Canines

WIAZEMSKY, ANNE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 05/10/95
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Amoureuse abandonnée, comédienne presque débutante, alexandra accepte un des principaux rôles de l'injouable penthésilée de kleist, sauvage tragédie de l'amour impossible qu'un metteur en scène génial et caractériel, jean lucerne, veut présenter au festival d'avignon.
Comme une lèpre invisible, la perversité des rôles et des situations de la pièce contamine les personnages de chair, étrange matière humaine que façonne lucerne dans une sorte de délire destructeur autant que créateur, qui culminera avec la première représentation...
2 personnes en parlent

Roman qui l'a fait connaître au grand public, Canines narre l'adaptation puis la mise en scène par une troupe de théâtre de Penthésilée, pièce de Kleist ; qu'il avait lui-même surnommée « pièce canine ». Anne Wiazemsky, actrice, s'interroge donc sur les pouvoirs que peuvent exercer les êtres entre eux et les passions qui les dévorent, autant sur scène que dans leur vie intime. La troupe de théâtre n'est qu'un prétexte pour dépeindre une galerie de personnages attachants et pour traiter des thèmes de la jalousie, de l'infidélité, de l'homosexualité ou encore de l'amitié. Cet aspect du texte tranche avec la relation qu'établisse Lucerne et Alexandra, relation qui se définit comme un fil directeur omniprésent. Lucerne expose son malaise le plus souvent sur scène, au même titre que la tragédie grecque constituait, par sa catharsis, le moyen de purger les passions. D'ailleurs, Alexandra devient pour le lecteur une héroïne de tragédie, héroïne en marge, adulée, symbole de résistance, de douleur, d'obstination et de contradictions qui nous font rêver.

SophieC
08/09/10
 

Alexandra aime Adrien qui la quitte pour rejoindre femme et enfants au Japon. Actrice, elle est engagée par son ancien amant et metteur en scène Lucerne pour jouer dans sa nouvelle pièce Penthésilée de l'allemand Kleist. Son statut d'ex, son comportement effacé à la limite de la politesse irritent vite les autres acteurs. Durant les répétitions, la jeune fille ne trouve du réconfort qu'auprès de Jérémy, jeune homme tranquille et désintéressé. Bien vite, la violence de la pièce, les rapports entre les personnages contaminent les comportements de chacun. Les silences deviennent trop lourds et des clashs se produisent. Ainsi Lucerne hait de plus en plus Alexandra et veut lui faire payer leur rupture car "le seul rapport qu'elle lui autorise est un rapport de metteur en scène à actrice."La pièce envahit tout; ainsi lors du filage "Prothoé (l personnage d'Alexandra), s'esquissait, prenait vie. Pour la première fois aussi, elle avait la sensation de ce que pouvait être vraiment le plaisir de jouer." Le souffle de l'actrice "nourrit le personnage" au point que les tensions sont de plus en plus palpables, tensions qui vont culminer lors de la première au Festival d'Avignon. L'auteur a choisi une héroïne fragile, amoureuse d'un homme absent et marié, victime de "la sourde réticence" de la troupe théâtrale. Parfois, il est légitime de se demander si ce personnage n'est pas un peu masochiste, mais l'ambiance voulue par la mise en scène de la pièce est propice à la surexposition des sentiments. Les autres acteurs sont tout aussi tourmentés qu'Alexandra, et à ce titre, sont tout aussi intéressants de par leur complexité. Écrit simplement, ce récit propose une histoire où théâtre et vie s'emmêlent jusqu'au point d'implosion, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur.

vivicroqueusedelivres
11/02/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie