence de la déraison qui puise sa force aux sources vives d'une expérience humaine, celle de l'auteur. Candide, on l'a dit, ce sont les « Confessions » de Voltaire, et c'est en cela qu'il nous émeut. Mais ce « roman d'apprentissage » est aussi - et peut-être surtout - un festival merveilleusement ordonné de drôlerie et de fantaisie sarcastique, ruisselant d'un immense savoir maîtrisé qui ne dédaigne jamais de porter le rire jusqu'au sublime. C'est en cela qu'il nous éblouit et qu'il nous charme. Edition de Sylviane Léoni.
10 personnes en parlent

Comme tout le monde, j'ai lu cette oeuvre quand j'étais au lycée. C'est une des oeuvre majeure de Voltaire qui dénonce les travers de la société de son temps. Mais les thèmes qui ont reçu des critiques virulentes de Voltaire sont encore modernes. En effet, les exactions de la guerre, l'esclavage, l'obscurantisme, l'intolérance et l'hypocrisie des politiques et prélats sont toujours d'actualité. Je le recommande surtout aux lecteurs et lectrices plus jeunes car apprend énormément à travers ce texte mais surtout on appréhende et enrichit sa culture française qui a la côte à l'étranger (je cite en exemple l'Asie). Victoire

tran
24/05/12
 

Un roman lu en classe de première L et pour laquelle je suis bien contente de l'avoir étudiée en cours, parce qu'il est génial, et sa portée philosophique est très complète.J'adore le ton cynique et amusé de Voltaire pour écrire son histoire, Candide porte bien son nom et son périple s'annonce complexe à cause de bons nombres d'obstacles. La guerre, la religion, l'armée, les philosophes, la royauté, tout est passé par le prisme de le plume aiguisée de Voltaire et il nous offre ainsi un récit unique, entraînant, souvent drôle, toujours bien pensé pour nous faire réfléchir. On apprend beaucoup sur l'être humain avec cette histoire ! Il n'y a pas d'âge pour apprécier les belles histoires...

Ewylyn
31/01/16
 

Candide mène une vie heureuse au château de Thunder-ten-tronckh en Vestphalie. Il est épris de la fille de la baronne et du baron, la belle Cunégonde qui ne semble pas indifférente aux charmes du jeune homme... Le philosophe Pangloss, enseignant en "métaphysico-théologico-cosmolo-nigologie" au château, peut donc y professer que "tout est au mieux dans le meilleur des mondes possibles". De terribles événements vont cependant rapidement gâter cette ambiance idyllique. L’optimisme de Pangloss ne risque-t-il pas d’être mis en difficulté ?Les idées de Pangloss sont inspirées de théories de Leibniz que François-Marie Arouet (Voltaire, 1694-1778) tourne ainsi en dérision, subséquemment avec celles de Rousseau (1712-1778). Dérision et ironie sont omniprésentes, et les aventures de Candide, parfois invraisemblables, ne sont qu’un prétexte. L’utopie d’Eldorado est quand à elle une parenthèse dans le récit permettant à l’auteur de souligner, par contraste, les maux dont souffre l’humanité.J’avais beaucoup aimé ce conte lorsque je l’avais étudié en Première, notamment en raison de la manière humoristique dont Voltaire fustige ou se moque de ceux avec qui il est en désaccord ou en conflit. Je l’ai à nouveau beaucoup apprécié, pour les mêmes raisons. L’édition de Poche dans laquelle je viens de relire ce livre est intéressante non seulement parce que sa préface en resitue le contexte historique (Guerre de Sept ans, raz de marée à Lisbonne en 1755…) et philosophique (Leibniz…), mais aussi grâce à de nombreuses notes de bas de page (judicieusement placées là et non en fin d’ouvrage) permettant de comprendre ce à quoi l’auteur fait référence. Sans ces éléments, je n’aurais certainement pas pu apprécier cet ouvrage comme il le mérite.Parmi les auteurs classiques, Voltaire reste à mon avis l’un des plus agréables à lire encore de nos jours, et la période durant laquelle il a vécu/écrit - le siècle des Lumières - est riche en idées nouvelles Apikrus

Apikrus
31/01/16
 

Candide a fait partie de ces lectures imposées dans le cadre de ma scolarité. Parfois, ces lectures sont de réelles découvertes mais parfois ce sont juste des devoirs particulièrement longs et ennuyeux à faire. Candide se classe pour moi dans cette dernière catégorie.Nous suivons ici les aventures de Candide, jeune homme vivant au château du baron Thunder-ten-tronckh en Westphalie et qui en est chassé parce qu’il a osé embrasser sa fille, Cunégonde. Il doit donc quitter ce « meilleur des mondes possibles » tant vanté par son maître Pangloss. De là, mésaventures et déconvenues ne vont cesser de s’enchaîner pour lui et les autres habitants du château.Ce livre a été, soyons francs, un calvaire. A côté, j’ai de loin préféré L’Assommoir de Zola, c’est dire ! Les personnages ne sont pas attachants et la succession des malheurs qui les frappe a rendue la lecture beaucoup trop longue. J’aurais bien aimé être débarrassée d’eux dès la moitié du livre pour pouvoir enfin le refermer. Mais non, c’est qu’ils sont coriaces ces personnages !! Voltaire était décidé à ne rien leur épargner en les dotant de capacités d’adaptation et d’un instinct de survie incroyables ! Comme les chats, chaque personnage (sauf ceux perdus en route parce qu’il y en a quelques-uns malgré tout) retombe toujours sur ses pattes (ou pieds plutôt).Le ton de l’auteur se veut moralisateur et remplit de sagesse, il ne faut donc pas être surpris si les leçons de vie dispensées sont plus importantes que le réalisme de l’intrigue ou la profondeur des personnages. Du coup, j’ai eu du mal à me concentrer sur l’aspect philosophique de l’œuvre.L’invraisemblance des situations m’a agacée plus qu’autre chose. Je ne suis donc pas arrivée à m’attacher aux personnages. En fait je les ai même trouvés plutôt antipathiques. Bref, lorsque le point final est apparu, je n’ai pu m’empêcher de pousser un soupir de soulagement. N'hésitez pas à venir nous rendre une petite visite sur notre blog : http://drunkennessbooks.blogspot.fr

ManonMarie
16/07/14
 

J'aime bien les livres où je ris beaucoup. Et là, c'était le cas. Certaines comparaisons de Voltaire m'ont beaucoup amusé. Et des comparaisons, il y en a ! Dans ce texte, Voltaire critique énormément la société de son temps. Dans les autres récits que j'ai lus de ce même auteur, ces critiques étaient quand même masquées. Mais dans celui-ci, Arouet n'hésite pas du tout à citer et critiquer des noms, sans même le camoufler un minimum. Je n'ai pas très bien compris la fin de l'histoire. Micromégas offre un livre vierge à l'équipage terrien qu'il rencontre. Je pense que c'est uniquement pour se moquer d'eux, et de leur petitesse d'esprit. Je ne sais pas trop. Mais c'est un livre intéressant et lire, dont l'histoire ne sert qu'à dissimuler des critiques claires, et qui ne prend d'ailleurs pas beaucoup de temps à lire.

un flyer
30/06/14

Nous avions à lire ce livre lorsque j'étais au lycée. Et je me souviens l'avoir beaucoup aimé. L'histoire de Candide est très triste, ce qu'il subit est littéralement affreux, et on se rend compte à quel point des hommes peuvent être incivilisés et violents. J'ai beaucoup aimé et j'aimerais bien le relire un de ces jours...

filou93
11/05/12
 

J'ai étudié ce livre en cours de français et j'ai été assez étonné du parcours qu'avait effectué le jeune Candide. Le personne éponyme a évolué au cours de son voyage et a commencé à voir la vie autrement. On peut dire qu'il a vu beaucoup d'horreurs et qu'il a été choqué ce qui l'as poussé à réflexion. Et cela pousse le lecteur également à remettre les choses en questions lui aussi. Un livre à lire !

un flyer
04/03/12

Ce livre m'a été imposé pour le cours de français. Certains passages sont bien, l'ironie et la satire s'alliant bien avec l'humour noir qu'emploie Voltaire, mais dans le fond, ce livre est ennuyeux à certains passages, vu qu'on a envie de protester sur ce que pensent les personnages. D'ailleurs, parlons en des personnages. Tous sans personnalités et fades - notamment cunégonde - et bien que Candide soit intéressant vu qu'il évolue, il devient en réalité mauvais et stupide.

yuukichanbaka
04/11/11

J'ai étudié ce livre avec les cours ce qui m'a permis de vraiment l'apprécier, avec les explications et les études approfondies que l'ont a pu avoir. Une magnifique histoire accompagnée d'une superbe moralité; un chef d'oeuvre à livre absolument, pour réfléchir sur sa vie et rêver tout simplement.

Livre4Ever
17/06/11
 

Je l'ai découvert en cours de français mais comme pour la plupart des livres imposés, je n'en ai retenu que peu de choses. Je ne pourrai pas donc dire qu'il est incontournable car je n'en garde presque aucun souvenir. Je le relirai peut-être un jour quand j'aurai un peu de temps devant moi.

Bbey
28/10/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition